AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (flash-back) C'est l'histoire d'un anneau - Billie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yong Tieguai
avatar


Messages : 131
Multicomptes : pas encore
Date d'inscription : 19/11/2017
Localisation : 30 Rockefeller Plazza

My quest
Parent divin: Dionysos
Niveau: Alpha (échelon) 6
Ølympians : 400

MessageSujet: (flash-back) C'est l'histoire d'un anneau - Billie   Sam 25 Nov - 10:59


C'est l'histoire d'un anneau - Billie

Yong avait l'habitude des surprises au réveil, mais, là, il devait admettre avoir fait fort. Très fort. Hier avait dû être une pure soirée, dommage qu'il n'en garde aucun souvenir. Il s'était réveillé dans une chambre d'hôtel qu'il ne se souvenait pas avoir réservé. Jusque-là, rien de bizarre. Comme d'habitude, il avait essayé de rassembler ces souvenirs confus d'hier en cherchant des indices. C'est là qu'il l'avait vu, l'anneau à son doigt. Sur le moment, il avait complètement buguer. Le fils de Dionysos avait levé et tourner sa main avec autant de prudence que s'il ne la reconnaissait pas. Pas de toute, c'était bien la sienne. Sauf qu'hier, il était quasiment certain de ne pas avoir de bague à son annulaire. Yong regarda le bijou avec autant d'attention que ces yeux ensommeillés le lui permettait. Un joli anneau, simple, en or. L'Asiatique se passa la main sur le front. "Oh merde." Souffla-t-il.

Ce n'est seulement qu'après qu'il était parti en 'exploration' de la chambre, non sans avoir fait un tour au préalable au mini-bar. Le lit double était vite et personne dans la salle de bain. Ok. Yong se réinstalla dans le lit, plongé dans ces pensées matinales quelque peu embrumé, le temps de finir sa bouteille. Hier soir. Hier soir. Qu'avait-il fait hier soir ? Au casino ? Oui... Et après ? Nouvelle exploration de la pièce, cette fois, à la recherche de ces affaires. Au moins, son porte-feuille et ces vêtements étaient encore là. Il avait même encore son téléphone portable ! Pas mal ! Ce n'était pas toujours le cas. Instinctivement, il chercha le numéro de sa frangine préférée dans le répertoire. Billie devait savoir, ils passaient beaucoup de leur soirée arrosée ensemble. Avec un peu de chance, c'était le cas hier. Peut-être même que s'était elle qui avait le deuxième anneau. Yong rangea son téléphone après un instant d'hésitation. Finalement, il préférait rentrer direct à la colonie pour lui raconter.

Il prit une douche, s'habilla, paya la chambre. "Vous ne savez pas avec qui.... Oh, laissez tomber." Tenta-t-il de demander à l'employée. La tête blasée de cette dernière l'avait dissuadé de terminer sa question. Ensuite, il avait cherché un portail vers la colonie. Il n'aimait pas, on ne savait jamais avec certitude où on allait atterrir, mais il ne se voyait pas faire tout le chemin à pied ou en faisant du stop. Il y avait toujours un petit moment de doute qui lui crispait l'estomac au moment de le franchir. En chemin, il claqua ces derniers dollars dans un pack de six bières, histoire de commencer doucement la journée.

Non, le portail ne le fit pas atterrir en Alaska ou bien à deux cent vingt mètres du sol comme le triste cas de Chicago, mais bien à la colonie grecque. Yong poussa un bref soupir de soulagement, heureux d'être chez lui, avant de se diriger vers le Bungalow. En chemin, il salua quelques personnes de sa main libre. Les plus observateurs posèrent des questions à la dérobée concernant la fameuse bague qui ornait désormais son doigt. "J'en sais foutrement rien !" Répondit-il à chaque fois en rigolant avant de continuer sa route.

Arrivé au Bungalow, il toqua à la porte de la chambre qu'il partageait avec sa soeurette préférée. "Ravitaillement, frangine !" Annonça-t-il en entrant tout en présentant son pack de bière. Il posa le tout sur le sol, puis il gratta la tempe du bout du doigt avec une moue pensive. "Dis Bibi, tu ne te serais pas réveillé avec une bague au doigt ce matin ?" Demanda-t-il sans détour, sur le même ton qu'on aurait employé pour demander si elle avait pensé à acheter du café en allant faire des courses.

acidbrain



mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billie Matthews
avatar


Messages : 391
Multicomptes : lyllian-aaron mclochlainn | ani lewis | exas & hillel davis
Date d'inscription : 18/11/2017

My quest
Parent divin: Dionysos
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 500

MessageSujet: Re: (flash-back) C'est l'histoire d'un anneau - Billie   Sam 25 Nov - 16:23


Havana - Camila Cabello

La soleil était bien haut. Peut-être, elle n’en savait rien. Les volets étaient pratiquement fermés et les rideaux en voiles tirés devant les deux fenêtres de la chambrée. Dans son coin, c’était le bordel. Il y avait de tout et surtout à boire et à manger. Des chips, enfin quelques miettes qui restaient sur la couette, le sachet vide coincé sous l'oreiller, des canettes de soda énergisant et une bouteille de vin qui gisait aux pieds du lit, sur le planché, marqué d’une petite tâche de vin. Enfin non, pas qu’une. Les autres ne dataient pas d’hier. Billie était avachi dans son lit, les jambes au milieu de tout un tas de chose bien encombrante sur son lit, pouvant aussi trouver un paquet de bonbon entamé, un cendrier qui avait été renversé plus d’une fois et tâchait les draps d’un gris cendre, des vêtements et plein de peluche. La télévision était en face d’elle et cela devait bien faire un moment qu’elle ne s’était pas mise en veille pour se reposer un petit peu. La télé et Billie.

La fille de Dionysos avait passé la soirée et la nuit sur Borderlands 2 et n’avait même pas vu l’aurore se pointer. Elle n’avait pas décollé ses yeux de l’écran, si ce n’était pour se désaltérer, se nourrir ou encore vider son corps qu’elle n’avait cessé de remplir avec toutes ses victuailles. Victuailles qu’elle n’avait plus ou peu. Il y avait bien des pensionnaires qui étaient passés hier soir, histoire de dire bonjour, attirés par le bruit, voir son évolution dans le jeu, ou pour parler mais ils étaient restés peu de temps. Il fallait dire que la jeune fille n’était pas vraiment réceptive. Il fallait qu’elle décompresse. Ils ne pouvaient pas comprendre. Il allait être l’heure où bientôt elle devait retrouver sa mère. Oui ! Un concours de beauté… En plus faut que je me prépare un minimum, histoire de pas commencer la journée par tous les sermons de ma mère qui dit ne pas avoir mis au monde une pécore ou encore un garçon et encore moins un opossum. C’est vrai que je devrais peut-être aller prendre une douche. Il était temps de faire alors une nouvelle pause.

Après s’être lavée dans les douche commune après le chant du coq, la tenue-du-dimanche remis sur elle en attendant, elle était retournée devant son écran, manette en main, le regard concentré et les cernes qui lui coulaient jusqu’en bas des joues. Entre deux chargement, elle se maquillait. Elle fouillait dans son lit, au milieu de tout ses détritus et vivres qui lui permettaient d’enchainer les niveaux les un après les autres. Et exploser des têtes. La jeu reprenait en plein dans le feu de l’action et Billie jeta son éponge à fond de teint pour reprendre sa manette en main. Et tatatatatataaa !!! Le visage à moitié peint de son teint parfait – -ment artificielle. Elle esquivait, se cachait derrière le décor, sortant la tête, ciblait et paf ! Pleine tête.

C’est alors que la porte grinça. Elle l’entendit, mais n’y porta pas plus d’attention. Le temps avant d’entamer réellement les préparations pour être présentable approchait à grand pas. Elle n’avait pas envie de s’arrêter maintenant. Je veux en profiter encore un peu ! C’était Yong, elle reconnu d’abord son parfum avant sa voix. Il disait avoir ramener le ravitaillement. « Tavernier ! A boire ! » avait-elle aboyer d’un air absent, absorbée par son jeu. On n’entendait que les coups de feu de son arme spéciale, les répliques loufoques des personnages complètement fêlés qui faisaient tout l’univers du jeu vidéo. Il lui posa ensuite une question. Aurait-elle trouvé quelque chose au réveil. Une bague plus précisemment, mais ça, elle ne l’avait pas entendu. Enfin… Je l’ai pas écouté. J’ai des sadiques plein l’cul !. Elle claqua sa langue contre son palais avec agacement. « Attends. » avait-elle grogné en en martelant la gâchette droite de sa manette, la viseur qui couraient d’un bout à l’autre de l’écran. Les personnages lui fonçait dessus avec des cris aigües, kamikaze et qui la bardait de coup de hache. Il fallait les descendre avant qu’ils ne l’atteignent et ils n’étaient pas seuls. « J’sais pas ! Je me suis pas réveillé. » avait-elle seulement répondu. Ce qui était vrai techniquement. Elle se hissait sur ses genoux, et se rapprochait de l’écran, le visage renfrogné. Elle allait leur faire la fête. La situation lui échappait mais elle ne se laisserait pas faire.

Soudain, le coup de trop et son personnage mourut. Elle y était presque. « Noaaaan ! Connards !!! » hurla t-elle brusquement, ajoutant tout une ribambelle d’insulte. Elle avait jeté sa manette au sol qui rebondit et frôla la tête de son demi-frère. Elle soupira et se laissa mollement tomber dans son lit, se cognant l’arrière de la tête contre le cadre de la fenêtre. Elle ne releva même pas. Baillant à tout rompre, elle finit par faire la moue en voyant le jeu qui lui demandait si elle voulait payer pour ressusciter ou recommencer deux trois sessions plus loin.

Elle s’étira et porta enfin son attention à Yong. Elle le jaugeait avec un air étrange. On aurait dit un animal sauvage face à un autre qu’elle ne connaissait pas. En fait, elle essayait de rassembler les éléments. Son regard descendit au sol et « oh ! » fit-elle en souriant. Roulant sur elle-même pour sortir de son lit comme si ses bras et ses jambes étaient en mousse, elle atterrit à quatre patte sur le planché. Se déplaçant dans cette position, elle attrapa son éponge à maquillage, puis approcha jusqu’aux pack de bière. Assise en tailleur, elle prit son temps pour sortir les bouteilles. Elle en prit une, la décapsula avec ses dents et la brandit le bras bien haut son frère. Puis une pour elle. D’un bond, la voilà sur ses pieds face à lui. Lui déposant un baiser sur la joue, elle le remercia avec un petit sourire. « Tu me disais ? Trouver quoi ? J’ai pas dormi ! Hmmmmm... » commença t-elle avec la voix d’un petit vieux, se grattant le menton en lorgnant sa bière. « Yoda dirait : plutôt du café que de la bière, il me faudrait.  » dit-elle, hésitant un moment puis finit par avaler deux grosses goulée.

Elle contourna Yong pour aller s’asseoir sur le petit bureau et attrapa sa trousse de toilette. Elle fouilla dedans un long moment, avant de froncer les sourcils et frapper lourdement ses cuisses, exaspérée. Mais où était son fond de teint ? Sur le lit. « Dis, tu peux me passer la bouteille beige là-baaaaaas ? » fit-elle en tendant-elle la main en direction de son lit, s'étirant au maximum pour lui montrer à quel point c’était loin.

acidbrain



mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yong Tieguai
avatar


Messages : 131
Multicomptes : pas encore
Date d'inscription : 19/11/2017
Localisation : 30 Rockefeller Plazza

My quest
Parent divin: Dionysos
Niveau: Alpha (échelon) 6
Ølympians : 400

MessageSujet: Re: (flash-back) C'est l'histoire d'un anneau - Billie   Dim 26 Nov - 22:20


C'est l'histoire d'un anneau - Billie

Sa frangine était en prise en flagrant délit de massacre virtuelle sur la planète Pandore (à en croire les bruitages qui s'échappaient de l'écran). La communication s'annonçait laborieuse, surtout que, de son côté, il n'était pas au top niveau concentration. Yong étouffa un bâillement tandis que Billie lui signala d'attendre. Les répliques du jeu qui fusait étaient des bouées de sauvetage qui lui permettait de ne pas totalement piquer du nez sur place. "Hum, du coup, y'a aucune chance qu'on ait passé la soirée ensemble alors." Conclut-il avec regret alors que la demi-déesse lui signala qu'elle ne s'était pas réveillé, ce qui supposait qu'elle n'avait pas dormi du tout. C'était ennuyant. De son côté, Billie était complètement absorbé par sa partie.

L'Asiatique n'était pas suicidaire au point de chercher à l'interrompre, alors, après avoir lâché un "Je me permet, continue ton massacre", il se rendit dans le coin de la chambre de la demoiselle (qu'il surnommait la vallée du désordre, même si son propre coin n'était pas mieux niveau bouteille vide) afin de trouver le téléphone de la frangine. Parfois, il lui envoyait des textos, ou laissait des messages sur sa boite vocale, qui lui servait de boite noire le lendemain afin de restituer la soirée oubliée. Dès qu'il était trop torché au point de faire des trucs de dingue, le fils de Dionysos avait tendance à appelé Billie, généralement pour lui dire de se ramener. S'il s'était marié, forcément, il avait dû envoyer un message pour lui demander d'être son témoin ou un truc du genre, non ?

Avant d'en avoir le coeur net, il se fit attaquer par une manette qui le frôla alors qu'il dégageait une peluche du bout du pied pour voir si le précieux téléphone ne se trouvait pas en dessous. Sobre, il aurait sans doute sursauté ou fait pas en arrière, voir fait un trait d'esprit, mais, là, Yong subissait les conséquences d'une soirée d'enfer, aussi ne broncha-t-il pas, le regard toujours rivé sur le sol à la recherche du téléphone. "Ton téléphone a sonné durant ta croisade de chasseuse de l'Arche ?" Demanda-t-il. L'Asiatique se passa une main sur le front, pourquoi il se prenait la tête pour ça déjà ? C'était si important que cela de savoir ? Un bref coup d'oeil à sa bague nouvellement acquise. Mouais, ça devait l'être, mais il n'était plus aussi convaincu qu'en se réveillant. Heureusement, Billie le tira de ces pensées. "Thank." Dit-il alors que sa frangine lui donna une bouteille. Il eut un sourire devant le baiser la joue. Lui en profita pour la prendre dans ces bras et faire un baiser sur la joue. "Tu m'as trop manqué, toi." Dit-il en la serrant toujours. "J'avais oublié combien tu es super confortable." Ajouta-t-il en posant sa tête au creux de son cou. Comme il serait capable de s'endormir, là, tout de suite, il se détacha à regret pour boire une gorgée de sa bière.

Il fut question de café et Yong leva la tête rêveur. "Café avec un petit verre de cognacs dedans." Suggéra-t-il, rêveur. À l'inspiration qu'il prit, on aurait pu croire qu'il humait déjà le parfum de cette suggestion.

Yong prit place sur le lit tandis que Billie allait s'asseoir sur le petit bureau. Il rigola devant les mimiques de sa frangine. "Je ne sais pas, elle est si loooooooin de moi aussi. En plus si je te la donne, tu vas partir loin de moi pour ton je-ne-sais-pas-trop-quoi." Se plaignit-il de manière exagéré en tendant à son tour le bras avant de le laisser mollement tomber comme si ce geste l'avait épuisé. Le fils de Dionysos rigola de nouveau avant de prendre la bouteille beige en question et de la lancer. "Attrape !" Puis il se réinstalla sur le lit et contempla le plafond. "Je crois que je me suis marié hier." Déclara-t-il, de but en blanc. Il tendit sa main en l'air pour que Billie puisse contempler l'alliance.

acidbrain



mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billie Matthews
avatar


Messages : 391
Multicomptes : lyllian-aaron mclochlainn | ani lewis | exas & hillel davis
Date d'inscription : 18/11/2017

My quest
Parent divin: Dionysos
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 500

MessageSujet: Re: (flash-back) C'est l'histoire d'un anneau - Billie   Lun 27 Nov - 21:47


Havana - Camila Cabello

Elle l’avait un peu envoyé chier alors qu’il venait d’arriver. Et pourtant qu’est-ce que je l’aime ! Elle était tellement prise par son jeu. Alors Yong vint s’installer en usant un peu de sarcasme. Elle aurait pu relevé, mais elle ne l’avait même pas entendu. Ça pétait et tirait de partout aussi ! J’étais méga dans la merde ! Ah non, je suis morte ! Second-souffle ! Second-souffle ! Second-souffle ! Second-souffle !. L’Asiatique errait alors autour de Billie qui avait pratiquement oublié qu’il existait. Elle avait même oublié qu’elle existait en dehors de ce jeu video. Il fouillait les affaires de Billie. Il était en quête du téléphone de la demoiselle. La manette vola brusquement à travers la pièce. La jeune-femme l’avait envoyé avec une telle force. Elle était « morte ». Le jeu était fini. Elle n’avait pas le temps de se retaper toute la quête depuis le début.

Billie fut alors beaucoup plus réceptive à entendre son demi-frère. Avachie dans son lit comme anéanti, elle fixait l’écran titre du jeu et l’envie de cliquer sur « Continuer » la démangeait. Sauf que j’avais plus de manette ! Il lui demandait si elle n’avait pas reçu de message pendant sa croisade. « Tu sais, y’a des gens qui sont passés, je me rappelle même plus qui, ni pourquoi ? Je sais juste qu’on m’a emmerdé en plein jeu » lui confiait-elle en faisant un sourire faussement penaud. Une façon de lui dire qu’il était vain de lui demander si elle se rappelait de quelque chose. « Je sais même pas depuis quand je joue en vrai » ajouta t-elle en baillant et s’étirant des doigts jusqu’aux orteils. Il fallait qu’elle se motive à bouger. La journée allait être tellement longue. « T’sais, ça marche beaucoup mieux les iris-mails, vu que ça t’arrive pleine poire. Je dis ça, je dis rien. » lui faisait-elle maintenant comprendre qu’il était un peu bête.

Dans un élan mou, elle roula de son lit jusqu’au sol avant de retomber sur ses pattes comme un chat. Elle trottina jusqu’aux pack de bière et décida qu’ils commenceraient bien la journée tous les deux. Les distributions faites, elle le remerciait d’un geste tendre et Yong ne put s’empêcher de la serrer contre lui. Billie s’était laissée faire. Juste, avant ! Elle tourna brusquement la tête pour enfiler une troisième goulée avant qu’il ne la coince. Billie souriait et avait fermé les yeux. Elle aussi elle aurait pu s’endormir, là maintenant. Il lui confiait comme elle lui avait manqué. Elle le serra brusquement très fort de ses petits bras comme si elle souhaitait faire exploser sa cage thoracique. Une façon nerveuse de lui montrer combien elle l’aimait. « Ouais, mais aujourd’hui, je peux pas être confortable. Tu va devoir te satisfaire d’un lit. » avait-elle dit en regardant l’heure à sa montre. Il se détacha d’elle et elle reprit une gorgée en se dirigeant vers son maquillage.

C’est assise sur le bureau qu’elle remarquait avoir oublié le fond de teint qu’elle n’avait qu’à moitié mis. Elle demandait à son demi-frère, en sur-jouant la flemme-du-siècle. Elle était très forte dans ce rôle. Yong se moquait d’elle, jouant à la même comédie, mais lui lança de bon coeur. Il lui avait dit « attrape » et elle avait mis ses mains en position, tel une conque ouverte. Le flacon en verre d’une grande marque avec son petit piston distributeur s’envola alors dans les airs dans une parfaite courbe. La réception devait être un succès mais au même moment, il lui annonçait qu’il était marié. Billie se dressa et se penchait pour éviter le fond de teint qui s’explosa contre le mur. Un moment interdite, ses épaules s’écroulèrent, la bouche grande ouverte sous le poids de la nouvelle. « Queuuuuhwa ??? » avait-elle dit comme dans Le Coeur à ses Raisons. Elle revient soudainement à elle, alors qu’elle le fixait toujours l’air ahurie et paraissant pourtant si loin du monde réel. Son cerveau s'était déconnecté. Cela lui arrivait assez souvent. Elle secouait la tête, rangeant ses idées. « Pardon ? Comment ça tu crois ? Tu crois où t’es sûr ? »

Les sourcils froncés comme si elle le menaçait de faire des choses dans son dos, elle empoigna son énorme trousse à maquillage avec fureur. D’un bond et quelques enjambées, elle retrouva son frère sur le lit. Elle s’y installa sans aucune grâce ni douceur, marchant même sur le fils de Dionysos. Les jambes sur les siennes, assis à côté de lui, elle avait toujours ce regard renfrogné. « Non mais parles ! Dis quelque chose ! Explique genre. » lui dit-elle soudainement en lui faisant signe de se lancer. Fouillant dans sa trousse, elle sortit un autre flacon de fond de teint. Elle reprit l’étalage de sa base, l’éponge d’une main, le miroir de l’autre.

acidbrain



mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yong Tieguai
avatar


Messages : 131
Multicomptes : pas encore
Date d'inscription : 19/11/2017
Localisation : 30 Rockefeller Plazza

My quest
Parent divin: Dionysos
Niveau: Alpha (échelon) 6
Ølympians : 400

MessageSujet: Re: (flash-back) C'est l'histoire d'un anneau - Billie   Sam 2 Déc - 22:13


C'est l'histoire d'un anneau - Billie

Le retour avait si bien commencé. Hormis la découverte qu'il était peu probable d'avoir passée la soirée avec Billie et que les recherches d'indices liés à cette soirée en question semblaient compromis. "Ouais, je sais." Répondit-il abandonnant assez vite ces recherches de téléphone. Il afficha tout de même une mine vaguement ennuyée devant le sourire penaud de sa demi-soeur. Le demi-dieu ne pouvait pas lui en vouloir. Il savait que quand elle entrait en mode gameuse, le reste du monde disparaissait. "Non mais les iris-mails, faut trouver un arc-en-ciel, puis on ne peut pas les revisionner après, c'est ennuyant." Commença-t-il à expliquer avec des gestes assez vague tentant d'illustrer le caractère vaporeux de ce moyen de communication. "Mais bon, c'est pas grave." Subitement, le black-out d'hier était relégué à problème sans importance. À quoi bon se faire du mouron pour quelque chose dont il ne se rappelait pas ? Aucun intérêt.

Yong préféra se concentrer sur du concret, comme le pack de bière qui se retrouva délester de deux bouteilles, une pour chacun, sur ces efforts de ne pas siffler la sienne en un coup. Qu'importe qu'hier, il était dans un état horrible au point de ne pas avoir la moindre idée de ce qu'il avait fait. Ce genre de chose ne l'empêchait jamais de boire dès que le réveil. Ne disait-on pas combattre le mal par le mal ?

De prendre Billie dans ces bras lui rappela deux choses : qu'il avait sommeil et que sa demi-soeur préférée était méga confortable. Non, trois choses, puisque l'Asiatique réalisa aussi qu'elle lui avait manqué. Yong rigola doucement alors que sa demi-soeur le serra avec force. Il garda les yeux fermés, la tête coincée dans le creux du coup de Billie, savourant l'instant. Malheureusement, la demoiselle lui annonça qu'elle ne pouvait pas être confortable. "Ooooh, tu vas où encore ?" Se plaignit-il en se dégageant avec mauvaise grâce, oubliant vite que lui-même était parti la veille pour ne revenir que maintenant.

A reculons, il atteignit le bord du lit, une fois cela fait, il s'écroula en arrière sur le matelas avec un petit soupir, bière lever pour ne pas la renverser par mégarde. Sitôt installer qu'il but une gorgée de sa bouteille. Qu'il était bon de rentrer à la maison ! Finalement, cette histoire de bague au doigt ne relevait plus que du détail pour lui. Une anecdote de soirée arrosée au même titre que les tatouages qu'ils s'étaient fait faire. C'est sur ce ton-là qu'il le dit. Yong se redressa avec surprise en entendant le fond de teint se fracasser contre le mur. Il avait été tellement convaincu de la réception qu'il s'était rallongé sur le lit sans attendre. Il regarda Billie avec une tête à la fois surprise et ensommeillé, l'air de dire : bin quoi ? Sans pour autant prononcer ces deux mots.

"C'est la même chose, non ?" Fut sa première remarque après un froncement de sourcil qui annonçait une intense réflexion avant de sortir cette phrase. Non, bien sûr, ce n'était pas du tout la même chose. Ce qu'il voulait vraiment dire, c'est : dans un cas comme dans l'autre, est-ce vraiment important ? Sauf qu'il n'avait pas assez de neurones actif pour le formuler ainsi, alors il espérait que sa demi-soeur en aurait assez pour lire entre les lignes.

Son projet dans l'immédiat, s'était de siroter sa bière, car la boire trop vite signifierait de trop vite se lever pour aller chercher une deuxième. C'était comme si cette histoire de mariage n'était plus son problème maintenant qu'il l'avait lâché à voix haute. Sauf que Billie semblait avoir décidé que non, cette affaire n'était pas terminée. Il hoqueta de surprise lorsqu'elle lui marche dessus avant de s'installer sur le lit, mais il ne bougea pas d'un iota et n'émit aucune protestation en sentant le poids des jambes sur les siennes. Du moins, jusqu'à ce que le silence fut de nouveau brisé. "Mais quooooii ?" Se plaignit-il, étouffant un bâillement. "J'en sais rien moi. Je me suis réveillé avec ça au doigt, c'est tout." Expliqua-t-il sommairement en levant la main portant l'alliance. "Il y avait personne ni dans le lit ni dans la chambre alors, du coup, je suis rentré pour savoir si ce n'était pas toi qui avais le deuxième." Conclut-il, toujours sur un ton détaché. Il voulut prendre une autre gorgée de sa bière. Hélas, malgré toute sa prudence, il avait fini par la vider. Yong contempla la bouteille avec un mélange d'espoir et de perplexité comme si ce simple fait pouvait la faire remplir par magie. Il lança un petit regard de supplique à Billie pour en avoir une autre, espérant qu'elle n'était pas trop occupée par son maquillage pour recevoir son appel de détresse. "Et toi, où tu vas ?" Demanda-t-il à la place. Il marqua une pause. "Ah, merde, je te l'ai déjà demandé." Réalisa-t-il avec un temps de retard.

acidbrain



mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billie Matthews
avatar


Messages : 391
Multicomptes : lyllian-aaron mclochlainn | ani lewis | exas & hillel davis
Date d'inscription : 18/11/2017

My quest
Parent divin: Dionysos
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 500

MessageSujet: Re: (flash-back) C'est l'histoire d'un anneau - Billie   Lun 4 Déc - 15:51


Havana - Camila Cabello

Elle ne lui dirait jamais – même si ça transpirait de tous mes pores – mais c’est qu’il l’emmerdait à venir lui poser des questions et tourner autour d’elle tel un rapace en quête d’une proie alors qu’elle jouait. Elle avait presque envie de tourner son joystick pour viser Yong, lui tirer dans les pieds et lui aboyer un « assis ! » mais elle ne dit rien. Il cherchait son téléphone. Répondant à demie-là, elle se cherchait des excuses pour ne pas avoir regarder son téléphone depuis bien longtemps. Elle ne savait même pas si elle l’avait encore et pas encore oublié quelque part, perdu ou volé. L’écoutant que d’une oreille, elle pensait à des reproches. Elle avait vaguement entendu ses questions. Elle fit alors la promotion des iris-mails et rejetait ainsi la faute sur Yong. Il contre-argumenta sur les avantages qu’avait avancé Billie sur les iris-mails. Yong avait raison. Elle avait haussé les épaules et après un silence constata pour elle-même. « En fait, c’est des snapchat… »

Après avoir saluer son frère avec complicité et les bière distribuées elle s’était assise sur le bureau. Il fallait qu’elle finisse de se préparer pour le petit brunch de rencontre entre toutes les candidates du concours de beauté. Elle soupirait déjà alors qu’elle portait le miroir à son visage. Elle était déjà gavée d’avance. Son fond de teint était resté sur son lit. Le réclament à Yong, ce dernier s’exécuta en lâchant une bombe. Il disait qu’il était marié. Le fond de teint se transformait alors en grenade dans la tête de Billie qui l’évita, encore foudroyer par la nouvelle. Elle lui demandait des précisions sur les termes. Yong répondit que c’était la même chose, montrant clairement par son attitude que cela n’avait pas d’importance. Billie arqua ses sourcils, dépité. « Pardon ? Bien sûr que si ! Si t’es sûr c’est que t’as un minimum conscience de ce qui s’est passé. Si tu crois c’est chaud et tu sais pas ce qui risque de te tomber sur la gueule… »

Elle pouvait pas laisser ce sujet trainer dans l’air comme ça et surtout ne pas laisser Yong s’endormir sans régler cette histoire. Et dire qu’elle devait partir. C’était toujours comme ça ! Elle arriva en trombe sur le lit, marchant ce qui était vivants ou inanimés et se laissa tomber assise dans le lit. Etirant ses jambes, elle les posa en travers sur celles de l’Asiatique et reprit son tartine de base à maquillage. Que j’ai l’air d’avoir dormi un minimum… Elle optimisait le temps. Elle se préparait et l’écoutait. Pour ça, il fallait qu’il parle alors elle le somma de le faire. Bien sûr, vu qu’il « croyait » être marié, il n’en savait pas plus que ce qu’il lui avait dit. Il lui montra vaguement la bague à son doigt en râlant. Billie loucha dessus et dès qu’il retira sa main pour la reposée, elle lâcha tout pour la lui attraper et voir l’anneau de plus près. « Hmmm… Du plaqué or. Parfaitement à ta taille en plus… Je vois… De la chance ou elle a été choisie ? » faisait-elle mine d’étudier ça avec les yeux de Sherlock Holmes. Puis elle le lui arracha littéralement du doigts et avec les timides reflets du soleil passant par la fenêtre elle inspectait l’intérieur voir si quelque chose y était écrit. « Mon dieu mais toi marié ! » finit-elle par éclater de rire, se moquant de son ami. « Déjà, je comprends pas comment t’as osé te marier sans ma bénédiction ! – Depuis quand ? – Je sais pas, je viens de l’inventer. » fronça t-il les sourcils avant d’avoir un sourire amusé et lui jeté son anneau entre les deux yeux.

« Moi j’ai rien. Enfin je crois ! » dit-elle brusquement paniqué en regardant ses deux mains, doigts tout écartés. « Aaaaah ! » cria t-elle avant de souffler de soulagement. « Ah non, c’est ma bague tête de mort, elle a juste tourné… Pfiou… Nope, pas moi ! » souriait-elle amusée. « Je ne suis même pas sûre qu’on ait passé la soirée ensemble hier tu sais… Sinon, je vais part trois jours voire quatre pour le concours de Miss San-Francisco. J’ai tout essayé, j’ai pas pu y échapper. Ma mère m’a mis le couteau sous la gorge. » lui répondit-elle soudain, ayant ignoré la question de Yong qu’il avait posé plus tôt. « Et tu m’emmerdes, moi je serais bien partie faire une enquête sur ta bague et trouver la mystérieuse prétendante. Et je vais devoir me faire chier avec des pétasses en perdant bien deux à trois heures chaque fois que je vais devoir sortir pour me préparer. C’est vraiment trop injuste. » dit-elle en faisant la moue avant d’attraper son éponge à fond de teint et l’appliquer sur le visage de son demi-frère inerte dans son lit. « Je te fais un joli teint. Désolée, par contre j’ai pas la nuance jaune. » ricana t-elle, plus amusé à frotter son éponge en silicone sur la bouille de Yong que se préparer.

« Et tu comptes faire quoi pour ton histoire de bague au final ? » reprit-elle la discussion. Elle était pensive quand soudain, une idée comme-ça la toucha. « T’sais, peut-être que c’est moi et que j’ai juste paumé la bague… » tordit-elle sa bouche, totalement sincère. Ils savaient très bien tous les deux ô combien il était difficile pour eux de se rappeler certain moment de leur vie, aussi important ou non. Les trous noirs c’était un peu leur quotidien.  

acidbrain



mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yong Tieguai
avatar


Messages : 131
Multicomptes : pas encore
Date d'inscription : 19/11/2017
Localisation : 30 Rockefeller Plazza

My quest
Parent divin: Dionysos
Niveau: Alpha (échelon) 6
Ølympians : 400

MessageSujet: Re: (flash-back) C'est l'histoire d'un anneau - Billie   Lun 15 Jan - 22:24


C'est l'histoire d'un anneau - Billie

Yong n'était pas du genre à planifier sa journée. Il était rentré voir Billie sans idée précise en tête, ou, du moins, s'il avait eu un début d'idée, il l'avait vite oublié. En tout cas, voir sa soeurette préférée en train de se maquiller bousiller l’ersatz de projet qu'il aurait pu avoir en tête. La surprise qu'il avait eue au réveil était déjà loin derrière lui. Sauf que, manifestement, cette conclusion n'était pas partagée. Billie lui assurait qu'il y avait une importance entre 'je crois' et 'j'en suis sûr'. Yong leva les sourcils comme si cette précision constituait une importante découverte. "Alors je crois que c'est je crois, parce que je me souviens de rien, mais alors vraiment de rien." Répondit-il avec un petit rire insouciant.

Au début, il avait flippé, c'est vrai, puis il se disait que cela ne pouvait pas être pour du vrai. On n'autorisait pas des gens totalement beurrés se marier n'est-ce pas ? Même à Vegas, cela devait être interdit. Non ? Surement. Tout cela pour dire qu'il avait vite classé ce changement de statut matriarcal dans la catégorie 'anecdote amusante après une soirée de beuverie', une catégorie déjà incroyablement fournie, cela dit. L'Asiatique préférait se concentrer sur des plaisirs plus simples, comme savourer sa bière et le matelas confortable de sa frangine. Même de sentir le poids des jambes de Billie sur les siennes le fit sourire, comme un indice qu'il était bien à la maison. Le seul ennui est qu'il avait fini sa bière, que les autres bouteilles étaient loin et que sa frangine ne semblait pas avoir entendu son appel de détresse. Yong laissa mollement tombé le bras tenant la bouteille vide et commença à raconter ce dont il se souvenait en contemplant le plafond. Ce fut rapide vu qu'il n'avait aucun souvenir de ce mariage.

La seule preuve qu'il avait était son alliance. Le peu de motivation dans son geste prouvait qu'il n'y voyait pas là un indice, tout juste était-ce l'assurance qu'il s'était bien passé quelques choses hier soir. Yong émit un maigre grognement lorsque Billie lui attrapa la main afin de mieux inspecter l'anneau. "Merde, et je suis radin, en plus." Commenta-t-il devant l'annonce que l'anneau était du plaqué or. "Ça craint." Il n'écouta pas vraiment la suite. S'imaginer marier demandait un énorme effort d'imagination qu'il n'était pas en état de produire pour l'instant, mais, dans un coin de son esprit, il ne s'était pas imaginer regarder à la dépense au sujet de la bague et de tout le reste. Grosse déception envers lui-même !

Tellement déçu qu'il ne protesta même pas lorsque la bague lui fut arrachée du doigt. "Non mais, ce n'est pas pour du vrai, quand même ?" Demanda-t-il platement face au rire de la frangine. "On ne laisse pas les gens complètement torchés se marier, si ?" Au fond, il s'en foutait un peu, même beaucoup, mais il sentait qu'il devait s'en assurer. "Arrête, je suis super déçu, genre, je me marie et je ne t'invite même pas, c'est trop nul !" Commenta-t-il. Un mouvement de la tête et l'anneau envoyé glissa. Yong du rassembler toute sa concentration pour le récupérer, avant de marquer une hésitation. "Merde... C'est quel doigt déjà ?" Il aurait dû faire plus attention avant que Billie ne le lui arrache du doigt !

C'est là que Billie poussa un cri. Yong, toujours en pleine réflexion sur sa question en lâcha le bijou qui tomba par terre. "Quoi ? C'est toi qui as l'autre ?" L'Asiatique se redressa un peu, avant de se laisser tomber avec un soupir de déception lorsque sa soeurette déclara s'être trompé. "Fait pas pfiou, je pourrais être vexé !" Rigola-t-il en l'embêtant avec le bout de sa bouteille vide. Nouvelle tentative silencieuse pour lui demander gentiment de lui en donner une autre.

Il s'étala pour la énième fois sur le matelas. C'était super inconfortable de se redresser à moitié et garder cette position ! "Galère." Commenta-t-il autant pour l'anneau perdu au sol que pour le programme de Billie qui allait passer quatre jours loin d'ici à un concours barbant. Docile, il se laissa maquiller sans protester, rigolant lorsque l'éponge lui chatouilla le nez. "Si ça se trouve, bin, la madame Yong d'hier, elle est inscrite au même concours que toi, et elle a passer une dernière soirée à Vegas pour profiter de son dernier instant de liberté." Suggéra-t-il, sur son ton habituel qui laissait douté sur le fait que ces paroles étaient sérieuses ou bien si elles n'étaient qu'un délire d'alcoolique. "Je devrais peut-être venir avec toi, pour enquêter et te soutenir moralement."

Il se passa une main sur la figure, comme pour se retirer le fond de teint, sans suffisamment de motivation pour y parvenir. Il regarda le maquillage sur sa paume et rigola. Par les dieux, il devait avoir une de ces têtes ! "Quoi l'histoire de vague ?" S'étonna-t-il. "J'adorerais que se soit toi, mais, je ne sais pas, j'aime bien l'idée qu'elle va participer au même concours que toi." Argumenta-t-il avec un sourire. "Je devrais vraiment venir pour vérifier." Il se redressa assez pour resserrer ces bras autour de la taille de Billie et la faire basculer près de lui. "Allleezzzzzz, dit que je peux venir ! Steplait, steplait, steplait !" Lui murmura-t-il, la serrant toujours. "Ou bien je te chatouille à mort."

acidbrain



mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (flash-back) C'est l'histoire d'un anneau - Billie   


mots
Revenir en haut Aller en bas
 
(flash-back) C'est l'histoire d'un anneau - Billie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Selon vos ressentis qu'elles sont mes vies antérieures ?
» Histoire : la Préhistoire (semaine 1)
» CRPE 2010 : programme d'histoire-géo
» Agora-flash: quelques infos...
» Des soucis en HISTOIRE-GEO-INSTRUCTION CIVIQUE ET MORALE ??? c'est ici !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Gods :: Camps :: Herakles Colony :: Les maisons des dieux-
Sauter vers: