Bloody Gods
Le forum est actuellement fermé pour une durée indéterminée. Merci de votre compréhension
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Scar ✖ Turn the girl next door into hell on heels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Scarlett C. Nicholson


Messages : 103
Multicomptes : Aaliyah K. Kennedy
Date d'inscription : 05/12/2017
Localisation : On the top of the world

My quest
Parent divin: Aphrodite
Niveau: Alpha (échelon) 5
Ølympians : 400
MessageSujet: Scar ✖ Turn the girl next door into hell on heels   Mar 5 Déc - 0:31

Scarlett C. Nicholson
feat Nathalie Dormer
  • 26 ans
  • Franco-Américaine
  • Hétéro, à vérifier
  • Aphrodite
  • Brotherhood Empire
Fichier n°34590 : NICHOLSON/SCARLETT CASSANDRE
Surnom : Scar, seulement Scar, c'est le seul que j'autorise, et encore, à un cercle de proches choisis, sinon optez pour Scarlett. Inutile de préciser que j'exècre les surnoms stupides.
Date et lieu de naissance :Je suis née un 26 décembre 1990 aux Etats Unis, à Washington DC selon l’acte de naissance officiel.
Statut civil : Clairement célibataire, je ne suis pas vraiment du genre à m’attacher ou à croire aux contes de fées qu’on vous débite quand on est gamins. De toute façon, je suis particulièrement exigeante sur ce terrain là, à la limite de la sapiophilie. En gros ? Je laisse la fange et l'imbécilité au reste de la population, je me réserve l'élite intellectuelle.
Signes Particuliers : Comme tout ceux de mon camp je possède le symbole du Brotherhood Empire entre les deux omoplates, la faux, et ce fameux K, entrelacé à ma initiales SN.
Je possède également une longue cicatrice qui part de la cuisse au nombril, souvenir de ma toute première bataille, de la part d'un espion romain qui avait intégré nos rangs. Je n'ai pas voulu qu'on me la fasse disparaitre afin de me souvenir chaque jour que les dieux font, qu'il faut toujours que je reste sur mes gardes. Notez que j'y ai également ajouté ma touche personnelle d'un piercing au nombril en or jaune, le plus discret possible, orné d'un petit diamant.
Vous trouverez également une tâche de naissance en forme de coeur juste sous le sein droit, très ironique connaissant mon parent divin.
Occupation principale: Je passe actuellement un doctorat en Anthropologie légale à l'université de Columbia,  et j'ai le statut de responsable du pôle médical du Brotherhood Empire.
Nombre d'années passées dans le camp : 10 ans passés chez Cronos, avant cela, 5 ans chez les grecs.

Parent divin : Aphrodite, ma très chère mère, déesse de l'amour sous toutes ses formes, mère abhorrée du plus profond de mes chairs. Puisses-tu périr milles tourments, je n'en serai que plus heureuse.
Pouvoirs : Douleur au touché: Le touché d'une femme, chacun le sait peut être aussi dangereux que ravageur, le mien est ... Particulier. Par simple apposition des mains, je peux, si je le souhaite, faire souffrir la personne que je touche, l'individu va suffoquer, jusqu'à se contorsionner de douleur si je n'enlève pas ma main, j'ai d'ailleurs fait pousser son dernier soupir à mon beau père alors que je découvrait mes pouvoirs. Cependant, je ne contrôle pas à merveille ce pouvoir, bien loin de là, certains accident peuvent se passer par un simple effleurement sans même que je ne le veuille.
Mimétisme Diamant : Certains me surnomment la Reine Blanche (sans vouloir prendre la place de la Reine du camp allié) en référence à Emma Frost des X men, comparaison que je déteste. Même si tout comme elle, je peux à loisir transformer mon corps ( ou certaines partie de celui ci) en diamant, il peut aussi bien être un pouvoir offensif que défensif, le diamant n'a t'il pas pour réputation d'être la pierre précieuse la plus solide au monde? Cependant, je ne peux pas rester trop longtemps sous cette forme, puis que le pouvoir, à mon niveau, m'épuise toujours autant.
Armes & objet : Un fouet dont le manche est long de 42cm et fait de 12 lanières rehaussés de petites lames en bronze céleste, il est rétractable en un bracelet manchette en or jaune, ouvragé de manière a représenter une scène mythologique, ironiquement, la naissance d'Aphrodite. + Epée nommée Aphrodisia, sa gouttière est gravée à son nom, entourée d'arabesques faites de fleurs, de coeurs et de dessins protecteurs et est incrustés de minuscules diamant (pour faire écho à son pouvoir), son pommeau est une représentation d'Aphrodite, sa chappe représente une fleur de lys, c'est un cadeau de ma mère, rétractable en miroir de poche, dont le boîtier est fait en nacré gravé des mêmes symboles que la gouttière de l'épée. Aphrodisia est bien entendue fait en Bronze céleste.
Comme objet, j’ai une patte de lapin aux pouvoirs assez avantageux, en effet, elle attire la chance  son porteur : chance au jeu, chance à la bourse, en gros, il s’agit véritablement d’un porte bonheur qui marche et qui rend l’argent facile sans non plus devenir Crésus.  Cependant, elle a également ses limites, il ne faut absolument pas que je la perde, ni que je me la fasse voler, sinon, tout le contraire arrive, et c'est la poisse assurée. 
Ton défaut mortel : L'ambition, je pense que c'est LE défaut, enfin si on peut le caractériser comme tel, qui me défini le mieux, je ne supporte pas de stagner toujours au même plan, j'aime me surpasser, qu'importe les conséquences.
Caractère/Anecdotes
Décrire un caractère n’est pas une mince affaire. En effet, chacun peut dissimuler à souhaits sa véritable nature, je n’ai pas pour habitude de montrer mes sentiments, je pense que c’est une question d’éducation avant tout. Ma mère adoptive était issue d’une riche famille, j’en ai reçu inévitablement l’éducation. Traduisez : je sais me comporter en société, et j’avoue que l’attrait du luxe me grise,  tout comme les soirées les plus élitiste et je ne dis jamais non à un verre du meilleur des champagnes. Je suis également, rien de surprenant pour une fille d’Aphrodite, particulièrement charmeuse, je sais jouer de mon monde passer pour un agneau alors qu’en réalité un loup se tapit dans l’ombre. Vous l’aurez compris, j’aime faire tourner les choses à mon avantage, alors oui parfois, souvent, je sais manipuler mon monde pour arriver à mes fins. La médiocrité m’exaspère, de même que le laisser aller et parfois je sais me montrer assez intransigeante et placer un pic tout en délicatesse. Je ne perds ainsi que très peu mon sang froid, je joue plus qu’autre chose avec mes compères par mon calme hors du commun et cet air particulièrement moqueur que je sais prendre. Malgré tout, je sais protéger ceux qui me sont chers, même si il n’y a très peu de personnes qui sont dans la liste nominative, mais il ne faut pas y toucher, sinon je pourrais me montrer particulièrement sans pitié, me révélant plus mordant, beaucoup plus cruelle. J’ai également un humour assez particulier, parfois un tantinet noir, ca surprend mais il paraît qu’on s’y fait vite. Désenchantée, je n’ai pas foi en la nature humaine  et je n’accorde que très difficilement ma confiance à qui veut, le passé m’ayant forgé une énorme carapace.  

Afin de faciliter la compréhension de mon caractère, voici une liste non exhaustive de ce dernier : Mélomane ♣️ Pugnace  ♣️ Altruiste ♣️ Intelligente ♣️ Joueuse ♣️ Méfiante ♣️ Jalouse ♣️ Impulsive ♣️  Franche ♣️ Passionnée ♣️ Combattive ♣️ Tenace ♣️ Fière ♣️ Bornée ♣️ Méticuleuse ♣️ Instinctive ♣️ Impatiente ♣️ Téméraire ♣️ Revancharde ♣️ Imperturbable  ♣️ Autoritaire ♣️ Impartiale ♣️ Sarcastique ♣️ Sulfureuse ♣️ Observatrice ♣️ Loyale ♣️ Colérique ♣️ Séductrice ♣️ Rancunière ♣️ Impatiente ♣️ Ambitieuse ♣️ Rancunière ♣️ Charismatique ♣️ Possessive ♣️ Rusée ♣️ Sanguine ♣️ Enigmatique ♣️ Indépendante ♣️ Lunatique ♣️ Réfléchie ♣️ Féminine ♣️ Séductrice ♣️ Fougueuse ♣️  Ironique ♣️ Mélomane ♣️ Sociable ♣️ Négative ♣️ Protectrice ♣️ Fragile ♣️ Sécurisante ♣️ Perfectioniste
Dis m'en plus sur toi...
Prénom/Pseudo: RedFantasy/Auré
Age : Rolling Eyes Fuck
Disponibilité: Tout dépend, normalement, je fais en sorte de passer plus ou moins tous les jours sur le forum ^^
Pays : FR
Comment as tu connu BG : Est-ce vraiment utile que je réponde à la question ?
Scénario/PV ou inventé : Inventée
Le mot de la fin ? : Allez, là, c'est là joueuse qui parle, j'vous aime  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Scarlett C. Nicholson


Messages : 103
Multicomptes : Aaliyah K. Kennedy
Date d'inscription : 05/12/2017
Localisation : On the top of the world

My quest
Parent divin: Aphrodite
Niveau: Alpha (échelon) 5
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: Scar ✖ Turn the girl next door into hell on heels   Mar 5 Déc - 0:32

L'histoire
L'histoire

Je n’ai aucune envie de parler de mon passé… Le passé est indéniablement un fardeau pour chacun, celui qui nous forge, celui qui fait ce que nous sommes. En quelques sortes, rentrer dans le passé de quelqu’un c’est connaitre les raisons qui l’ont poussé à se forger. Une manière de rentrer dans son esprit… Sérieusement vous êtes obligés de savoir ça… Allez en enfer.

Ne vous attendez pas à lire une histoire magique de princes, de princesses et d’histoires magiques, la mienne est fait de sang, de dragons et de monstres humains. Ceux que vous craigniez se glisser sous votre lit ne sont qu’une futile broutille.

A ce que j’en sais, mon père était un type lambda, à une exception prête, il était un junkie, le junkie de base, vivant dans un foutu squat survivant grâce à l’héro qu’il dealait lamentablement… Jusqu’à ce qu’il croise ma mère, cette fichue déesse qui passa son chemin. Trois mois plus tard, elle aurait pu me déposer devant le squat ou il faisait ses petits trafics, entre deux seringues de blanche, un rail de coke, et un joint, oui sauf que ce con avait passé l’arme à gauche trois mois avant ma naissance. Il faut croire que tu les choisis bien tes mecs maman…  Pourquoi lui ? Qu’est ce qu’elle lui a trouvé ? Je ne comprendrai jamais, il paraît qu’il avait une belle gueule, c’est surement tout ce que je ne saurai jamais à son propos. Avant de me déposer sur les marches de ce foutu orphelinat en banlieue de Washington, elle m’a donné un nom, un mot griffonné à la va vite : Scarlett Cassandre… Mais tout ça moi je ne m’en souviens pas, parce que je fus adoptée rapidement, trois semaines après ma naissance. Je soupçonne toujours ma déesse de génitrice d’avoir provoqué tout ça. De toute façon je m’en balance, je la déteste quand même. Fille d’une famille aisée qui n’arrivait pas à garder les hommes, elle m’adopta grâce à sa fortune et me donna par la même occasion mon nom de famille Nicholson. Avec le fric, aux Etats-Unis, même si t’es célibataire t’as le droit d’adopter un gosse, tu fais une bonne action, tu es bien vue dans la communauté des riches. C’était déjà la mode à l’époque, mieux que l’adoption d’un chien errant. Ouais, sauf que dans l’équation, tu as un type duquel elle s’est amourachée et lui, il est resté. Elle était belle ma mère, elle avait surement plus de miches que de méninges, et le premier type qui a dit vouloir l’épouser après tous les tocards qu’elle avait connu, elle a dit oui. Même si il avait un fils de six ans, même si son précédent mariage avait été un échec. Un mariage. Au bout de six mois… Les six premières années de ma vie, c’était une putain d’histoire digne des plus beau films d’Hollywood, mais comme dans tout long métrage, il y a une chute, un twist dans l’histoire.

Celui que j’avais connu toute ma vie avait bien caché son jeu les premières années de ma vie, puis, quand ma mère tomba enceinte, il commença à montrer son vrai visage. Un connard, pur et dur. Une ordure. J’en avais 6, son fils 12 et j’allais devenir leur jouet, leur souffre douleur. J’en sais rien si c’est à cause de mon hyperactivité notoire qui faisait courir ma mère partout, me faisant voir des psy hors de prix pour régler ce qu’elle nommait mon «  problème ». En plus de ça, je voyais les lignes bouger, s’emmêler, je confondais les mots si bien que très jeune on me détecta une dyslexie. Hyperactive et dyslexique, bref j’avais le combo magique des demi-dieux sans même m’en douter. D’un point de vue extérieur, j’avais tout ce dont je pouvais rêver, seulement ce n’était que la partie immergée de l’iceberg… Tout était beaucoup plus sombre en réalité, au départ ça a commencé par des baffes, par des coups, un bras cassé personne ne s’est alerté parce que le mec de ma mère était en bon terme avec le personnel de l’école. Puis ça a été beaucoup plus loin…  Tout à commencé alors que j’avais 9 ans, me faisant promettre de ne rien dire coincée, j’étais coincée entre 4 murs, avec ce type qui était mon bourreau, celui qui m’avait frappé plus d’une fois… Mais là ce fut différent, je m’étais débattue, j’avais pleuré, mais autant dire qu’il avait eu le dessus. Un viol, puis deux, puis un nombre incalculable de fois… Peu à peu je me blindais, en me jurant qu’un jour j’aurai sa peau. A l’école je ne montrais rien, au contraire, je me faisais plus remarquer par mes conneries que par le fait que je développais, au fil des années un caractère beaucoup plus dur, je me bagarrais dès qu’on se moquait de moi, donc les bleus, je ne les comptais plus. A vrai dire, dès qu’on me tapait dessus, je rétorquais avec toute la rage que je ressentais pour le monstre qui faisait partie de mon quotidien.

C’est alors âgée de onze ans que ma vie prit un tout autre tournant, après les coups de mon demi-frère, les viols répétitifs de mon beau père, un soir, ma vie changea. Ma mère qui subissait également les coups, finit par rester sur le carreau, du sang, beaucoup de sang, il avait pété les plombs, rongé par sa folie. Je ne sais pas pourquoi c’est ce fameux soir que mon second pouvoir s’est mis en marche. Au moment même ou il me toucha, contre mon gré, je le vis blêmir, avant de se mettre à suffoquer, se tordant de douleur, je ne le savais pas mais le pouvoir de procurer de la douleur au toucher qu’était le mien venait de faire ses preuves. Sous le coup de la colère, des réminiscences de tout ce qu’il m’avait fait endurer pendant toutes ces années, mes mains se serrèrent autour de son cou, sans aucune pression. Je serrais, cette fois ci, plus fermement jusqu’à ce que je comprenne que je m’acharnais sur un cadavre. La fin de mon supplice. La panique me pris aux tripes, j'avais tué un homme, la peur de la prison me fit aller chercher l'arme qu'il gardait dans son bureau à deux pas de ma chambre. Je lui tirai dessus, à bout portant, les bras d'enfant tremblants sous le poids de l'arme, maquillant la scène en suicide, refermant l'arme dans sa main après avoir essuyé mes propres empreintes. Je fuyais de la maison familiale, laissant tout derrière moi, hormis la liasse de billets que gardait l’autre déchet dans son portefeuille. Mon esprit était en miettes, tout ma vie était désormais réduite en cendres, je ne savais pas quoi faire, où aller. Alors, je fuyais. Je fuyais, perdue, ne sachant pas vraiment où aller et surtout ce qu’il allait advenir de moi. Mais j’étais libre, libre de faire ce que bon me semblait. Loin des coups, loin de tout ça. Au fil des années, j’avais découvert avoir un certain pouvoir sur les hommes, mais si ils me touchaient sans mon consentement, ils finissaient bien souvent comme mon ancien bourreau. C’est à l’âge de onze ans que je fus prise en chasse par une furie, l’un de ses foutus oiseaux mythologiques, et là je fus récupérée par un type qui me dit de le suivre. J'appris par la suite, en arrivant à la colonie que c'était un satyre, ceux de la mythologie, rien que ça. Je n’étais pas du genre à faire confiance au premier venu, loin de là, mais je sentais que si je ne le suivais pas, j’allais finir par y laisser ma peau. De toute manière, si il posait sa main sur moi je le savais, il en ferait les frais.  Alors après tout qu’est ce que je risquais ?

Une foutue déesse. Ma mère était une putain de déesse grecque : Aphrodite. Oui, la déesse de l’amour et tout le bordel.  Je refusais, criant haut et fort qu’il s’était trompés sur la marchandise, je connaissais ma mère, et l’autre connard avait fini par mettre fin à ses jours, de sang froid. J’ai nié, pendant des mois, jusqu’à ce que ma mère biologique ne se manifeste, je lui hurlais au visage, comment avait elle pu laisser son nouveau né sur les marches d’un foutu orphelinat à la con ? Laisser sa fille se faire violer par celui qui se disait être son père? Avant que je ne parte, elle me donna une épée rétractable en miroir de poche, utile m’avait elle dit. Si elle n’avait pas été une foutue de déesse ou si elle avait un minimum eu l’esprit maternel, elle se serait inquiété de l’avenir de ses mômes. Mais là… Au camp, je pense que je me suis plus faite remarquer par cette haine du monde entier que je tenais pour responsable de mon passé de merde. On me disait que la colère que j’avais au fond de moi se tamiserait, mais plus les quêtes passaient, moins je me sentais à ma place au sein du camp… Jusqu’à ce que Cronos ne revienne hanter certains par la pensée en 2009… Pour moi, c’était une évidence, il fallait faire tomber les dieux grecs, et qui plus est ma fichue mère.  Il n’en m’en fallu pas plus pour laisser le camp derrière moi, suivant Jack qui avait déjà tourné le dos aux grecs. Pourtant j’avais certaines attaches, comme ma sœur Jelly dont j’étais la plus proche, longue histoire mais cette gamine était le seul point d'attache sur place. Les liens du sang surement.  Mais je ne pouvais plus rester à leurs cotés, leurs combats n’étaient pas les miens, trop de rancœur, et surtout je ne contrôlais qu’à moitié mon pouvoir principal. Les partisans ressemblaient plus à l’idéal que j’avais, cette liberté qui était leur sans avoir un certain but.  Je n’étais plus une petite fille et désormais j’étais capable de faire mes propres choix. Plus le temps passait, et plus je m'endurcissais, pour moi, je me battais aux cotés d'autres gens qui, comme moi, ressentaient le besoin de se démarquer des héros du passé. De toute façon, quand on voit leur destinés, ils sont, pour la plupart du temps, promis à une mort certaine. Non merci, je me suis trop longtemps faite dominer par les gens pour désormais me sentir obligée d'obéir et de ne pas agir sous mon propre libre arbitre. Une manière pour moi de montrer à ma mère que j'étais complètement indépendante malgré la vie merdique dont elle m'avait affligée, selon moi.  


Bref, les années passent, et ne se ressemblent pas, chacun se fait une raison, alors que du coté des partisans, on perdait des batailles, mais pas la guerre, tout du moins nous en étions convaincus. Cependant, je n'étais pas présente à la bataille Sandy,  en 2012, je savais d'hors et déjà que ce serait un échec, alors pourquoi courir à ma propre perte ? J'étais certes loyale à ma propre cause, mais pas suicidaire et surtout tant que mes pouvoirs n'étaient pas sûrs, autant ne pas mettre les autres, quand je dis les autres, j'entends ceux de mon propre camp en danger. Bref, toute une question de replis et de stratégie personnelle qui plus est.  Au lieu de ça, j'avais donné un coup de main dans les camps de blessées, me rendant tout de même utile, comme je le pouvais, montrant ainsi que même si je ne me sentais pas de participer au combat, la loyauté à mon camp serait sans failles.
Je devais m'assurer de la stabilité de mon pouvoir, j'avais trop longtemps été trop recluse, ce fut qu’en 2009  que je décidais de tester mes pouvoirs asur nos prisonniers grecs et romains. Je n'étais pas la plus dure avec les prisonniers, cependant, je faisais mes propres tests, au sein du laboratoire avec mes anciens compatriotes. Les plus chanceux avaient le droit à une empoignade assez sévère, certain, d'un simple effleurement se sentaient vidés de toute énergie vitale avec une douleur fulgurante. Une impression d'étouffer. Petit à petit, je me contrôlais mieux, en grande partie à mes expériences faites sur des sujets vivants, et autant dire que lors des combats, comme la bataille de l’Alamo Fire, je n'hésite pas à m'en servir, comme d'une arme, sans le moindre scrupule.   Heureusement que j'avais déjà vécu mon enfance aux enfers, j'étais désormais en mesure de tout pouvoir supporter, psychologiquement parlant je veux dire. L'être humain, tel qu'il soit est corrompu et pervertit jusqu'à l'os, alors autant me fondre dans la masse. On gardait l'espoir de réussir à vaincre un jour et mettre nos rêves sur le piédestal donc nous rêvions tous.  En parallèle de ma vie de demi dieu, le fait d'être membre du Brotherhood Empire m'offrait un avantage qui n'était pas des moindres : celui de pouvoir me fondre dans les villes américaines, et plus précisément au cœur même de New York, ainsi je me retrouvais à l'université en majeur anthropologie légale, mineur psychologie. Les deux se fond assez écho et conviennent tellement bien à celle que je suis. La nature humaine, la comprendre, l'étudier sous toutes les coutures m'aiderait surement à comprendre bon nombre des agissements du commun des mortels. Je me mêlais aux vivants, jouais avec eux, apprenait à user de la manipulation pour en venir à mes fins et surtout réussir tout ce que j'entreprenais. Considérez cela comme ma manière de faire un pied de nez à la vie merdique que j'avais eu.

Ce n'est que cette année, que je repris contact avec mon ancienne famille mortelle, celle de ma mère adoptive, que je n'avais pas vu depuis mes onze ans. A vrai dire, j'avais plutôt été surprise par elle, j'ignore pourquoi je m'étais rendue sur la tombe de ma mère adoptive ce jour là, mais j'avais été reconnue par ma grand mère qui venait déposer une gerbe de fleur sur la tombe de sa défunte fille. Tirer mon épingle de jeu, le voir comme une chance et non un boulet au coeur de ma vie réglée comme du papier à musique… A ce moment-là, je fis parler de moi, la gamine disparue dont la mère avait péri après une commotion cérébrale causée par son mari, qui lui-même avait fini par se tirer une balle dans la tête. Ainsi,  tel que je l'espérai, ils n'avaient pas été chercher plus loin... Montant toute une histoire digne des plus rocambolesques scénario de film de série B d’un dimanche après midi, je devenais une rescapée, qui ayant eu peur des représailles, voyant tout le sang autour d'elle, avait fini par prendre peur, fuir sans oser revenir.  Selon les flics, c'était seulement après la mort de ma mère et ma propre disparition que mes anciens profs et autre personnel de l'école avaient parlé des bleus que j'avais sur les bras, des mains cassées, des yeux au beurre noir, toujours dû à un foutu quelconque accident...  Je suis connue comme celle qui a survécu, celle qui est parvenue à se tirer d'affaire. Je m'inventais une vie dans la rue, des épreuves auxquelles j'avais du faire face et aux études que malgré tout j'étais parvenue à faire. Au moins, le fait de retomber sur ma famille adoptive me permettait une chose, avoir un appartement en plein New York, avec vue sur Central Park, payé par mes grands parents maternels qui se sentaient coupables de ce que leur petite fille avait enduré. Au moins, je n'étais pas loin du des QG de Cronos. Point stratégique parfait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Damian R. Di Rienzi


Messages : 651
Multicomptes : Horus/ Caius
Date d'inscription : 18/11/2017
Localisation : À la colonie en général

My quest
Parent divin: Chioné
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 520
MessageSujet: Re: Scar ✖ Turn the girl next door into hell on heels   Mar 5 Déc - 1:39

Il semblerait que la politesse voudrait que je souhaite la bienvenue aux nouveaux membres, mais est-ce que tu es réellement une nouvelle membre? J'ai l'impression de t'avoir déjà vu... Et pourtant, je sais que c'est faux. Mais c'est tellement étrange.... J'arrive pas à mettre le doigt sur ça Surprised

Enfin, du coup, est-ce que je dois te souhaiter la bienvenue? J'en sais rien Arrow

Alors j'vais dire ceci, parce que c'est totalement neutre et totalement gentil et poli Surprised : BONJOUUUUUUUUUR

Et bon courage pour la suite, genre l'écriture


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Scar ✖ Turn the girl next door into hell on heels   Mar 5 Déc - 5:03

(Re)Bienvenue sur le forum, et bon courage pour ta fichette.
Amuses-toi bien avec ce personnage chez l'ennemi !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yong Tieguai


Messages : 131
Multicomptes : pas encore
Date d'inscription : 19/11/2017
Localisation : 30 Rockefeller Plazza

My quest
Parent divin: Dionysos
Niveau: Alpha (échelon) 6
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: Scar ✖ Turn the girl next door into hell on heels   Mar 5 Déc - 8:21

welcome copine de groupe hate d'en savoir plus sur ce perso courage pour ta fiche

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Billie Matthews


Messages : 391
Multicomptes : lyllian-aaron mclochlainn | ani lewis | exas & hillel davis
Date d'inscription : 18/11/2017

My quest
Parent divin: Dionysos
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 500
MessageSujet: Re: Scar ✖ Turn the girl next door into hell on heels   Mar 5 Déc - 10:53

Re bienvenue à toi choupette ! Et bon courage pour ta belle et sulfureuse nenette

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Luca Rosebury


Messages : 282
Multicomptes : oswin, murphy, nevh, maisie.
Date d'inscription : 19/11/2017

My quest
Parent divin: Nyx, petit-fils de Thanatos.
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 420
MessageSujet: Re: Scar ✖ Turn the girl next door into hell on heels   Mer 6 Déc - 10:59

The queen has arrived Marche moi dessus quand tu veux

Et bon courage pour finir tout ça

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Scarlett C. Nicholson


Messages : 103
Multicomptes : Aaliyah K. Kennedy
Date d'inscription : 05/12/2017
Localisation : On the top of the world

My quest
Parent divin: Aphrodite
Niveau: Alpha (échelon) 5
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: Scar ✖ Turn the girl next door into hell on heels   Jeu 7 Déc - 22:39

Dam : Sérieux... je ne te connais pas Mais merci quand même, vilain

Matt : Merci Matt Wink

Yong: Meric Yong, et garde moi un lien bien au chaud  

Billie: Merci Poupette

Luca:t'en fais pas on s'arrangera Et t'en fais pas, j'ai presque fini ma fiche Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Blake E. Davis-Lawson

This world is so blind, cold as ice

Messages : 1212
Multicomptes : Cìaran ◊ Sloan
Date d'inscription : 21/08/2017

My quest
Parent divin: Chioné
Niveau: Béta (échelon) 5
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: Scar ✖ Turn the girl next door into hell on heels   Ven 8 Déc - 23:16

La validation
Toutes nos félicitations!
Je ne t'ai pas souhaité la bienvenue, mais mon message est le plus important malgré tout Tu sais très bien ce que je pense de Scar Ils vont casser des grecs et des romains avec Blake Ça va être génial. Tout comme Scar, ses pouvoirs, son feat, son histoire. Bref.... Bienvenue dans le meilleur des camps Razz

Ta fiche est maintenant terminée, et maintenant, les RPs vont pouvoir commencer! Cependant, nous te demanderons d'aller remplir quelques formalités avant de te lancer dans l'aventure. Rien de bien long, tu verras.  

Pour commencer, tu peux aller remplir ta fiche de combat, par là! Ça nous permettra de mieux cerner tes aptitudes au combat. Il est aussi temps de choisir tes spécialisations, tu les trouveras en les cliquant sur ce lien. Va aussi vérifier si tu peux passer au niveau suivant, c'est par là que ça se passe !  
Tu as aussi le choix d'aller poster ta fiche de relation, de liens et même ta chronologie personnelle par ici. Ça te permettra de te tenir à jour, de garder un journal de ton activité et de te garder organisé.
Nous te demandrons de remplir le bottin des parents divins, le bottin des noms et prénoms, tes pouvoirs et celui des feat. Ça évite la confusion et ça permet aux nouveaux inscrits de les consulter pour faire leurs choix.  

Pour terminer, nous te souhaitons la bienvenue encore une fois, et nous espérons que tu t'amuseras bien parmi nous!  Si tu as des questions, n'hésite pas à MP un membre du staff, il nous fera plaisir de te répondre.    

☾ anesidora

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Scar ✖ Turn the girl next door into hell on heels   Sam 9 Déc - 19:58

Je l'aime, je l'aime d'amour
Je suis désolée de ne pas être passée avant
Rebienvenue ma choupette, t'es la meilleure, j'veux un lien et du sang

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alisha K. Brown

stay alert : stay alive

Messages : 398
Multicomptes : Nawal, June, Artémis.
Date d'inscription : 19/11/2017
Localisation : camp jupiter ;

My quest
Parent divin: bellone, déesse romaine de la guerre ;
Niveau: Béta (échelon) 2
Ølympians : 420
MessageSujet: Re: Scar ✖ Turn the girl next door into hell on heels   Dim 10 Déc - 0:12

???? Quoi comment ça j'ai pas posté ici wtf
Alors déjà SCAR IS BACK HELL YEAH (en plus j'ai un bro pour elle d'ici quelques temps, garde-moi un lien grande soeur stp)
Et damn elle est toujours aussi COOL
J'ai beaucoup de sentiments pour ton avatar actuel, aussi
Voilà
Salut

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Scar ✖ Turn the girl next door into hell on heels   


Revenir en haut Aller en bas
 
Scar ✖ Turn the girl next door into hell on heels
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GOSSIP GIRL!!!!!!!!!!
» my very special girl !
» Glory Girl
» Who's that girl ? Who's that giiiirl ? It's Lynnha !!!! ^^
» où trouver un "go girl" ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Gods :: The Fates :: Who am I ? :: Approved :: Brotherhood Empire-
Sauter vers: