Bloody Gods
Le forum est actuellement fermé pour une durée indéterminée. Merci de votre compréhension
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 le temps est disloqué. (ophelia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Ophelia J. Shatter


Messages : 93
Multicomptes : Zélie Kingsleigh.
Date d'inscription : 18/11/2017
Localisation : nyc.

My quest
Parent divin: Hécate.
Niveau: Alpha (échelon) 6
Ølympians : 400
MessageSujet: le temps est disloqué. (ophelia)   Sam 18 Nov - 12:23

Ophelia J. Shatter.
feat. elizabeth olsen.
  • 23 ans
  • Américaine
  • Hétérosexuelle
  • Hécate
  • Brotherhood Empire
Fichier n°36839: SHATTER Ophelia Jazz.
Surnom : Il n'y a que Lilly qui ait le droit de l'appeler O'. Pour les autres, c'est Ophelia.
Date et lieu de naissance : Née le 21 décembre 1993 à New-York.
Statut civil : C'est compliqué.
Signes Particuliers : Elle a toujours l'air de vouloir mordre.
Occupation principale : Chevalier (ou chevalière ? c'pas pareil ?)
Nombre d'années passées dans le camp : 3 ans chez les grecs, 9 ans du côté de Cronos.

Parent divin : Hécate.
Pouvoirs :
+ Annihilation des sens. Ce pouvoir lui permet de supprimer les sens de sa proie. Imaginez-vous, privé de l'ouïe, la vue, le toucher, l'odorat et du goût. Mais ce pouvoir n'est pas encore fiable. Soit elle le réussit sur une courte durée, soit il ne marche que sur une partie des sens.
+ Tirs électriques. Un pouvoir offensif, qui lui permet d'atteindre autant de près qu'à distance - si elle arrive à faire marcher ce pouvoir. Sa victime est comme électrocutée, ça peut être gentil comme ça peut faire mal, tout dépend de la puissance. Là-dessus, elle compte sur l'autre moitié de son duo de guerre, Lilly, pour augmenter la puissance du tir. Si elle le réussit.
Armes & objet :
+ Hallebarde en bronze céleste. Ophelia avait d'office était attirée par cette arme à son arrivée chez les grecs. Un petit croissant de lune doré y est gravé. L'avantage pour Ophelia, c'est qu'il lui suffit d'effleurer le symbole pour transformer l'arme en sautoir en or, au bout duquel pend... un croissant de lune !
+ Jeu de tarot divinatoire. Anime les soirées un peu trop pourries. Ce que prédit Ophelia ne se réalise pas forcément, mais cela peut influencer sur le déroulement de la journée du demandeur d'avenir. Soit il enchaîne les poisses, soit il a le cul bordé de nouilles.
Ton défaut mortel : L'impulsivité.
Caractère/Anecdotes
Ophelia mesure à peine 1,60m et de ce fait, n'est pas souvent prise au sérieux. + Malgré tous ses défauts, c'est une idéaliste dans l'âme. + Son rêve est de faire un génocide d'enfants d'Enyo, surtout de ceux qui ne sont pas dans son camp. + Pyromane sur les bords, elle a envoyé au bûcher pas mal de voitures. Juste pour se divertir. + Théâtrale, elle aime les mises en scènes dignes des films à gros budget. + Elle peut être têtue, comme elle peut changer d'avis toutes les trente secondes. + Son père, elle le garde bien au chaud, momifié dans une chambre de leur appartement à New-York. + Elle deale parfois pour arrondir les fins de mois et vivre dans le luxe. + Elle n'aime pas évoquer ses faiblesses, vraiment, ça l'énerve. + Elle vit sur la petite fortune de son père, et a supprimé les versements qu'il avait prévu de faire à Julian. + Elle prend vite fait des nouvelles de la Colonie grâce à Julian. + Elle tient un carnet des personnes qu'elle a tué. Son père est le premier. + Elle a un carlin, elle l'a appelé "Mitraillette".
Dis m'en plus sur toi...
Moi je suis Laurie Suprême, la grande moule à la crème fouettée, première du nom. J'ai la majorité internationale et on me retrouve sur le net sous le pseudo de sliteatoves. J'ai suivi Aaliiyaaah (je sais pas où les lettres sont doublées, alors j'en mets plusieurs dans le doute) et j'ai pleuré quand le gif que j'avais préparé pour ma fiche ne s'adaptait pas xD Sinon, est-ce que tu baise ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ophelia J. Shatter


Messages : 93
Multicomptes : Zélie Kingsleigh.
Date d'inscription : 18/11/2017
Localisation : nyc.

My quest
Parent divin: Hécate.
Niveau: Alpha (échelon) 6
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: le temps est disloqué. (ophelia)   Sam 18 Nov - 12:23

L'histoire
L'histoire
Le traître avait été soigneusement ligoté par Ofelia. Un bâillon entre les dents, il était forcé de voir et d’écouter sa prédatrice sans broncher. Il savait ce qui l’attendait. Elle, elle prenait son temps. Elle venait d’être intégrée du côté des Chevaliers, et il s’agissait là de sa toute première victime. Elle en avait eu, des plans, pour mettre fins aux malheureuses existences des gens qu’elle n’aimait pas. Faute d’avoir pu les exécuter, elle les mettait en application sur ses premiers dossiers professionnels, on va dire. La victime ? Un pauvre grec espion qui s’était égaré. Il avait été repéré, et on avait chargé d’Ophelia de s’occuper de son cas. Alors elle avait préparé la scène, comme dans un film. Le garçon - il avait un visage si juvénile qu’on lui aurait même pas donné la vingtaine à première vue - était au centre d’une grande pièce sans décoration, bloqué sur une chaise en plastique abîmée, seul meuble entre ces quatre murs. Elle était bien tentée de le tuer à mains nues, en enfonçant seulement ses pouces dans ses globes oculaires jusqu’à lui faire péter le cerveau, à la sauce Game of Thrones. « Tu vois, je suis sûre que si j’étais restée là-bas quelques années de plus, j’aurais pu te prendre en pitié aujourd’hui. » Elle l’avait sûrement déjà croisé, bien qu’elle n’ait aucun souvenir de ce visage. « Mais j’ai tellement horreur des gens de votre genre que je m’en bats les oreilles, en fait. Si je m’écoutais, je te renverrais chez toi, et je te ferais transmettre un message à mon grand frère. Julian Shatter, fils d’Enyo, ça te dit peut-être quelque chose ? »

« On a toujours été comme chiens et chats, lui et moi. » Et leurs disputes partaient souvent d’une concurrence entre leur parent divin, lequel des deux était la plus forte. Leur père ne leur avait jamais caché leur origine. Durant leur enfance, c’était comme un jeu, comme une bataille entre deux super-héros dotés de pouvoirs. Puis le temps leur prouva que c’était une histoire un peu plus sérieuse que ça. « Même petits, on ne s’accordait sur rien. Il aimait le chocolat ? Juste pour l’esprit d’opposition, je disais préférer la vanille, mais la nuit c’était moi qui venait manger ses yaourts au chocolat. Mais ce n’est pas parce qu’il est dans cette Colonie que je me suis cassée. J’y reviendrais. On ne se chamaillait pas beaucoup cependant. Notre père, militaire haut gradé et au travail et à la maison, nous matais dès que le ton montait. Mais c’était une putain de guerre froide, je te raconte pas l’ambiance. On avait que l’école pour se défouler. On échappait aux règles strictes du paternel et les enseignants n’avaient pas le droit de nous faire saigner à coups de ceintures, alors on se mettait sur la gueule. Sans laisser trop de marques, parce que le père devinerait et nous en remettrait une couche. » Ophelia s’en rappelait. Ils avaient quelques règles Julian et elle. On ne vise pas la tête, ni les mains. Et l’été, on évite les avant-bras et les jambes. « Mais même sans ça, il avait toujours une raison pour nous foutre sur la gueule. » Elle se rappelait leurs bulletins scolaires et les appréciations très peu flatteuses des professeurs. Certains d’entre eux avaient même essayé l’humour pour les rabaisser. C’était pas très drôle. Dyslexiques et hyperactifs, on les considérait comme des débiles qui ne savaient pas se tenir.

« Et puis on a grandit, et l’histoire banale et bateau. L’odeur des demi-dieux qu’on portait, les monstres qu’on attirait, les pouvoirs qui marchaient de manière aléatoire, parfois en public, et qui nous causait des soucis. Heureusement qu’on a la Brume. On nous a conduits tous les deux à la Colonie, pour nous garder au chaud. Julian s’est intégré rapidement, il a brisé les coeurs de quelques minettes et s’est fait son petit groupe d’amis. » Julian avait toujours eu un don pour se former un clan et séduire les naïves. Pour Ophelia, ce fut un peu plus lent, l’intégration. Elle avait beaucoup de mal avec les gens de manière générale quand elle ne les connaissait pas. Il n’y avait que Lilly, dès le départ. C’est lui qui s’était chargé de faire connaître la Colonie et son système à la fille d’Hécate. Elle s’est mise à l’apprécier, puis à le coller. Elle a fini intégrer la Cour du Prince - la Cour de Lilly, en gros. « Moi aussi j’ai intégré un groupe d’amis. On avait un peu de tout, mais on avait un point commun : Lilly, un fils de Némésis. » Ophelia s’était prise d’affection pour un peu tout le monde. Et même d’une fille d’Aphrodite, Amortentia. Elle était plutôt superficielle, mais elle avait ce petit charme qui ne tapait pas sur le système. Et puis elle n’était pas trop conne. « Pour moi aussi, ça se passait plutôt bien au début. J’avais mes potes, j’avais un programme plutôt sympa, j’ai eu ma première arme et j’ai trouvé un jeu de carte assez rigolo. Je les ai toujours sur moi aujourd’hui. Mais pour moi, ça n’a pas duré. » Elle se rappellera de cette après-midi de printemps, alors qu’elle avait tout juste treize ans. Lilly avait intégré un fils d’Enyo dans sa Cour. Un demi-frère de son propre demi-frère. Lui et Ophelia s’étaient rapprochés. Une belle amitié, mais le grec a voulu précipiter les choses. Ils s’étaient promenés sous un beau ciel bleu, à l’écart du grouillement bruyant des activité de plein air. Puis il l’avait coincée contre un arbre. Elle avait tenté le coup de genou dans les parties intimes, il l’avait paré. C’était un enfant guerrier, après tout. Ophelia avait cru son compte bon quand Lilly est arrivé de justesse et a foutu le merdeux au tapis. Lilly avait eu droit à une belle sanction. L’autre était chouchouté aux petits oignons à l’infirmerie, tout ça parce qu'il n'avait pas voulu se défendre afin de se faire passer pour le malheureux de l'histoire. Personne ne savait ce qu’il s’était vraiment passé. Et tout le monde se trompait sur le sort à réserver à l’un ou à l’autre des demi-dieux. « Après un incident avec un autre fils d’Enyo, j’ai commencé à en vouloir à une partie de la Colonie, déjà. Mais mon frère a aggravé les choses. » C’était sans compter sur la suite des aventures. C’était la fin du petit-déjeuner, peut-être une semaine après. Lilly n’était pas là, évidemment. C’est Julian qui vint trouver Ophelia à la fin du repas. Un sourire narquois s’était dessiné sur ses lèvres. Puis une question, qui n’appelait pas de réponse. Tu aurais dû te laisser faire, tu ne crois quand même pas que quelqu’un d’autre voudrait de toi ? Il parlait du fils d’Enyo. Ophelia n’ouvrit pas la bouche, elle enfonça seulement son poing dans la pauvre gueule de son frère, devant un tas de témoin. Qu’il lui rendit. Ils passèrent tous les deux un court temps à l’infirmerie, sur des lits voisins, à entendre une bonne dizaine de remontrances et de demandes d’explications, que ni l’un ni l’autre ne donnèrent. C’était purement et simplement de la taquinerie de la part de son frère, mais elle aurait préféré qu’il la protège. C’était son devoir.

« Après cette histoire, je me suis mise à prier vraiment les dieux. Je leur donnais seulement quelques offrandes avant ça, et c’était la première fois que je tentais d’ouvrir un dialogue. Je voulais une vraie justice. J’ai appelé Enyo, puis Hécate, puis n’importe lequel d’entre eux qui voudrait bien faire attention à moi. Mais je n’ai pas eu d’aide. J’ai entendu les récits de quelques uns, disant avoir rencontré leur parent divin, eu quelque cadeau de leur part. Moi je n’ai eu droit qu’au silence ou aux échos de mes prières. Et pendant ce temps, Julian et son frère s’intégraient encore mieux. On se souciait de leur état, de leur rétablissement, etc. Et moi, on me considérait comme une paria. J’étais une fouteuse de merde impulsive et pas réfléchie. Alors j’ai laissé tomber les dieux, et je suis allée voir Lilly. » L’hiver commençait à se faire son nid, des mois avaient passés depuis les événements. Ophelia avait eu vent des conflits entre pro-olympiens et les partisans de Cronos. Et elle qui avait presque toujours vu la Colonie comme une sorte de prison pour les demi-dieux, le seul foyer pour leur bien-être, elle voyait alors l’autre camp comme une solution. Elle savait que d’autres rejoignaient ce camp opposé de temps en temps, et plus ça arrivait, plus elle avait envie de les suivre. Déjà pour échapper à son frère. Puis parce qu’elle commençait à avaler plus facilement leurs idéaux. Comme lors d’un début de soirée avec la vodka. Le premier verre a toujours du mal à passer, mais le sixième est descendu tellement vite qu’on ne se rappelle même plus l’avoir pris. « J’ai seulement dit à Lilly que je partais, à mon tour. Je pense que lui aussi voulait prendre ses affaires et se tirer, parce qu’il a fait de même. Et me voilà maintenant. Neuf ans que je suis ici, et je ne m’en porte que mieux. Il y a seulement un détail que j’ai omis. Mon père ne s’est pas envolé dans toutes ces péripéties. » Ophelia était allée le voir quelques années plus tard. Elle était majeure alors, et elle n’avait pas eu de nouvelles de son paternel depuis son départ du camp. Depuis quelques mois, elle ne percevait même plus le versement mensuel qu’il prenait soin de donner à ses enfants. Parce qu’il ne s’en sentait plus l’obligation, c’était tout. « Je suis retournée le voir à New-York. Après avoir servi son pays, il avait pris une retraite anticipée. Il avait tout le temps de tenter de joindre sa fille, mais il ne l’avait pas fait. J’étais venue réclamer mon versement. Je ne voulais pas me mettre en plein temps dans la drogue pour bien vivre. Evidemment, il n’a pas apprécié. Il disait que j’avais mal tourné, que j’étais une ingrate, je t’épargne les détails. Ça s’est un peu mal terminé. Il avait les deux mains autour de mon cou quand ma décision s’est arrêtée. J’allais juste le tuer très fort. Lilly était là, en tant qu’assistance si les choses tournaient vraiment mal. » Lilly était toujours avec elle depuis le temps. Ils avaient fait plus que se rapprocher, même si Ophelia posait encore ses limites. Elle l’aimait, mais ce n’était pas une relation saine. « J’ai foutu un poing à l’aveugle, tentant de viser le cadre photo sur le mur derrière moi. J’ai pu choper un morceau de verre, que j’ai directement porté à la gorge de mon paternel. Les choses sont allées vite ensuite. Son emprise se desserra, il fut attiré par une gravité plus lourde, suffoqua, rendit des giclées de sang qui tâchèrent la moquette, puis donna son dernier souffle. » Ophelia avait des souvenirs très nets de cette scène. « On ne l’a pas enterré. J’ai préféré faire en sorte de le momifier. Garder son corps dans une chambre de l’appartement, garder la surprise pour Julian. Prendre son téléphone et pouvoir me faire passer pour lui dans les messages qu’il échange avec mon frère. Et puis je sais pas, j’improviserais ! Quoiqu’il en soit, lui il peut me servir plus tard pour Julian. »

Est-ce qu’elle pouvait en dire autant de l’espion qu’elle était en train de traiter ? Probablement pas. Et puis elle se rappela d’un détail. « T’es bien un fils d’Enyo, toi ? » Il n’avait pas l’air enthousiaste à l’idée d’acquiescer, mais il le fit. Son visage brillait à la lumière des néons de la salle. Une goutte de transpiration perlait sur sa tempe. Ses doigts tremblaient légèrement sur les accoudoirs de sa chaise. Ophelia décrocha le croissant de lune qui pendait au bout du sautoir qu’elle portait autour de son cou. La hallebarde se forma, les tremblements du jeune homme se firent plus intenses. Elle leva son arme, et l’abattait d’un coup sur les liens qui bloquaient les poignets du fils d’Enyo. Elle recommença l’opération et coupa toutes les cordes. L’espoir se lu dans les yeux du pauvre garçon. Ophelia ouvrit une porte et fit un mouvement de tête. « Vas. » Allait-elle laisser passer sa première victime ? Aider à fuir un traître ?

Le garçon venait de la dépasser. Elle releva son arme et fit un dernier mouvement. L’arme roula à l’horizontale, détachant la tête du reste du corps avec une netteté incroyable.

* * *



Elle déposa son trophée encore dégoulinant sur les draps fraichement changés. « Tu te fous de ma gueule ! » hurlait Lilly. Ophelia haussa les épaules. Elle ne voyait pas le problème. « Il faut que tu m’envoies ça à la Colonie, à l’attention de Julian Shatter, j’ai préparé un petit mot. » Le mot en question ? Coucou ! -O. Il comprendrait. « Je ne suis pas ton chien. » Elle quitta la pièce, une nouvelle idée lui était venue en tête, et elle n’avait pas envie de se lancer dans des formalités  merdiques avant de pouvoir passer à autre chose. Elle laissait le sale travail à Lilly, comme toujours.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ophelia J. Shatter


Messages : 93
Multicomptes : Zélie Kingsleigh.
Date d'inscription : 18/11/2017
Localisation : nyc.

My quest
Parent divin: Hécate.
Niveau: Alpha (échelon) 6
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: le temps est disloqué. (ophelia)   Sam 18 Nov - 12:33

+1 au cazou

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Billie Matthews


Messages : 391
Multicomptes : lyllian-aaron mclochlainn | ani lewis | exas & hillel davis
Date d'inscription : 18/11/2017

My quest
Parent divin: Dionysos
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 500
MessageSujet: Re: le temps est disloqué. (ophelia)   Sam 18 Nov - 15:37

et :fulllov: (<< lilly)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: le temps est disloqué. (ophelia)   Sam 18 Nov - 16:42

On me dira que je suis pas subjective à ce sujet parce que ma romaine s'appelera Ofelia, mais je kiffe ton choix de prénom.
Ton choix d'avatar est divin pour une fille d'Hécate, franchement, c'est le parent divin parfait pour Lizzie I love you I love you
Bienvenue parmi nous ma jolie, et bon courage pour ta fiche.
Tu sais où cogner si tu as des questions.

Bienvenue sur Bloody Gods !
Laisse nous te faire une place Marcel !
Bienvenue parmi nous jeune Padawan !

Déjà, merci à toi de t'être inscrit/e sur le forum, nous espérons de tous coeur que tu vas te plaire parmi nous, mais normalement, il n'y a pas de raisons. Mais pour que tout aille au top niveau validation, le prochain palier, n'oublie pas de vérifier quelques posts. Déjà, si ce n'est pas déjà fait, vérifie que la frimousse que tu t'es choisie n'est pas déjà prise en cliquant sur ce lien, pareil pour les [url=]prénoms et le nom de famille[/url]. Ensuite il va falloir te trouver un groupe, si tu veux un résumé, clique ici, sinon va voir les Romains, Cronos, Gaia, ou les Grecs, si tu veux être incollable sur les groupes et leur fonctionnement ! Si tu as un soucis, tel qu'il soit, que ce soit pour te trouver une arme, ou encore des pouvoirs, n'hésites pas à nous envoyer un MP, on se fera un plaisir de t'aider ! Oh et n'oublie pas d'aller jeter un oeil sur la F.A.Q, qui répondront très certainement à pas mal de tes questions Wink Pour ceux ou celle qui voudrait jouer un espion dans l'un des camps, ne le dites surtout pas dans votre fiche, envoyez nous un petit MP histoire qu'on soit sûr que votre couverture ne soit pas foutue dès le début (il n'y aura que le staff et vos chefs de camp qui seront au courant de votre statut d'espion).

N'hésitez pas si vous avez la moindre question, le staff est là !
Bon courage pour ta fiche et hâte de te lire !

☾ anesidora

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ophelia J. Shatter


Messages : 93
Multicomptes : Zélie Kingsleigh.
Date d'inscription : 18/11/2017
Localisation : nyc.

My quest
Parent divin: Hécate.
Niveau: Alpha (échelon) 6
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: le temps est disloqué. (ophelia)   Sam 18 Nov - 20:33

billie.                        
(+ lilly :  )

siobhan. Ce prénom est vraiment trop canon <3
Et je vois que ta mamie était Hécate aussi
Merci beaucoup

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Blake E. Davis-Lawson

This world is so blind, cold as ice

Messages : 1212
Multicomptes : Cìaran ◊ Sloan
Date d'inscription : 21/08/2017

My quest
Parent divin: Chioné
Niveau: Béta (échelon) 5
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: le temps est disloqué. (ophelia)   Dim 19 Nov - 2:38

J'adore D'autant plus qu'Ophélia & Blake seront dans le même camp. Ça va envoyer du lourd, moi je le dis ! Hâte de lire la suite et qu'on se trouve des liens de malade Wink
Bon courage :D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ophelia J. Shatter


Messages : 93
Multicomptes : Zélie Kingsleigh.
Date d'inscription : 18/11/2017
Localisation : nyc.

My quest
Parent divin: Hécate.
Niveau: Alpha (échelon) 6
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: le temps est disloqué. (ophelia)   Dim 19 Nov - 18:13

Oh ouais carrément **
Ton parent divin est trop canon en plus
(j'ai joué Chioné, fut un temps)
Merciiii <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Liana K. Kennedy

administratrice

Messages : 796
Multicomptes : Scarlett ; Skylar
Date d'inscription : 21/08/2017

My quest
Parent divin: Hermès
Niveau: Béta (échelon) 5
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: le temps est disloqué. (ophelia)   Dim 19 Nov - 22:17

Toi t’es vilaine, j’taime qu’un peu parce que t’as écorché mon prénom Mais ma que Bella (ouh, ouh, Oui Bella ! ) j’veux être l’ombre de ton iench (héhé) parce que quand je te vois danser le soir... je me sens gitano Bref j’arrete de te faire les déclarations d’amour les plus belles que t’ai jamais eues et bon courage ma moule pour ta fiche (mais je sais que tu vas déchirer, déjà le feat, le parent divin ... ) Comme sur la fiche du Kiwi j’éditerai avec plein de smiley quand je serai sur PC promis :lit:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ophelia J. Shatter


Messages : 93
Multicomptes : Zélie Kingsleigh.
Date d'inscription : 18/11/2017
Localisation : nyc.

My quest
Parent divin: Hécate.
Niveau: Alpha (échelon) 6
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: le temps est disloqué. (ophelia)   Lun 20 Nov - 21:56

qu'une seule chose à dire :

tou es bella comme la papaya !:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Liana K. Kennedy

administratrice

Messages : 796
Multicomptes : Scarlett ; Skylar
Date d'inscription : 21/08/2017

My quest
Parent divin: Hermès
Niveau: Béta (échelon) 5
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: le temps est disloqué. (ophelia)   Lun 20 Nov - 22:03

Que t'es con bordel Allez ou file faire ta fiche vilaine !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ophelia J. Shatter


Messages : 93
Multicomptes : Zélie Kingsleigh.
Date d'inscription : 18/11/2017
Localisation : nyc.

My quest
Parent divin: Hécate.
Niveau: Alpha (échelon) 6
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: le temps est disloqué. (ophelia)   Lun 20 Nov - 22:30

C'est toi l'aine !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alisha K. Brown

stay alert : stay alive

Messages : 398
Multicomptes : Nawal, June, Artémis.
Date d'inscription : 19/11/2017
Localisation : camp jupiter ;

My quest
Parent divin: bellone, déesse romaine de la guerre ;
Niveau: Béta (échelon) 2
Ølympians : 420
MessageSujet: Re: le temps est disloqué. (ophelia)   Ven 24 Nov - 2:15

LAURIE WOW ça faisait un bail ! (Ici Elise)
C'est trooop cool de te recroiser, surtout avec Ophelia (que tu jouais déjà sur MD si ma mémoire est bonne ? Je suis plus sûre, hésite pas à me frapper si je me trompe). En tout cas je suis super cool qu'on puisse se retrouver sur un forum, j'espère qu'on pourra se faire des rps dans le future !
I love you

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yong Tieguai


Messages : 131
Multicomptes : pas encore
Date d'inscription : 19/11/2017
Localisation : 30 Rockefeller Plazza

My quest
Parent divin: Dionysos
Niveau: Alpha (échelon) 6
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: le temps est disloqué. (ophelia)   Ven 24 Nov - 9:16

Ophelia viens nous rejoindre dans le camp des validés (sinon je te pique Lilly... bon d'accord, je peux pas te le piquer comme il est pas encore là, mince mon super plan de motivation à une faille)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: le temps est disloqué. (ophelia)   Ven 24 Nov - 18:42

Bienvenue, et bon courage pour ta fichette.
Je plussoie le choix de l'avatar. Dommage que ce ne soit pas le camp.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: le temps est disloqué. (ophelia)   


Revenir en haut Aller en bas
 
le temps est disloqué. (ophelia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Qu'est-ce qui marque le passage du Moyen Age aux temps modernes ?
» Raymond Panikkar, une christophanie pour notre temps
» il bouge tout le temps...
» Combien de temps mettez-vous à connaître tous vos élèves ?
» Secousses sismique en temps réel.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Gods :: The Fates :: Who am I ? :: Approved :: Brotherhood Empire-
Sauter vers: