AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (lia + oswin) this is what makes us girls.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oswin Kennedy-Sawyer
avatar


Messages : 211
Multicomptes : Luca, Murphy, Maisie, Nevh
Date d'inscription : 19/12/2017

My quest
Parent divin: Aphrodite.
Niveau: Béta (échelon) 2
Ølympians : 420

MessageSujet: (lia + oswin) this is what makes us girls.   Mer 27 Déc - 20:43


what makes us girls
lia & oswin

Des mèches de cheveux s'échappaient de sa queue de cheval, lui donnant l'air d'une folle échappée de l'asile. Oswin se demandait parfois comment ses enfants faisaient pour ne pas avoir peur d'elle. Avec un soupir, elle arrangea sa coiffure au possible, avant de poser une main entre les épaules de Clint, le poussant doucement dans le salon. "I'll think about it, now stop pouting or you'll stay stuck that way." Clint émit un son plaintif mais finit par rejoindre son frère, laissant Oswin seule dans sa chambre. Il insistait pour accompagner une mission prévue au camp romain, sans risques, mais elle hésitait encore. Elle se détacha les cheveux en avançant pour faire face à son miroir. Un coup de brosse, et elle les arrangea sur son épaule, avant de s'emparer du pinceau offert par sa mère : un bref coup sur chaque pommette, et elle était entièrement maquillée. Ce soir, son fard à paupières accrochait la lumière dans des éclats dorés discrets, parce que Lia et elle faisaient la fête. D'ordinaire, elle évitait les week ends, puisque les jumeaux rentraient seulement à ce moment-là, mais toutes deux n'avaient pas profité d'une soirée de tranquillité depuis des semaines, et la rousse avait craqué. Tant pis pour les jumeaux, qui se chamailleraient sous la surveillance d'une babysitter. Gérer son temps était déjà compliqué, entre le travail de psychologue au camp, les jumeaux qui profitaient de leur indépendance pour faire n'importe quoi quand ça les chantait, et les week end réservés aux jumeaux en question, elle était une véritable funambule sur le fil de sa vie sociale, et c'était l'enfer. Elle pouvait bien penser à elle pour une soirée. Enfin, à elle et à Lia. Oswin recula d'un pas, observant son maquillage sous toutes les coutures, puis sa tenue. La jupe qu'elle portait était peut être un peu courte, mais il fallait bien vivre. Même si elle avait peur que ça n'envoie un message qu'elle ne tenait pas à faire passer - les galipettes en soirée n'étaient plus de son temps, et n'avaient de toute façon jamais vraiment été son truc. Rares étaient ceux avec qui elle avait un déclic en une soirée. Et Lia allait approuver, elle le savait, de toute façon. Après un dernier coup d'oeil, la fille d'Aphrodite sortit enfin de sa chambre et rejoignit ses enfants dans le salon, y entrant à l'instant où Rick hurlait dans la télévision, "I'm pickle Riiiiiick!" et elle jeta un regard confus à l'écran. Ce dessin animé la rendait toujours perplexe, mais les jumeaux adoraient. Aux yeux d'Oswin, quiconque avait participé à la production de cette série avait pris toutes sortes de drogues, le tout en même temps. Elle traversa la pièce pour se rendre dans l'entrée, histoire de s'assurer que 1), la porte serait déverrouillée pour que Lia entre quand elle arriverait, et 2) les jumeaux n'avaient pas laissé leurs chaussures et sacs traîner dans l'entrée. Elle n'eut pas vraiment le temps de vérifier, puisqu'elle marcha sur un objet non-identifié, et poussa un petit cri où se mêlaient surprise et douleur. Sous son pied, l'innocent Lego se fit expédier sous un meuble, sans pitié. Oswin cligna des yeux pour faire disparaître les minuscules larmes de douleur qui y étaient apparues, et poussa un grognement. "Boys, I told you to pick your sh... toys up!" Elle poursuivit, en marmonnant. "They don't even play with these anymore, where do they keep coming from? I swear, it's some kind of curse." Enfin, elle rejoignit l'entrée (sans recevoir de réponse de la part des jumeaux, absorbés par leur dessin animé et n'étant surtout doté d'une bonne ouïe que pour ce qui les intéressait), et déverrouilla la porte. Génial, elle boîtait, maintenant. Elle se détourna, prête à s'installer avec les jumeaux en attendant Lia, mais la porte s'ouvrit presque aussitôt derrière elle, et elle se retrouva à faire un tour sur elle-même. En boîtant. Pure classe d'un enfant d'Aphrodite, sa mère devait être fière. Un sourire s'afficha sur ses lèvres, et la rousse s'approcha de son amie en boitillant. "Right on time, I'm surprised. And a little proud, too."

Après avoir embrassé Lia sur la joue, elle lui fit signe de la suivre jusque dans le salon - qui, honnêtement, ressemblait à un champs de bataille. Les garçons n'étaient de retour à la maison que depuis quelques heures, mais ils semblaient avoir pris un certain plaisir à retourner la maison. Oswin ignorait même jusqu'à l'existence du diplodocus en plastique qui se tenait en équilibre sur la télévision. Mentalement, elle prit note de demander aux jumeaux d'où il venait. "Boys, eyes up, Lia's here." Les garçons tournèrent la tête en choeur, et Clint marmonna un "Hey" désintéressé avant de reporter son attention sur la télévision. Finn, lui, se précipita sur sa marraine. Oswin leva les yeux au ciel. "Clint's being a big baby, don't mind him." Clint émit un son offensé depuis le canapé, mais ne dit rien. Finn, lui, se racla la gorge. "Excusez moi ma belle de vous cueillir de si bon matin, mais c'est moi le plus cueilli des deux !" récita-t-il d'une voix automatique à Lia, en français. Oswin se mordit l'intérieur de la joue. "We've watched Shrek yesterday," expliqua ensuite Finn. "In French, because that's our grandmother's language, or whatever." Plus ou moins. Oswin ne commenta pas, et ramassa un gendarme en figurine, qu'elle déposa distraitement dans la caisse de jouets où il appartenait. "You two are finishing this episode, and you're going to bed." Les protestations s'élevèrent de tous les côtés, mais Oswin jeta un regard insistant à chacun des enfants, qui pincèrent les lèvres avec une moue ennuyée. Finn se détacha de Lia et alla s'effondrer dans le canapé à côté de son frère, qui le bouscula légèrement.
Oswin fit signe à Lia de la suivre dans la cuisine, où elle s'installa à la table, sa télékinésie s'occupant de sortir verres et bouteille de vin. "Finn's even more clingy than he was before, since they don't live here all the time. I'm kind of worried." murmura-t-elle, avant de tendre un verre plein à son amie. Elle désigna la bouteille d'un geste du menton. "This one's from my dad. Expensive." Une bonne manière de démarrer la soirée. Elles avaient prévu d'aller (re)visiter les bars de la Nouvelle Rome, une fois les jumeaux couchés et la babysitter arrivée. Oswin se sentait déjà mieux rien qu'à cette idée. La dernière fois qu'elle était sortie remontait à des mois. Elle avala une gorgée de son verre, et la tête de Clint apparut dans l'encadrement de la porte. "The episode's over, mom." Oswin hocha la tête. "Get to bed, we're on our way." Clint disparut. Oswin soupira, et sourit à Lia. "How are you, anyway? I didn't ask." Un cri provenant de la chambre des jumeaux empêcha Lia de répondre, et Oswin se leva, roulant des yeux. "I will be right back." Elle avança dans le couloir, se demandant lequel des jumeaux se la jouait Castafiore, cette fois, et constata qu'il s'agissait probablement des deux, puisque l'un tenait un gourdin à la main, et que l'autre pointait une flèche sur son frère. "Boys ?" Les deux armes furent lâchées sur le sol, et ils parlèrent en même temps, s'accusant l'un et l'autre. Oswin récupéra gourdin et flèche, et leur ordonna d'aller se laver les dents, avant de rejoindre Lia. "These kids, I swear."
Quand, enfin, les jumeaux furent couchés et les deux demi-déesses ayant migré dans le salon avec verres et bouteille, Oswin ferma les yeux, installées confortablement dans le canapé. "I'm exhausted. I hope this," elle agita son verre, "wakes me up." Elle tendit le bras pour allumer la radio, qui attrapa Oops! I did it again au beau milieu d'un refrain. "So. How've you been?"

1379 mots.
(c) DΛNDELION

mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liana K. Kennedy
avatar
administratrice

Messages : 794
Multicomptes : Scarlett ; Skylar
Date d'inscription : 21/08/2017

My quest
Parent divin: Hermès
Niveau: Béta (échelon) 5
Ølympians : 400

MessageSujet: Re: (lia + oswin) this is what makes us girls.   Sam 30 Déc - 1:21


what makes us girls
lia & oswin

Tout était réglé comme du papier à musique. Sauf la réunion de dernière minute avec Loukas et le chef du deuxième dème. Elle s’était éternisée, et alors qu’en temps normal le camp était ma priorité, en ce début de soirée, j’avais une l’impolitesse de vérifier plusieurs fois ma montre. La raison ? Je devais encore passer dans mes appartements privés, me changer dans une tenue un peu plus confortable pour notre soirée entre filles. Quelle fille ? Êtes-vous réellement en train de me poser la question ?  Oswin pardi aka Swinou pour les intimes. Je rassemblais mes dossiers éparpillés sur la table de la salle de réunion de la villa des Archontes, d’un geste précis, rapide et particulièrement méthodique. Ce n’est qu’au deuxième haussement de voix de Lou que je compris qu’il s’adressait à moi. «  Hey Lia, for the second time, wanna grab some beer tonight ? » Je relevais la tête vers lui, souriante en glissant les dossiers dans mes bras.   «  Nope, sorry Lou, not tonight,  I ever have some plans… Girls nights out !” “ Lemme guess … Oswin ? “ Un simple sourire permit de le lui confirmer, il se cru pourtant presque obligé de rajouter, se foutant ouvertement de ma tronche :  «  Don’t go in Russia, this time… I don’t wanna save your ass girls… Not again.  » Longue histoire, Oswin et moi avions la fâcheuse habitude de nous servir des portails, pour aller visiter d’autres contrées pour nos soirées entre nanas, souhaitant garder une certaine image à Héraklion et à la colonie. Sauf qu’une fois, un peu trop éméchées, avant qu’elle n’ait les jumeaux, bouteille de vodka sous le bras, nous nous étions retrouvées en plein St Pétersbourg. Nous avions fini par danser sur les tables d’un bar de la ville,  perruque rousse et blonde dérobées on ne sait ou sur la tête, bras dessus, bras dessous, criant des « VODKA ! » et autres «  SPASIBA » à qui voulait l’entendre. Par mégarde, Swinou avait activé ma balise d’urgence et Lou avait accouru. Pour tomber sur le spectacle au lieu d’une quelconque querelle. Sans parle de notre excursion à Rome ou nous avions volés une coccinelle, roulant à fière allure au cœur de la capitale italienne en hurlant dans la langue de Platon que les grecs étaient bien meilleur que les romains, à l’époque j’avais quoi ? 16 ans ? Sauf que bien entendu, une bande de monstres alléchés par l’odeur du sang de demi dieu avait fini par nous sauter à la gorge.  Oswin avait fait partie de mes plus belles conneries, et clairement, depuis toujours, elle était l’un de mes coups de cœur amicaux. «  Please, don’t… Just don’t… » lançais-je à Lou en levant les yeux au ciel alors que je prenais la direction de mon bureau pour y déposer les dossiers. Surtout que depuis quelques temps, nous étions particulièrement sages elle et moi, aucune excursion en montgolfière , aucune sortie sauvage dans un autre état ou un autre pays, non, ce soir nous n’irons pas plus loin que la Nouvelle Rome, c’était certain. Nous resterions sages.

Dossiers déposés, porte fermée à clefs, je me dirigeais à l'étage supérieur de la villa qui contenait mon appartement de fonction. Douche on ne peut plus rapide, parfumée aux endroits stratégiques, maquillage légèrement charbonneux, cheveux lâchés à la lionne sur les épaules, qu'est ce que j'oubliais ? Ah oui, une chose essentielle ! Des vêtements ! J'attrapais le body en dentelle que ma meilleur amie m'avait presque obligée à acheter lors de notre dernière escapade à new York prétextant qu'il était fait pour moi, allé à une jupe crayon rehaussés de talons hauts, je vérifiais une dernière fois si tout était à sa place. C'est bon, pas de sein criant "SAVE ME" qui dépassait du décolleté, pas de jupe rentrée dans le collant. Une pastille à la menthe plus tard et j'étais prête à rejoindre Oswin. Par bonheur elle n'habitait pas loin de chez mois, en moins de dix minutes je me retrouvais chez elle, toute souriante, attendrie par l'agitation qu'il pouvait y avoir derrière la porte de chez elle. " Twins..." Murmurais-je pour moi même, amusée. La porte finit par se déverrouiller d'elle même et je me retrouvais face à une Oswin plus sexy que jamais, boitillante... Ce qui en quelque sorte, lui rajoutait un quelconque charme. Sourire amusé aux lèvres je lançais après lui avoir rendu son bisou sur la joue. " I'm more than happy to see you Hon' ! How is your toe ? You seem a little wobbly tonight..." Puis je me tournais vers les garçons, sourire aux lèvres en enlevant ma veste. " Hey guys, how are my favorite boys in the world doing ?" Finn se jeta dans mes jambes, tandisque je mimais à Oswin un " boys Will be boys" en désignant Clint de la tête. Mon neveux quand à lui se mit à réciter une phrase en français dont je captais quelques mots, heureusement que leur mère avait eu cette période pendant laquelle elle voulait à tout prix me faire parler français. " Merci, joli coeur" répondis-je à mon neveu en le prenant dans mes bras avant de déclamer, à voix haute " Shrek's the best ! By the way, don't let me forget to thank you someday for your French lessons Swinnie..." je déposais Finn à coté de son frère près du canapé, ébouriffant d'un mouvement de la main les cheveux de Clint qui avait toujours les yeux rivés sur la télé.
Direction le coeur de la maison... La cuisine ! Un sourire se dessina sur mes lèvres quand je la vis sortir la bouteille de vin, tout ce dont j'avais actuellement besoin. Lui tapotant l'épaule concernant ses craintes sur Finn, j'attrapais cependant de ma main libre le verre qu'elle me tendait : " Don't worry about that, he's adorable and you know, they both have two different personalities. He may need a little more time to make it by himself, give him time." Glissant le verre à mes lèvres j'étais en l'instant même persuadée que ce geste remplacerait à la perfection les tractions que je n'avais pas eu le temps de faire aujourd'hui. Boire était un sport reconnu dans plusieurs états, croyez moi ! Moue appréciative sur les lèvres relative au gout du vin, je souriais à celle que je considérais comme l'une de mes meilleures amies. " Very good to begin the night.. You perfectly kown how to treat a women, I still ask myself why do I not propose to you." Pouffant de rire en lui faisant un clin d'oeil, notre attention fut détournée par l'intervention de Clint qui disparut aussitôt de l'encadrement de la porte. Pas le temps de parler plus entre adultes, des cris se firent bientôt entendre de la chambre des garçons, je laissais jouer à Oswin son rôle de maman, préférant clairement ne pas avoir à les gronder ce soir, après tout le rôle de la tata cool m'était attribuée, n'est ce pas ? Laissons le mauvais rôle à Maman, j'en profitais pour poser mon verre de vin sur la table basse du salon, commençant à ranger les différents jouets éparpillés un peu partout dans le salon, à commencé par le diplodocus posé dans un équilibre précaire au dessus de la télévision. Je ne pus cependant pas m'empêcher de sourire en voyant la tête de mon amie. " You mean your kids... Remember how you were, when we were kids.. May I kiss them goodnight ?"
N'attendant pas vraiment de réponse, j'entrais dans la chambre, les embrassant à tour de rôle, mais alors que j'allais éteindre les lampes de chevet pour allumer la veilleuse en forme de tortue, Finn m'appela " Lia ?" M'asseyant sur son lit, je lui caressait doucement la joue, avant que mon attention soit happée par une peluche en forme d' aubergine aux traits humains. " Auntie June gave it to us, funny huh ?" Me lança Clint qui détaillait le moindre de mes mouvements de son lit. "Kind of.." repondis-je en fixant l'étrange peluche. Une aubergine... Pourquoi pas un navet ? " Lia, may we play a little bit more ? Please ?" De l'autre lit, Clint renchérit " Pretty pleaaaaaaaase ?" " No... Mama said no, it's time to sleep guys.." Mais autant dire que Finn savait très bien y faire se révélant particulièrement doué dans le domaine, j'aurai du me douter qu'il allait user de son pouvoir sur moi. " I swear we won't tell Mommy if you let us play, that's the right thing to do ! And by the way, I love you, you'e the best auntie ever !" Les regardant tous les deux, l'air totalement attendrie par les deux bouilles d'anges, je capitulais, levant les mains en signe de reddition. " Ok, ok.. But only ten minutes ! Love you boys !" je fermais discrètement la porte derrière moi, la tête un peu engourdie, sans rendre compte que je venais tout simplement de me faire avoir en beauté. Tout comme la foi où je les gardais, j'avais fini par finir leur coquillettes au jambon parce que Fini m'avait persuadé de le faire, je me sentais tellement idiote que je n'avais rien dit à Oswin quand elle était rentrée.
Revenant dans le salon, enfin installée à coté de la fille d'Aphrodite, les jambes repliées sous les fesses, le verre en main, je me sentais parfaitement à l'aise, comme si j'étais chez moi. " Don't you dare to sleep ! Tonight is our night babe ! " J'écoutais d'une oreille la fin de la chanson, et roulais des yeux quand le présentateur parla de Britney, fier de lui en disant : " She's a predator posing as a house pet !" Roulant des yeux, je me tournais vers Swinou, tout sourire alors qu'Avril Lavigne succédait à Spears avec Girlfriend. " Wake up Granny... " Attrapant la télécommande sur la table basse, j'augmentais légèrement le son de la radio, assez pour ne pas déranger les jumeaux, et commençais à mimer les paroles, usant de ce que j'avais en main comme micro. Me levant en déhanchant mon popotin telle une enragée, je me mis face à elle, la pointant du doigt. "Hey, hey ! You, you ! I don't like your girlfriend,no way, no way, I think you need a new one, Hey, hey, You, you, I could be your girlfriend !!" Ce que j'attendais, qu'elle me rejoigne dans mon délire bien entendu, elle ne pouvait pas me dire qu'elle était crevée, surtout pas après le show privé que j'étais en train de lui faire. Heureusement que les murs ne pouvaient pas parler...

Mots: 1846

(c) DΛNDELION

mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oswin Kennedy-Sawyer
avatar


Messages : 211
Multicomptes : Luca, Murphy, Maisie, Nevh
Date d'inscription : 19/12/2017

My quest
Parent divin: Aphrodite.
Niveau: Béta (échelon) 2
Ølympians : 420

MessageSujet: Re: (lia + oswin) this is what makes us girls.   Lun 29 Jan - 18:41


what makes us girls
lia & oswin

Oswin ignora le sourire malicieux de son amie - les Legos auraient ses pieds, mais pas sa dignité. Elle avait survécut à pire que ça. Il ne manquerait plus qu'elle se retrouve en béquilles à cause de jouets pour enfants. Heureusement, les jumeaux volèrent l'attention de Liana en une fraction de seconde - un talent pour lequel elle leur était reconnaissante régulièrement. Alors que tous les trois échangeaient des politesses, Oswin tortilla son pied dans tous les angles possibles, dans l'espoir de faire disparaître la douleur - le seul résultat fut le craquement de sa cheville, qui ne changea absolument rien. Parfait.

Une fois dans la cuisine, Oswin oublia rapidement son accident de Lego pour parler d'un sujet bien plus important : Finn. Liana, comme toujours, la rassura immédiatement. "Don't worry about that, he's adorable and you know, they both have two different personalities. He may need a little more time to make it by himself, give him time." La rousse hocha légèrement la tête, avec le sourire presque timide qu'elle affichait toujours lorsqu'elle confiait ses craintes au sujet de ses enfants - neuf ans avaient défilé, et elle avait toujours l'impression de ne rien y connaître. "I know, I know they're different. It's just... Clint's a lot like his father,
you know, he's... easy to deal with, in a way. He's not scared to say what he thinks,
and he's not scared to say what he feels either. Finn is... a lot like me,
" et le sourire revint, un peu fier. "He doesn't share anything about himself and sometimes I can't figure him out." Ce qui était ironique de sa part. Elle le voyait clairement, il y avait une blague à faire quelque part - une blague qui ressemblait à "telle mère, tel fils." The apple doesn't fall far from the tree. Et si Oswin avait déjà rencontré un certain nombre de personnes aussi secrètes qu'elle, ces personnes n'avaient jamais été son propre fils. Clint hurlait ses opinions et ses émotions, et à côté, Finn se laissait effacer et gardait jalousement ses secrets. Oswin n'était pas certaine de savoir quoi faire face à ça - il n'était pas l'un de ses patients, il n'était pas l'un de ses amis. Terrain inconnu. Elle n'avait jamais aimé ça, ne pas savoir gérer une situation. Alors elle réfléchissait chaque semaine, et chaque week-end, observait les jumeaux alors qu'ils chantaient le générique de Minus et Cortex en choeur avec la télévision. Et elle ne disait rien, parce qu'elle ne savait pas quoi dire.
Liana se concentra sur le vin qu'elles buvaient, et Oswin hocha la tête d'un air approbateur. "Not any woman, love, you're special," répondit-elle d'une voix exagérée, ressemblant fortement à celles des types un peu lourds dans les bars et les boîtes de nuit. "Maybe you should propose to me," ajouta-t-elle d'un ton songeur après un instant, un sourire amusé dansant sur ses lèvres. "We'd make the most beautiful brides. And I'm not even talking about the party after the wedding. Une fraction de seconde plus tard, Clint monopolisait l'attention, et Oswin prit le temps de rejoindre les jumeaux. Lorsqu'elle revint, Liana avait joué à la fée du ménage dans le salon. La rousse la remercia d'un sourire, avant de redresser la carte postale du Pérou adossée au mur, sur l'un des meubles : ils l'avaient reçue de son père, qui malgré la distance, continuait à faire envoyer des cartes jusqu'à eux. Oswin ne se voilait pas la face : c'était presque certain qu'il ne les écrivait pas lui-même, mais les enfants adoraient examiner l'image et se renseigner sur les pays où son père allait tourner. Celle-ci n'était que la dernière en date - et était à l'origine de l'obsession de Clint pour les lamas ces dernières semaines. Liana partit à son tour dire bonne nuit aux enfants, et Oswin quant à elle, en profita pour s'installer. La fille d'Hermès revint rapidement, et s'installa à son tour. Bientôt, l'atmosphère devint confortable, comme chaque fois qu'elles se retrouvaient. Oswin pouvait enfin se détendre. Avec un petit rire, la rousse répondit à son amie. "I'm not sleeping, I promise." Comme pour le prouver, elle avala quelques gorgées de son verre de vin et adressa un sourire lumineux à Lia. Mais cela ne sembla pas lui suffire, puisque la brune murmura quelques mots à son adresse. Le sang d'Oswin ne fit qu'un tour, et elle jeta un regard scandalisé à Liana. "Granny? How dare you?" Elle se redressa d'un bond, prête à défendre sa cause de jeune femme, mais le playback plein de conviction de Liana l'arrêta dans son élan. La fille d'Aphrodite émit un gloussement amusé, et elle ne se fit pas prier : elle se déhancha à côté de Liana, mimant les paroles de la même manière que son amie. Leur clip improvisé était sûrement ridicule d'un point de vue extérieur, mais toutes deux avaient l'habitude - et en avaient surtout bien besoin. Quand la chanson se termina, Oswin se mit à rire. "I've missed that." La radio diffusa un autre titre, qui fit grimacer Oswin. "I don't like this one. I'm gonna get something stronger," ajouta-t-elle, avant de filer dans la cuisine le temps de récupérer la bouteille de vodka qui les attendait. Dans la cuisine, l'espèce de Pikatchu gonflable que Clint avait ramené du camp l'observait depuis le dessus du frigo. Oswin lui adressa une grimace. D'un geste rapide, elle s'empara de la bouteille, récupéré deux verres à shots, et les brandit devant Liana dans le salon. "Now, we're ready. So, did you warn Loukas that we were going out? We never know, we might need him to save us again." Si la Russie avait été une aventure que Loukas adorait leur rappeler, ce n'était ni la première, ni la dernière fois qu'il jouait les chaperons pour le duo. Il apparaissait toujours au bon moment, si bien qu'Oswin le soupçonnait d'avoir un genre de radar à conneries dirigé sur elles deux chaque fois qu'elles partaient en soirée. Ce qui en soit n'était pas une mauvaise idée. Elle allumerait un cierge en l'honneur de Loukas. Ou pas. Elles resteraient sages, de toute façon. "We won't need him anyway. We're not getting off our faces, not tonight, I've got to meet with one of Clint's supervisors tomorrow." Joie.

Cette fois, la radio diffusa les premières notes de S&M de Rihanna, et Oswin adressa un clin d'oeil séducteur à Liana. "That's the kind of song you listen to while downing shots." Sa télékinésie se chargea de la vodka et des verres, alors qu'Oswin se déhanchait en chantant les paroles juste assez bas pour ne pas déranger les jumeaux. "When I lived in New York, I met this truckie, Dan, in a bar. And he was telling me about his life and how he used to be a bodybuilder or something, and there was this song in the background. I always think about him when I hear it, 'cause I was having a really bad day and he was super nice." Elle haussa les épaules, et tendit son shot à Liana. "To Dan the bodybuilder, wherever you are." Comme pour payer ses respects à Dan, la fille d'Aphrodite posa son propre verre sur la table, et rassembla ses cheveux par-dessus son épaule, d'un seul côté pour pouvoir les maintenir à l'écart. "Let's see if I can still pretend to be a college student." Et elle se pencha, attrapant le rebord du verre avec les dents, avant de renverser la tête dans un calcul approximatif. Le shot avalé, elle s'assura discrètement que le liquide n'avait pas coulé sur son haut, et elle salua son public - Liana. "I guess I do. You're next, sweetie."

1369 mots.
(c) DΛNDELION

mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (lia + oswin) this is what makes us girls.   


mots
Revenir en haut Aller en bas
 
(lia + oswin) this is what makes us girls.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Gods :: Camps :: Herakles Colony :: Heraklion :: Habitations-
Sauter vers: