Bloody Gods
Le forum est actuellement fermé pour une durée indéterminée. Merci de votre compréhension
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 single point of failure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Luca Rosebury


Messages : 282
Multicomptes : oswin, murphy, nevh, maisie.
Date d'inscription : 19/11/2017

My quest
Parent divin: Nyx, petit-fils de Thanatos.
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 420
MessageSujet: single point of failure   Dim 19 Nov - 16:32

LUCA ROSEBURY
feat grant gustin
  • 26
  • AMERICAIN
  • PANSEXUEL
  • NYX
  • HERAKLES COLONY
Fichier n°34590 : ROSEBURY, LUCA
Surnom : Y'a que son père et Lily qui l'appelaient Lu'. Maintenant, c'est encore trop maladroit pour qu'ils s'y remettent.
Date et lieu de naissance : Il est né le seize octobre, à Tucson, Arizona, avant d'être rapatrié immédiatement à la cité grecque. Son père était en mission à ce moment-là, d'où le fait qu'il ne soit pas né sur le sol grec.
Statut civil : Célibataire, même pas volatile, juste pas intéressé, trop (pré)occupé.
Signes Particuliers : Son tatouage entre les omoplates n'a rien d'un signe particulier, une fois qu'on le mêle aux autres demi-dieux, mais il y a l'accent de petit bled paumé emprunté à sa tante qui le trahit souvent, ou la cicatrice sinueuse qui s'échappe du col de ses vêtements, et s'enroule autour de ses côtes, souvenir d'une brûlure guérie depuis longtemps.
Occupation principale: Il est guide au sein de la colonie. Ayant été élevé dans la cité grecque, ayant grandi au sein du camp militaire, il le connaît comme sa poche, malgré le fait qu'il n'y ait pas mis les pieds pendant une dizaine d'années. Il n'est pas rare de le voir accompagner les nouveaux, et il dépasse parfois les limites en leur faisant visiter l'intégralité du camp, que les lieux soient occupés ou non.
Nombre d'années passées dans le camp : Il est né et a grandi dans la cité grecque. Il l'a quittée à l'âge de quatorze ans, et n'y est pas retourné avant des années, étant seulement de retour depuis quelques semaines à peine.

Parent divin : Nyx est sa mère, et son père est lui-même un enfant de Thanatos.
Pouvoirs : Absorption de l'énergie des étoiles, qui lui permet d'avoir un regain énergie (pensez redbull), mais aussi et surtout de provoquer des éclats d'énergie lumineuse, qui lui permettent essentiellement d'éjecter tout ce qui se trouve autour de lui à quelques mètres, amis ou ennemis. Il a appris à concentrer cette énergie sur des cibles spécifiques, mais ça lui demande beaucoup plus d'énergie, justement, que s'il se contente de la laisser "exploser" en quelque sorte. Malgré ça, ça lui a permis de se sortir de nombreuses situations. Evidemment, s'il utilise son pouvoir, l'énergie qu'il utilise sera la même que celle qui le tient éveillé : il se retrouve rapidement épuisé, surtout en pleine journée. Son énergie se recharge plus naturellement la nuit, il est donc généralement en forme, et surtout plus efficace la nuit.
Son second pouvoir, lui, est plus sournois. Il permet, au toucher, de coincer une personne dans un genre de boucle. C'est entièrement mental, mais tant que Luca tient, la boucle tient, et les personnes touchées revivent un moment encore et encore, lié à la mort. La mort d'un proche, la sienne, celles d'un champ de bataille. Lui-même peut, s'il le souhaite, voir ce que les personnes qu'il touche voient, mais il n'en a que rarement besoin. Quant à la durée, si personne ne le blesse ou ne le déconcentre, il peut faire durer la boucle sur à peine quelques heures, et tenir aussi longtemps le laisserait presque inerte, à la fin, et ce pendant quelques jours : il évite donc, et se contente d'une poignée de minutes, le temps de s'échapper ou de faire ce qu'il a à faire.
Armes & objet :  Un bâton en bronze céleste, juste un bâton, qui peut rester tel quel ou avoir une pointe acérée selon les besoins, comme une lance grossière. Il a aussi un poignard tout ce qu'il y a de plus banal. Comme objet magique, une paire de gants qui enlèvent toute sensation de tissu quand il les porte: il n'a pas l'impression d'avoir enfilé des gants, en soit. Il contrôle mal son pouvoir de visions en boucle, et on lui a offert ces gants alors qu'il était encore enfant.  
Ton défaut mortel :  La fierté, celle de vouloir tout faire seul, de vouloir réussir, de ne pas demander de l'aide. De vouloir croire qu'il n'a besoin de personne, et que personne d'autre que lui ne peut contribuer à sa réussite. Il se distance de tout, et ça le tuera.
Caractère/Anecdotes
maladroit, quand il est perdu dans ses pensées + réactif + a son petit côté énigmatique + peut paraître insensible, maintenant, mais il a juste besoin de temps pour s'adapter + réaliste + complexe, presque illogique parfois + calme, mais loin d'être paisible + réfléchi + prévoyant, limite calculateur + efficace lorsqu'il se concentre sur une mission ou un but + ordonné + patient + distant à premier abord + un peu l'ombre de ce qu'il était auparavant, une copie délavée + s'autorise sa pointe d'humour par instants + ne manquerait un entraînement pour rien au monde + se méfie de ses propres pouvoirs, n'éyant pas eu l'autorisation de les utiliser pendant longtemps + donne souvent l'impression d'être sur le point d'exploser, d'en avoir lourd sur les épaules, ou de juste refouler ses émotions sans en dire un mot + est souvent en colère pour rien, mais le genre de colère froide et calme, sur laquelle il n'agit pas + il dit souvent que même à son âge, il se cherche encore + faire quelque chose n'a aucun intérêt si la chose en question n'a pas de but ou de sens + n'a jamais bu une goutte d'alcool, et ne compte pas commencer tout de suite + il déteste avoir besoin d'aide ou l'accepter.
Dis m'en plus sur toi...
Appelle moi sixty, c'est très bien sixty.   J'ai vingt-trois ans, bien française, tout ça tout ça. Niveau disponibilités, ça va être varié, parce que je suis à l'université et que j'ai des projets à côté des cours, aussi, mais je pense que c'est le cas pour beaucoup, donc bon, tous dans le même navire. Quant à la manière dont j'ai découvert le forum, mon petit doigt m'en a parlé et m'a donné des nouvelles au fil du temps, puis j'ai zieuté sur bazzart, aussi.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Luca Rosebury


Messages : 282
Multicomptes : oswin, murphy, nevh, maisie.
Date d'inscription : 19/11/2017

My quest
Parent divin: Nyx, petit-fils de Thanatos.
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 420
MessageSujet: Re: single point of failure   Dim 19 Nov - 16:33

silent
silent


t'auras toujours une espèce de rage, envie de prendre le large. (quatorze)
La maison est suffisamment à l'écart de la ville pour donner une impression de tranquillité. Son sac sur l'épaule, Luca regarde en l'air, et la maison le regarde en retour. Tranquille, mais immense. Imposante. Il se tourne vers sa tante. C'est une femme minuscule, perchée sur des talons d'une bonne dizaine de centimètres, enroulée dans du tissu coloré brodé de perles qui scintillent au soleil. Elle est assortie aux fleurs jaunes plantées le long de la terrasse. Luca a du mal à croire que cette femme puisse partager des gènes avec son père.
"Viens. Je vais te montrer ta chambre." Elle pose une main entre ses omoplates, et le pousse jusqu'à la porte d'entrée. Elle fait partie de ces gens qui refusent d'être appelé par leurs prénoms, et s'attachent à un diminutif. C'est la première chose qu'elle lui a dite, parce que ça doit être important. Cat, jamais Catherine. "Ce n'est pas bien grand, mais c'est mieux qu'une colocation avec ton cousin, crois-moi." Elle a un sourire accroché aux lèvres, qui scintille autant que les perles. "C'est parfait, Cat." Il murmure. "Merci de me laisser rester." Elle l'enlace brièvement. Tactile, il s'y habituera. "Tu es toujours le bienvenu ici." Il hoche la tête, incapable de répondre quoi que ce soit. "Et ton père n'en saura rien, ne t'en fais pas." Elle le laisse seul dans sa chambre. C'est une pièce qui ne doit pas dépasser les dix mètres carré. Amplement suffisant. Il pose son sac sur le lit pas bien grand, s'installe juste à côté, face au mur et les pieds ancrés sur le sol. Il y a comme une boule dans son ventre, mais il n'a aucun regret. Juste un peu peur de ce que le futur lui réserve, et aucune envie de se retourner. Il repense aux lettres qu'il a envoyées le matin même, l'une d'elle pour son père, l'autre pour Lily. Celle pour son père n'a rien d'extraordinaire. Je vais bien, pardonne-moi. Il n'y a pas grand-chose à lui dire : quels que soient les mots qu'il emploie, il est toujours un fils qui abandonne son père. La lettre pour Lily est différente.

Lily,
Je sais que ça fait presque cinq ans qu'on ne s'est pas envoyé de lettres. J'ai toujours trouvé ça débile, de s'échanger du courrier quand on habitait juste à côté, mais j'avoue que je me sens un peu nostalgique, à écrire comme ça. On n'a peut-être plus huit ans, mais crois-moi, je rame toujours autant à écrire. Ne m'en veux pas pour les fautes, les demi-dieux et l'écriture, ça n'a jamais été très fusionnel.  
En théorie, si j'ai bien calculé, tu devrais recevoir ma lettre deux jours après mon départ. Je pense que tu vas me détester, et tu aurais raison, mais j'espère que tu vas me pardonner.
Jusqu'à mes huit ans, jusqu'à ce que mon père ne m'offre mes gants, je faisais peur. C'est assez dingue à penser et assez dingue à écrire, mais il n'y a pas d'autre mot, pas vraiment. J'ai touché cette fille d'Athéna par accident quand j'avais cinq ans, et à partir de là, je ne pouvais plus toucher personne. Tu te souviens, sûrement. Ta mère refusait que tu m'approches, mon père m'écartait du chemin de n'importe quel enfant qu'on croisait, et pendant plusieurs années, j'étais juste un truc à éviter. Une fois, mon père s'est énervé sur moi. Une autre, c'est toi qui est partie en courant parce que tu voulais absolument voir ce qui faisait si peur aux gens, et tu as eu ce que tu voulais.
J'écris ça sans rancoeur. C'est juste arrivé, et je crois que c'était juste le début. Je n'ai jamais vraiment voulu faire peur, tu sais. Et même avec les gants, il y a toujours eu une barrière entre les autres et moi, toi mise à part. Je n'arrivais pas à  trouver ma place, et plus le temps passe, moins j'ai l'impression que je la trouverais un jour. Je sais ce que tu penses, et c'est pour ça que je préfère te dire ces choses par écrit : madame et ses deux ans de plus que moi vont sûrement me dire que ça viendra, et que je fais juste ma crise d'adolescence. Peut-être. Ou peut-être que j'en ai assez de faire peur et de devoir toujours faire attention. J'en sais rien. Il fallait juste que je parte. C'est difficile d'essayer d'être moi quand ce qui m'entoure me paraît un peu pourri, juste bien en surface et moisi à l'intérieur. C'est nul, comme comparaison, je sais, mais c'est l'impression que j'ai. Peut-être parce que je me sens un peu comme ça aussi, je projette. J'en sais rien.
J'ai trouvé un endroit bien, je suis en sécurité et je ne vais pas mourir de faim sous un pont, promis. Je suis quand même un peu plus organisé que ça, et j'aime mon confort, tu me connais. J'ai besoin de m'éloigner, et j'espère que tu comprends.
Prends soin de mon père.
Tu me manques déjà.
Luca.


Il se sent coupable de laisser un vide derrière lui, mais c'est plus fort que lui. Il y a quelque chose qui ne va pas dans sa vie, quelque chose qui ne tourne pas rond, et il ne sait pas si c'est lui ou le reste du monde. Il sait juste qu'il devait partir. Cat n'a pas posé de questions, elle n'a jamais été comme ça. Elle sait ce que c'est, d'être un adolescent : elle a trois enfants, elle-même. Et puis, elle sait ce que c'est, d'être un demi-dieu. Elle a grandi avec le père de Luca, son frère.
Peut-être qu'être ici lui permettra de comprendre, de donner un semblant de sens à sa vie. Il l'espère.

_____

comme à chaque fois que tu déménages, c'est un monde qui s'écroule. (dix-huit)
Luca,
Je ne sais même pas si tu recevras cette lettre. Cela fait, quoi, trois ans qu'on ne s'est pas servi de cette boîte postale ? Peu importe, il fallait que j'essaie. Je ne sais même pas par où commencer. Simplement, peut-être.
Tu me manques. Tu manques à ton père. Il est dans un sale état, tu sais. Il n'est plus apte au combat depuis des mois, maintenant. Il n'est plus apte à grand-chose, il faut le dire. Les gens murmurent, dans le quartier. C'est étrange de voir un homme comme ton père devenir l'ombre de lui-même. Ton départ l'a enfin rattrapé. Cassandra l'a quitté. Je ne suis même pas sûre qu'il s'en soit rendu compte.
Personne ne sait où tu es. J'ai essayé de te trouver, tu sais. J'ai écouté les rumeurs, demandé aux Héphaïstos, j'ai tout essayé. C'est comme si tu avais disparu de la surface de la terre. Je sais que tu es en vie, les enfants d'Hadès peuvent au moins me le confirmer. Tu es juste trop bien caché. Et je ne comprends pas pourquoi.
Ca me bouffe, Luca, tu sais. J'ai passé les quinze premières années de ma vie avec toi, et aujourd'hui, j'ai l'impression que ça en fait le double depuis que je dois me débrouiller seule. Pourtant, le vide est toujours là dans ma poitrine. Je t'attends toujours. Je n'ai pas l'impression de pouvoir sans mon meilleur ami. Et de ne pas savoir où tu es, ce qu'il t'arrive... Je ne vais pas tenir comme ça très longtemps.
S'il te plaît, donne des nouvelles. Pour ton père, pour moi.
Reviens nous.
Lily.


Sa main tremble quand il relit la lettre, parce que ça lui brise le coeur, mais aussi parce qu'il n'a pas dormi depuis deux jours, et que la brûlure est douloureuse. Cat a essayé de le soigner comme elle le pouvait, mais seul le temps doit faire son travail, maintenant. La brûlure est immense, enroulée contre ses côtes, remontant jusqu'à pouvoir glisser hors du col de son t-shirt. Enfin, c'est ce que Cat et les cousins lui ont dit : il ne l'a pas vue, il s'est évanoui à l'instant où il a su qu'il le pouvait, et ne s'est réveillé qu'une fois ses blessures masquées par les pansements.

Cat est assise à côté de son lit, dans l'espace minuscule entre le lit et le mur, jambes croisées et livre ouvert tenu d'une main, l'autre jouant du bout des doigts avec les perles de son écharpe orange. Il se racle la gorge, et elle lève les yeux. Il pose la question à chaque fois qu'il en a l'occasion depuis cinq jours. "Est-ce qu'Aidan..." Il marmonne, la voix rauque. Il a besoin d'eau, sa gorge est sèche et il a l'impression d'avoir avalé du papier de verre. Cat fait glisser vers lui un mug fumant. "Bois, c'est du thé, j'y ai mis tout ce qui peut aider. Aidan va bien, il est déjà sur pieds, juste choqué et... Perturbé. Il a hâte de pouvoir te remercier." Luca avale une gorgée du thé. C'est fort, il est incapable d'identifier le goût, mais ce n'est pas non plus trop désagréable. Il hoche brièvement la tête. "La police pose des questions sur ce qu'il s'est passé, en revanche. Aidan leur a expliqué, mais les autres ont été interrogés aussi, et je te laisse imaginer leur témoignage." Luca détourne le regard. Ce n'est en effet pas difficile d'imaginer. Cat semble plus inquiète qu'elle ne l'admet. Elle était déjà inquiète avant, en voyant Aidan rentrer le moral au plus bas et des bleus par endroits, balayant les blessures d'excuses improbables. Luca connaissait les vrais responsables, il n'était pas rare qu'Aidan et lui les croisent, sans jamais rien faire. Il n'a jamais su pourquoi ils avaient décidé de s'acharner sur Aidan, mais il était leur seule cible, et Aidan ne disait rien. Jusqu'à cinq jours auparavant, où Luca et lui étaient allés s'installer près d'une grange abandonnée pour y être tranquille. On les avait suivis, et après des paroles venimeuses échangées, les autres avaient perdu patience, et soudainement, Aidan n'était plus leur seule cible, Luca l'était aussi. Le souvenir n'est pas aussi flou qu'il aurait imaginé l'être, la porte de bois qui cédait trop lentement, la fumée qui leur emplissait la gorge et brûlait leurs yeux. Luca avait juste voulu aider, en utilisant son pouvoir. L'énergie avait frappé la porte, mais aussi tout le reste, Aidan y compris, les autres à l'extérieur. Le feu s'était propagé avec le choc, et lui et Aidan étaient parvenus à sortir, avant que Luca ne prenne conscience de la façon dont les flammes avaient dévoré sa peau. Il s'était évanoui presque aussitôt.  "Ils voudront te poser des questions aussi," reprend Cat. Luca hoche brièvement la tête.  Un problème pour plus tard. "Mon père... ?" "Il est au courant pour Aidan, mais de ce qu'il sait, tu n'as jamais posé un pied ici." Un poids se libère de ses épaules.

Lily,
Je sais que ça fait un bail. C'était impossible pour moi de t'écrire, ces dernières semaines. Tu te souviens de l'endroit cool que j'avais trouvé ? J'ai dû déménager, c'est pas grand chose, mais le temps de s'adapter... C'est cool, je suis quelque part où il fait beau. Je pense que ça te plairaît, ça me fait pas mal penser aux endroits que tu voulais visiter dans la liste que tu faisais quand on avait dix ans. Bon, tes photos découpées de magazines étaient plus jolies que mon paysage, mais y'a quand même du soleil. C'est déjà ça.
Je suis en vie, au fait. Je viens de me rappeler de ta dernière lettre. Je suis en vie, je vais bien. J'espère que toi aussi. Je sais que je vous ai fait du mal, mais j'espère que toi comme mon père saurez passer au-dessus de ça. Ca doit te sembler égoïste, et ça l'est sûrement. J'en sais rien. Je crois que je suis encore plus paumé que je l'étais quand je suis parti. J'ai appris des choses, mais j'en ai perdu d'autres, aussi. C'est plus compliqué que ça me semblait.
Tu me m Merci de prendre soin de mon père,
Luca.


Depuis deux semaines, il vit dans un appartement loué à la nuit. Cat lui a ouvert un compte en banque, lui a donné assez de liquide pour qu'il se débrouille quelques temps. Ce n'est ni sa faute, ni celle d'Aidan. Juste la sienne. Ou celle du groupe qui l'a accusé de l'incendie. Un groupe contre Aidan et lui, c'était leur parole contre la leur. Luca a été obligé de fuir, et avec ça, il a perdu le semblant de routine et de famille qu'il avait. La brûlure est presque guérie, les semaines ayant passé. Elle brûle toujours, comme s'il n'avait jamais quitté la grange.

____

t'es au moment d'ta vie où tu peux devenir c'que tu veux. (vingt)
Les grandes villes lui serrent le coeur. Il n'y a pas vraiment d'autre façon de le dire, c'est ce qu'il ressent lorsqu'il s'accoude au rebord du toit de son immeuble, les yeux sur la ville. Il y a quelque chose de prenant, presque addictif dans les émotions qui se mélangent lorsqu'il est là-haut. Ca fait sûrement voyeur, parce qu'il les observe tous, connaît la routine des habitants du coin, repère le moindre détail. Mais c'est irrésistible. Il se perche sur son toit et regarde avec un mélange d'admiration et de dégoût, parce que les gens sont insouciants et souvent heureux, mais tellement aveugles et bornés, stupides aussi. La ligne fine entre l'amour et la haine est souvent très floue lorsqu'il est là-haut, et il ne sait jamais s'il voudrait que le temps se fige pour que rien ne change ou s'il voudrait avoir un aperçu du monde sans tout ce qu'ils y ont changé avec les millénaires. Il y a quelque chose d'infini mais aussi de fragile dans ces gens qui fourmillent à ses pieds. Des centaines de vies qui se croisent et ont à peine conscience les unes des autres. Il ne sait pas si c'est la jalousie ou l'envie de leur ouvrir les yeux qui lui donne la nausée.
Il est fatigué.

____

tu bloques sur les défauts des autres, et c'est ton pire défaut. (vingt-quatre)
Luca,
Noël approche. Comme chaque année, c'est étrange de ne pas t'avoir avec nous. Ma tante Ophélie, celle qui perd la tête, me demande sans arrêt où est passé le garçon du quartier qui lui accrochait ses guirlandes. A chaque fois, je dois lui expliquer que tu n'es plus là depuis des années. Quand elle me demande pourquoi, je suis incapable de lui répondre.
Je sais que tu as demandé à ce qu'on ne pose pas de questions, à ce qu'on accepte, mais ça fait trop longtemps. Tu nous as abandonnés, sans rien dire, sans expliquer, et j'en ai assez d'accepter. Tu me dois plus que ça, tu dois plus que ça à ton père. Il mérite mieux que ça.
Ici, rien n'a changé. Il y a juste un vide là où tu devrais être.
Je pars en mission demain, je ne sais pas quand je serais de retour pour recevoir une réponse.
Joyeux Noël, Luca.
Lily.

Lily,
J'espère que vous avez tous passé de bonnes fêtes de Noël. Pour ma part, c'était étrange, différent de ce à quoi j'ai été habitué. L'année dernière, je n'ai même pas pu fêter Noël ou le Nouvel An : j'étais trop occupé. Mais cette année, c'était plus calme.
J'espère que tu recevras le paquet de Skittles que j'ai attaché à cette lettre : si ce n'est pas le cas, quelqu'un l'a probablement volé.
Joyeux Noël, Lily.
Luca.


Luca,
Ton père est tombé malade il y a quelques jours. Il est resté au lit, il y est encore, mais les Apollon disent qu'il s'en sortira. Il n'a pas arrêté de demander à ce que tu sois là, au cas où il ne survivrait pas. Je n'ai pas su quoi lui répondre, mais je sais quoi te dire : reviens.
La plaisanterie a assez duré.
Lily.


Luca,
Ton père va mieux. Je te le dis, même si tu n'as pas demandé.
Lily.


Luca,
Je te déteste.
Lily.


_____

la même histoire a plein d'versions. (vingt-six)
Luca,
Ma soeur est enceinte. Je te l'écris, parce que malgré tout, tu restes la première personne à qui j'ai envie d'en parler. Toute ma famille est toujours fourrée à la maison, c'est l'enfer. Ton père a même sourit à l'annonce, je crois que comme moi, il est heureux de voir que la vie continue, malgré tout. Malgré toi.
Je me demande si notre absence te fait autant souffrir que la tienne nous fait mal. Et si c'est le cas, je me demande vraiment pourquoi tu ne reviens pas vers nous.
Lily.


Sans surprise, on l'a interrogé. On ne revient pas de plus de dix ans d'absence sans soulever de questions. A contrecoeur, il a parlé de Cat, de l'incendie. Des semaines dans la rue, des mois dans les appartements, les motels. Des petits boulots à travers le pays, à toujours bouger, toujours fuir, parce qu'il avait beau fatiguer, les monstres, eux, ne s'arrêtaient jamais. Quand ils ont demandé pourquoi il était revenu, il n'a pas eu grand besoin d'élaborer. Fatigué de fuir, fatigué d'errer, fatigué de chercher quelque chose qu'il ne trouverait peut être jamais. Il était temps de rentrer, de retrouver son père, et puis Lily aussi. D'arrêter de leur faire du mal, de se faire du mal, et de faire face à son avenir. D'assumer que son départ n'était qu'une erreur.
Il a le regard fixé sur la porte d'entrée de la maison - celle de Lily et de sa soeur. Il a grandi, changé, et elle aussi. C'est con, mais il a peur. Il se sent lâche, mais il glisse la lettre sous la porte.

Lily,
Je suis là.
Luca.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alisha K. Brown

stay alert : stay alive

Messages : 398
Multicomptes : Nawal, June, Artémis.
Date d'inscription : 19/11/2017
Localisation : camp jupiter ;

My quest
Parent divin: bellone, déesse romaine de la guerre ;
Niveau: Béta (échelon) 2
Ølympians : 420
MessageSujet: Re: single point of failure   Dim 19 Nov - 16:48

:yipi: :yipi: :yipi:
Salut toi, héhé.
Grant + Nyx comment je dis oui, je hurle oui même !
Tu gères, tu le sais déjà. Hâte de lire ce que tu nous prépares beauté.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Loukas C. McTagert


Messages : 134
Multicomptes : Il parait que je me suis doublé en un Carter Sullivan, qui est chez l'ennemi en plus ... incroyable. Et un certain romain du nom de Keith Stark, un autre connard de service. Mais quel karma !
Date d'inscription : 17/11/2017
Localisation : Herakles Colony ou Heraklion.

My quest
Parent divin: Arès, Dieu de la Guerre et de la Destruction.
Niveau: Alpha, échelon 6
Ølympians : 440
MessageSujet: Re: single point of failure   Dim 19 Nov - 17:22

GRANT GRANT GRANT GRANT GRANT

Bienvenue déjà hein, quand même
Et je m'attendais pas à cette tête là, je suis agréablement surpris héhé mais J'AIME J'AIME
Hâte de lire ce que tu nous prépares, j'aime déjà le mélange Gustin + Nyx

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: single point of failure   Dim 19 Nov - 17:26

Bienvenue parmi nous. I love you
Je te souhaite un bon courage pour ta fiche, et si tu as des questions, n'hésite pas à nous envoyer un MP.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Blake E. Davis-Lawson

This world is so blind, cold as ice

Messages : 1212
Multicomptes : Cìaran ◊ Sloan
Date d'inscription : 21/08/2017

My quest
Parent divin: Chioné
Niveau: Béta (échelon) 5
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: single point of failure   Dim 19 Nov - 17:41

Clairement ouais Je ne m'attendais pas du tout à Grant + Nyx, mais comment j'adhère complètement ** De toute façon, tu sais très bien que j'aime toujours ce que tu prépares, alors Wink Hâte d'en lire un peu plus et que tu me fasses rêver Razz

Bienvenue sur Bloody Gods !
Laisse nous te faire une place Marcel !
Bienvenue parmi nous jeune Padawan !

Déjà, merci à toi de t'être inscrit/e sur le forum, nous espérons de tous coeur que tu vas te plaire parmi nous, mais normalement, il n'y a pas de raisons. Mais pour que tout aille au top niveau validation, le prochain palier, n'oublie pas de vérifier quelques posts.  Déjà, si ce n'est pas déjà fait, vérifie que la frimousse que tu t'es choisie n'est pas déjà prise en cliquant sur ce lien, pareil pour les prénoms et le nom de famille. Ensuite il va falloir te trouver un groupe, si tu veux un résumé, clique ici, sinon va voir les Romains, Cronos, Gaia, ou les Grecs, si tu veux être incollable sur les groupes et leur fonctionnement !  Si tu as un soucis, tel qu'il soit, que ce soit pour te trouver une arme, ou encore des pouvoirs, n'hésites pas à nous envoyer un MP, on se fera un plaisir de t'aider ! Oh et n'oublie pas d'aller jeter un oeil sur la F.A.Q, qui répondront très certainement à pas mal de tes questions  Pour ceux ou celle qui voudrait jouer un espion dans l'un des camps, ne le dites surtout pas dans votre fiche, envoyez nous un petit MP histoire qu'on soit sûr que votre couverture ne soit pas foutue dès le début (il n'y aura que le staff et vos chefs de camp qui seront au courant de votre statut d'espion).

N'hésitez pas si vous avez la moindre question, le staff est là !
Bon courage pour ta fiche et hâte de te lire   !

☾ anesidora


Bon courage pour ta fiche et tu sais ou me trouver si tu as la moindre question Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Luca Rosebury


Messages : 282
Multicomptes : oswin, murphy, nevh, maisie.
Date d'inscription : 19/11/2017

My quest
Parent divin: Nyx, petit-fils de Thanatos.
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 420
MessageSujet: Re: single point of failure   Dim 19 Nov - 17:51

Alisha - Moooh, tu gères aussi I love you

Loukas - Merci héhé, et Daddario, yeees, depuis le temps que tu voulais le jouer J'aime faire dans l'inattendu

Siobhan - Merci, boss

Blake - Ravie de vous surprendre J'espère que ça ne te décevra pas, du coup, trop de pression

Je vais sûrement venir vous harceler par mp, parce que j'ai quelques questions, je fais juste le tri pour l'instant

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Liana K. Kennedy

administratrice

Messages : 796
Multicomptes : Scarlett ; Skylar
Date d'inscription : 21/08/2017

My quest
Parent divin: Hermès
Niveau: Béta (échelon) 5
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: single point of failure   Dim 19 Nov - 22:22

Mon canard en sucre super contente de te voir traîner par ici et que tu sois faible, c’est toujours un plaisir Je sens que Luca va envoyer de la licorne, hâte de voir ce que tu vas en faire ** (promis dès que je suis sur PC t’auras ton avalanche de smiley ** et un message plus long ^^’) Réserve moi des liens, un RP, ton lit tmtc (rayez la mention inutile )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Luca Rosebury


Messages : 282
Multicomptes : oswin, murphy, nevh, maisie.
Date d'inscription : 19/11/2017

My quest
Parent divin: Nyx, petit-fils de Thanatos.
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 420
MessageSujet: Re: single point of failure   Mar 21 Nov - 13:39

Mon petit poulpe fleuri Je suis toujours faible pour toi, tu le sais bien
Je te réserve tout ça (surtout le lit), et merci

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Blake E. Davis-Lawson

This world is so blind, cold as ice

Messages : 1212
Multicomptes : Cìaran ◊ Sloan
Date d'inscription : 21/08/2017

My quest
Parent divin: Chioné
Niveau: Béta (échelon) 5
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: single point of failure   Jeu 23 Nov - 21:33

La validation
Toutes nos félicitations!
Franchement, il est vraiment attachant .
Comme d'habitude, je n'ai pas grand chose à dire à tes fiches. J'adore vraiment le personnage, le feat et ses pouvoirs (avec sa maman **). Tu en as fait quelque chose de très bien. Je suis fan

Tu vas simplement pouvoir te rajouter une arme (bah oui, deux armes et un objet   . On en parle en MP si tu veux Wink
Hâte de te lire et de RP avec contre toi

Ps : Désolé, je rentre tout juste du boulot  

Ta fiche est maintenant terminée, et maintenant, les RPs vont pouvoir commencer! Cependant, nous te demanderons d'aller remplir quelques formalités avant de te lancer dans l'aventure. Rien de bien long, tu verras.  

Pour commencer, tu peux aller remplir ta fiche de combat, par là! Ça nous permettra de mieux cerner tes aptitudes au combat.
Tu as aussi le choix d'aller poster ta fiche de relation, de liens et même ta chronologie personnelle par ici. Ça te permettra de te tenir à jour, de garder un journal de ton activité et de te garder organisé.
Nous te demandrons de remplir le bottin des parents divins, le bottin des noms et prénoms, tes pouvoirs et celui des feat. Ça évite la confusion et ça permet aux nouveaux inscrits de les consulter pour faire leurs choix.  

Pour terminer, nous te souhaitons la bienvenue encore une fois, et nous espérons que tu t'amuseras bien parmi nous!  Si tu as des questions, n'hésite pas à MP un membre du staff, il nous fera plaisir de te répondre.   

☾ anesidora

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Luca Rosebury


Messages : 282
Multicomptes : oswin, murphy, nevh, maisie.
Date d'inscription : 19/11/2017

My quest
Parent divin: Nyx, petit-fils de Thanatos.
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 420
MessageSujet: Re: single point of failure   Jeu 23 Nov - 22:20

Roh merci t'es adorable

J'ai ajouté l'arme, normalement on est bons

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Liana K. Kennedy

administratrice

Messages : 796
Multicomptes : Scarlett ; Skylar
Date d'inscription : 21/08/2017

My quest
Parent divin: Hermès
Niveau: Béta (échelon) 5
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: single point of failure   Ven 24 Nov - 13:12

Tiens mon canard des îles, je te donne ton dème, t'es avec moi dans le Premier dème juste ici, n'hésite pas à aller donner ton avis

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: single point of failure   


Revenir en haut Aller en bas
 
single point of failure
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Doute point de vue Ruban Moucheté URGENT
» Point de vue narrateur
» 2009: Le 21/05 vers 22h30 - Observation d'un point lumineux rouge à Vitrolles - (13)
» oiseau mal en point
» La question du point de vue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Gods :: The Fates :: Who am I ? :: Approved :: Herakles Colony-
Sauter vers: