Bloody Gods
Le forum est actuellement fermé pour une durée indéterminée. Merci de votre compréhension
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Thelma | Avec l’insomnie, plus rien n’est réel : tout devient lointain. Tout est une copie, d’une copie, d’une copie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Thelma Magnusson


Messages : 18
Date d'inscription : 05/01/2018

My quest
Parent divin: 0
Niveau: Alpha (échelon) 4
Ølympians : 400
MessageSujet: Thelma | Avec l’insomnie, plus rien n’est réel : tout devient lointain. Tout est une copie, d’une copie, d’une copie...   Ven 5 Jan - 23:38

Thelma Magnusson
feat Josefin Frida Pettersen
  • 20 ans
  • Canadienne, origines suédoises
  • Livrophile
  • Hypnos
  • Herakles Colony
Fichier n°34590 : Thelma Magnusson
Surnom : Il te faudrait tout d'abord des amis pour avoir des surnoms Thelma. Pablo Neruda est bien sympa, mais c'est pas lui qui va t'appeler Tété ou Mama en t'en tapant cinq - même si tu te dis finalement que c'est peut-être mieux comme ça. Ta mère a beau avoir soupiré tant de fois en te caressant les cheveux que tu étais sa belle tête en l'air, sa toute petite, son cadeau du ciel, c'est pas vraiment le genre de chose que tu dirais en premier pour te présenter, non. C'est mieux comme ça.
Date et lieu de naissance : 22 janvier 1998 à Vancouver, une nuit froide où la neige tombait à foison.
Statut civil : Pacsée à Rimbaud, mariée aux sœurs Brontë, tu as fait de Casanova ton amant, de Spinoza ton professeur de philosophie et de Jack Kerouac ton meilleur ami. Célibataire, tu as fait de la réalité ta pire ennemie.
Signes Particuliers : Tu as toujours ce petit air de ne pas savoir vraiment ce que tu fais ici, un sourire à moitié croqué sur tes lèvres et une tasse de café à la main dont l'odeur te suit partout. Tes bras sont couverts de cicatrices -rien de bien alarmant et d'encore moins d'héroïque, seulement de la maladresse couplée à une malchance chronique. Tu es persuadée d'avoir le mauvais œil Thelma, de porter la poisse, d'être un vrai chat noir. Tu vas jusqu'à croire que c'est parce que tu étais bien trop déçue que papa ne soit pas un Dieu Scandinave et qu'il s'est vengé sur toi mais tu te prends certainement pour l'une des héroïnes de te romans que tu trimbales où que tu ailles : ce n'est que de la maladresse -ou de la stupidité, ça dépendra du point de vue.  
Occupation principale: Rat de bibliothèque, barista à temps complet, experte en blessure, dictionnaire sur pattes - étudiante pour devenir maîtresse, t'as un don inexplicable avec les chiards.
Nombre d'années passées dans le camp : 9 ans, tu traînes des pieds là-bas depuis tes onze ans.

Parent divin : Hypnos: il parait qu'il était beau comme un Dieu. Tu n'en sais pas grand chose toi Thelma, la beauté physique est un concept tellement abstrait à tes yeux. Ta mère t'avais raconté leur rencontre, en plein milieu de la nuit, au beau milieu du service des urgences. L'hôpital ne dort jamais, comme une grosse bête mécanique toujours en action, activée par les centaines de petites fourmis -infirmières, médecins, chirurgiens..- qui se relayaient pour que jamais elle ne s'endorme. Allongé entre un poivrot qui ronflait allègrement dans son vomi et un gamin qui avait la varicelle, il avait volé son cœur à ta mère Thelma, il avait chaviré pour ses longs cheveux blonds, c'était enivré de la douceur de ses lèvres rondes et pleines et du charme de ses grands yeux bleus qui n'allaient quémander le sommeil qu'au jour levé. On aime qu'une seule fois de toute son âme, c'est ce que sa mère disait. Et ça te suffisait Thelma, toi qui te racontait mille et une histoires à propos de ce père que tu pensais disparu à jamais.

Pouvoirs :

- Manipulation des rêves: Quand la nuit tombe et que les êtres qui t'entourent sombrent dans les bras de Morphée, toi Thelma, tu reprends une gorgée de café, tourne la page de ton livre et soupire doucement. La nuit tu ne t'autorise que des micro-siestes de peur de tomber dans un sommeil profond. Oh tes rêves à toi sont doux comme une plume, opaques, tranquilles et lents. Si lents, que tu ne sais pas vraiment si tu rêves ou si tu es morte, prisonnière d'un corps qui ne veut plus t'obéir et de ton esprit malicieux qui s'infiltre dans ceux des dormeurs, ceux qui te sont chers et qui reposent non loin de toi, vulnérables. Et si tes rêves à toi ne sont que d’inoffensifs films en slow motion, ceux des autres sont étatiques, violents, ils explosent de mille sons, de couleurs vives, de mort et de destruction. Et toi Thelma, tu te retrouves piégée au milieu de se bordel où tu ne comprends rien. Si quand t'étais gamine tu restais tétanisée devant ses déferlements d'images sans queue ni tête, tu commences à comprendre le truc. Ils se souviennent de toi comme d'une petite voix qui leur murmure à l'oreille, comme d'une main qui caresse un front fiévreux puis ils oublient ta présence une fois totalement éveillé. Tu peux ordonner, ranger, modifier, atténuer les sons et les couleurs. Tu peux créer des scènes tout droit sorties de tes romans en te concentrant suffisamment fort, tu peux les calmer, les bercer. Tu peux effacer la violence de leurs nuits. Tu pourrais sans doute transformer des rêves paisibles en de monstrueux cauchemars ou les manipuler à ta guise dans leur sommeil façon Inception. Mais ça ne t’intéresse pas, leurs esprits sont déjà bien trop effrayants pour ça.

[Si Thelma plonge dans un sommeil profond, son esprit se connecte aux esprits de ceux ou de celles qui dorment à proximité -une seule personne à la fois & si elle à un fort attachement émotionnel à cette personne ça marche mieux- et peut se balader et modifier le rêve en question. Elle ne doit pas trop se faire remarquer sinon l'esprit de la personne qu'elle "visite" va l'attaquer pour se défendre d'une intrusion. Pour l'instant ça reste assez limité, elle va pouvoir effacer des éléments effrayants, ralentir le rêve et des petites choses comme ça]

-Mise en transe [Aies confiance, crois en moi ] Tu as de grands yeux bleus Thelma, on dirait deux grands billes de saphir, des bulles d'océan, les vitres qui donne sur un ciel sans nuages. Ils luisent toujours d'un éclat un peu étrange qui donne envie d'y plonger le regard. On pense souvent que tu n'es qu'une lâche, qu'une trouillarde qui n'ose pas soutenir le regard d'une autre personne. Mais tu sais très bien ce qui arrive si tu soutiens leurs regards plus de vingt secondes. Ils deviennent tout mous, comme des pantins dont tu peux tirer les ficelles à ta guise. Ils sont partis, dans un état de relaxation totale, perméable à tes suggestions. Ce pouvoir ne fonctionne que sur les personnes réceptives à l'hypnose ou dans un état psychologique plus fragile que le tiens. Tant que tu ne romps pas ta concentration ou que la personne victime de ton pouvoir ne se débat pas mentalement, l'état de transe hypnotique peut perdurer.

Armes & objet :  Tu possèdes une simple fronde et une petite dague qui ne quitte jamais son fourreau. Les armes, c'est pas vraiment ton truc il faut dire. Ton père t'as en revanche fait cadeau d'une couronne  de coquelicots et de fleurs de pavot qui lorsqu'elle s'active se pare d'une paire d'ailes qui te permets de te mettre à l'abris.

Ton défaut mortel : Ta peur de blesser quelqu'un, tu as peur de te battre ou d'utiliser tes pouvoirs et tes armes parce que l'idée de faire couler le sang d'un être vivant ou de le blesser psychologiquement t'horrifie
Caractère/Anecdotes

Insomniaque, tu passes des nuits éveillée, terrifiée à l'idée d'aller errer dans les rêves d'un autre et tu passes tes journées en mode pilote automatique  + toujours un sourire rêveur collé sur tes lèvres, on dirait que t'es droguée Thelma, que tu planes à dix milles loin de notre monde réel, comme si t'avais du mal à faire la différence entre le rêve et la réalité + douce, tu prend des pincettes pour tout et avec tout le monde, comme si t'avais peur de faire mal rien qu'en touchant avec tes yeux + tu te fascines pour l’interprétation des rêves, tu notes tout dans un petit carnet en daim noir + timide , tu rougis pour un rien avec ta voix de souris et ton corps tout frêle, on dirait que t'essayes de te cacher + craintive t'es pas de celle qui rêve de partir à l'aventure non Thelma. Toi tu aimes être tranquille, le calme, la sérénité + Têtue, si tu te colles une idée dans le crâne, s'en est fini, pas moyen de la décoller. C'est pire que du chewing-gum ou de la super glue, t'es tenace comme une tique + Espiègle mais ça c'est que quand on te connait bien et qu'on a appris à lire derrière tes yeux ahuris et ton air effarouché + Capable de tout pour faire plaisir, oh même si t'es pas téméraire pour deux sous, tu serais bien capable de te plier en dix pour rendre quelqu'un heureux, pour apercevoir fugitivement un sourire se dessiner sur leurs lèvres. Oh oui, tu ferais n'importe quoi pour ça + Tu passes ton temps à perdre les lunettes que tu ne portes que pour lire. Tout le temps quoi + A défaut d'être une excellente élève, tu compenses par une très bonne mémoire
Dis m'en plus sur toi...
Prénom/Pseudo: Mogwai
Age : 21 ans - bientôt 22
Disponibilité: Je jongle entre la fabrication de Bigmac et mes études mais je fais de mon mieux  
Pays : France
Comment as tu connu BG : Recherche Google je crois, je m'ennuyais  
Scénario/PV ou inventé : Inventé chef!
Le mot de la fin ? : Ce moment angoissant où tu te dis que t'es passée à côté d'un mot caché dans le règlement et que tu relis tout Votre forum à l'air vraiment agréable, il y a l'air d'avoir une ambiance vraiment cool, ça fait plaisir   J'espère que la narration à la deuxième personne ne vous dérangera pas gnih. Du coup j'ai une question je me souviens plus de l'avoir lu ou pas est-ce que les sangs mêlés sont dyslexiques comme dans Percy Jackson? Parce que sinon ça va compliquer le schmilblik de rat de bibliothèque   et dans ces cas là je passerai au plan B Et puis... Et puis voilà cœur et amour sur vous        

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Thelma Magnusson


Messages : 18
Date d'inscription : 05/01/2018

My quest
Parent divin: 0
Niveau: Alpha (échelon) 4
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: Thelma | Avec l’insomnie, plus rien n’est réel : tout devient lointain. Tout est une copie, d’une copie, d’une copie...   Ven 5 Jan - 23:38

L'histoire
L'histoire


“Thelma? Thelma?” Tu n’entends pas, tu es partie dans un autre monde Thelma. Y’a des papillons avec des paillettes sur les ailes, un soleil jaune écarlate qui sourit et des oiseaux en forme de V qui volent dans un ciel immaculé. Puis y a ta mère dans le milieu avec de longues jambes en bâtons bleus, une robe rose et des cheveux comme de longues cordes qui dégoulinent jusqu’à ses pieds. Tu glousses doucement Thelma, tes mains couvertes de traces de couleurs comme des arcs-en-ciel sur ta peau blanche. Tu te cramponnes un peu plus à ta lampe de poche, glisse une mèche de cheveux derrière ton oreille et coince ta langue entre tes lèvres roses. Avachie au milieu de tes peluches, un crayon de couleur à la main, tu te prends pour Picasso. Monet serait sans doute jaloux des nénuphars qui fleurissent sur ta feuille, au milieu d’un lac imaginaire se situant à côté de votre maison de paille. Silencieuse, tu es tout absorbée dans la création d’un univers tout entier. Tu rajoutes un chat et une patate qui doit représenter un dragon, une table avec des gâteaux, et un hibou qui n'a qu'un oeil sur la branche d'un arbre à barbapapa rose. A l’école, ils se sont moqués de toi parce que sur les dessins, il n’y a jamais ton papa. Tu fronces les sourcils. Mais qui a besoin d’un papa quand on a une maman gentille et belle comme la tienne. Elle est toute douce, c’est comme un soleil que pour toi toute seule, qui te protège, toujours.  D’ailleurs, tu entends des bruits de pas étouffés, un petit cri -elle a dû marcher sur un lego- et elle écarte un pan de la couverture que tu as installée pour te fabriquer une cabane secrète de fortune. Tu es un peu contrariée qu'elle est trouvé la combinaison du pont levis aussi facilement d'ailleurs. Elle semble auréolée d’une lumière douce malgré ses sourcils froncés. Tu gigotes tes petites mains en sa direction pour qu’elle t’attrape dans ses bras. « J’ai fait un joli dessin ! » Elle le regarde à peine, te dévorant des yeux. Elle n’y croit sans doute toujours pas, elle a peur qu’on t’arrache à elle aussi subitement que tu es entrée dans sa vie, elle a peur que tu t'envoles, que tu disparaisses. Alors elle te serre un peu plus fort, comme pour être sûre que tu es toujours là. « Je t’ai dit de me répondre quand je t’appelle Thelma. Tu sais bien que je n’aime pas quand tu disparais comme ça. » Tu roules des yeux, un éclat de rire s’échappe de tes rêves et tu plaques un bisou sur sa joue. Elle n’a pourtant rien à craindre. On dit de toi que tu es sage comme une image, silencieuse, discrète, que tu pourrais te fondre dans le décor si on te laissait faire. Parce qu’ils ne savent pas que toutes les aventures que tu vis se déroulent au creux de ton esprit, à l’abri des regards et de la logique. C’est pourtant ta mère qui t’as donné ce prénom-là, comme si elle voulait que tu vives des aventures plus palpitantes encore que l’héroïne du film. Le destin fait si bien les choses.


~


"Mate moi c'putain d'aigle!"
La vieille télé cathodique crache le son étouffé et grésillant d'un documentaire animalier. Tu es assise en tailleurs devant la table basse, tes lunettes glissant sans arrêt sur le bout de ton nez. Tu essaies de te concentrer sur ton problème de maths mais les chiffres tournent devant tes yeux comme s’ils étaient sur une montagne russe. Tout cela n'a aucun sens. Tu relèves même pas la tête, mordilles ton stylo, replace tes lunettes. "C'est un gypaète barbu, ça n'a rien à voir avec un aigle c'est plus un genre de gros vauto..." Tu finis pas ta phrase, pique un fard. Trop de mots. Beaucoup trop de mot. Il faut toujours se contenter du strict minimum en présence de l’ennemi (terme qui inclue toute personne n’étant pas ta mère). Puis le pire c'est que tu connais d'avance la réaction de ton beau-père Thelma. "Excusez-moi Madame-je-sais-tout. Un gypaète barbu mais n’importe quoi. Ça existe même pas, tu vois où de la barbe sur le piaf hein ?" Il éclate de rire, se croyant sans doute d’une extrême drôlerie et tu dois te retenir de toutes tes forces de pas lever les yeux au ciel. Tu le sais que c'est un gypaète parce que tu étais indécrochable d’une encyclopédie sur les oiseaux pendant tout un mois il y a deux ans de ça. Tu traînais le livre partout, comme un escargot traîne sa coquille, hurlant que plus tard du voulait être ornithologue –jusqu’à ce que tu transferts ton obsession des oiseaux sur les voitures et veuilles devenir mécanicienne puis astronaute et plongeuse. La liste est longue. David continue le dialogue –monologue- qu’il avait entamé avec la télé, se moquant des babouins qui apparaissent maintenant à l’écran. Si t’avais pas une peur maladive de ta propre voix, tu lui dirais bien qu’il ne devrait pas se moquer comme ça de sa propre famille. Peut-être que si t'avais cinq ans de plus et pas le courage d'une huître hors de l'eau, tu remplacerais famille par mère. Mais c'est pas toi ça Thelma. Puis, au final, tu n'écoutes déjà plus. Foutu problème de maths. Si t'as réussi à vaincre ta dyslexie à force d'acharnement, gobant livre sur livre, cherchant à tout comprendre, la moindre phrase, la moindre virgule, le moindre mot mais ça… Ça ! C’est la pire des tortures. Tu préfèrerais lire un texte en grec ou en chinois devant toute ta classe que de devoir passer ne serait-ce que deux minutes dans un cours de maths.

De toute façon, c’est l’heure d’aller au lit. Ton ancienne baby-sitter te manque même si elle ne venait te garder que trois soirs par semaine quand maman allait prendre sa garde à l’hôpital. David n’est pas méchant… Il est juste un peu… Tu le regardes s’esclaffer alors que deux hippopotames s’accouplent à l’écran. Bon il a pas inventé l’eau chaude quoi. Parfois tu te demandes si ta mère l'aime vraiment. Si elle est heureuse. Si il la fait rire sincèrement, de tout son cœur. Mais bon t'as que onze ans alors, t'oublies rapidement, tu passes à autre chose. Tu t'éclipses discrètement en direction de ta chambre et tu te prépares à rejoindre les bras de Morphée. Tu as toujours bien dormi. Aucun problème pour t'endormir, pas de mauvais rêve qui viennent troubler tes nuits, pas de somnambulisme, rien. Les amies de ta mère qui avaient toutes des enfants enviaient particulièrement ta capacité à faire tes nuits d'une traite et ce, même quand tu n'étais qu'un bébé aux joues trop pleines. Il suffit que tu t'allonges quelque part, que tu fermes tes yeux et pouf!, te voilà parties au pays des rêves. Tu y glisses d'ailleurs lentement, ta respiration se ralentie, tes mains se détendent, tombent comme des poupées de chiffons le long de tes flancs. Une mèche de cheveux volète devant tes lèvres entrouvertes, suivant le rythme de tes expirations. Ton cerveau ralenti, t’entraîne dans le monde brumeux de tes songes. Tout est doux, tout est lent. Tout n’est que caresse et douceur. Le temps ne semble pas avoir de prise sur cet univers aux couleurs pastelles. Tu es en sécurité lorsque tu marches dans un champ humide de rosée ou lorsque tu nages dans les océans les plus profonds à côté de requins très amicaux ou lorsque tu voles dans les nuages les plus hauts. Tant que tu rêves, tu es en sécurité. Mais ce soir-là, quelque chose est différent. Les couleurs se troublent comme si un peintre venait de les mélanger et de les étaler comme de la gouache. Tout se distord et tu entends des sons hachés, mécaniques, comme des voix de robots qui murmurent des mots que tu ne peux pas entendre. Tu voudrais leur crier de parler plus fort mais tu ne peux pas bouger. Tu es prisonnière d’un canevas de sons et d’images qui ne t’appartiennent pas. Des gens passent, sans visage. Pas de bouches, pas d’œil, pas de nez. Rien. Les couleurs sont vives comme des flashes qui t’agresse et tu as terriblement envie de pleurer Thelma. Eblouie, déboussolée, effrayée tu oses enfin hurler pour demander de l’aide. Tu as l’impression que tes poumons vont se déchirer, que ta mâchoire va tomber et que tout ton corps va exploser tellement te mouvoir est difficile. Ta voix te revient comme un écho qui se répercute sur les coins de la boîte rectangulaire où tu es piégée. Mais le marmonnement des voix s’arrête. Les personnages sans visage se stoppent. C’est le calme plat sur fond rouge sang. Tu n’entends plus que ta propre respiration saccadée. Mais les voix reviennent et cette fois-ci, tu entends clairement ton prénom, répété en boucle, inlassablement. On le hurle, on le siffle, on le crache. Thelma, Thelma, Thelma ! Les sans visages convergent inexorablement vers toi, les mains tendues comme des griffes acérées. Thelma, Thelma! Ils attrapent tes jambes, tes pieds, tes bras, ta taille, ton cou, ton visage. Ils te dévorent, t’attaque, te repousse comme si tu étais un intrus. Thelma! Tu suffoques, tu implores, tu pleures et ce n’est plus le décor qui est teinté de rouge sang mais ton propre corps. Et tu sais, tout au fond de toi, quelque part entre tes entrailles et ton cœur que tu vas mourir. Et tu te réveilles en sursaut. On ne peut pas mourir dans un rêve.

~
Tu regardes la pluie tomber par la fenêtre en ayant tout à fait conscience d’être un atroce cliché de fille rêveuse en pleine crise existentielle. Et tu t’en fous, totalement. Un livre est ouvert sur tes genoux recouverts d’un plaid mais tu n’y prêtes pas attention, bien trop occupée que tu es à laisser tes pensées dériver. Tu ne sais plus pourquoi tu en étais venu à penser à ta mère. Ta gorge se serre un peu, elle te manque. Elle te manque tellement. Ses longs cheveux blonds te manquent, ses doux yeux bleus te manquent, ses longs bras qui pouvaient t’attraper toute entière et sa voix qui te rassurait toujours te manquent tout autant. C’est autre chose que ton père. Tu te souviens, après avoir été ramenée à la colonie par un satyre, ton paternel t’avait laissée poireauter trois semaines chez les enfants d’Hermès –qui étaient vraiment trop bruyants et facétieux pour toi, une vraie torture- puis un rayon de lumière, un « Thelma je suis ton père », une courte explication et ciao, merci. Bah, tu demandais pas non plus un câlin et des larmes mais au moins un minimum d’action quoi, un peu de panache et de magie. Un truc que tu pourrais raconter à tes petits-enfants quand tu seras toute vieille et que t'auras plus de dent. Mais non. Tu te rappelles la déception qui t’avais étreinte. Hypnos. Il était même pas dans l’Almanach de la mythologie grecque que ta grand-mère t’avait offert à Noël. Tu t’étais dit que c’était vraiment un Dieu tout pourri. Tu souris en y repensant. Ton satyre avait été surpris de la rapidité avec laquelle tu avais accepté que tu étais une demi-déesse, que les Dieux existaient, qu’il fallait que tu t’entraînes pour éviter que des monstres te bouffent et tout le tralala. Il savait certainement pas que tu avais cru au père noël jusqu’à tes dix ans, soit un an avant ton arrivée au camp alors qu’une bande de bonhommes et des madames dans le ciel s’amusent à faire mumuse avec des mortels, ça te faisait même pas tressaillir une seconde.

Ton sourire s’estompe en y pensant et tes yeux se fixent à nouveau sur les gouttelettes qui ricochent contre la vitre. Tu n’aimes pas ça. Le camp est en effervescence. C’est la guerre. Tu aimerais ajouter que c’est toujours la guerre. Que ça ne s’arrête jamais. Que ça fait plus de vingt ans qu’elle dure cette guerre. Que ça fait depuis qu’il y a des hommes sur Terre même et que c’est dans notre nature d’animaux doté d'un don épatant pour la violence de vouloir s’entre-tuer. Mais tu gardes ta bouche fermée, t’es épuisée, dans cet état entre l’éveil et le sommeil où plus rien n’est vraiment réel mais pas vraiment un rêve non plus où plus rien n’a d’importance. Tu te recroquevilles. T’as honte. Tu sais que t’es inutile, tu sais pas te battre, tu sais pas soigner, tu sais même pas faire à manger sans foutre le feu et tu sais encore moins te défendre toute seule. T’es un boulet, un poids mort et tu le sais. Mais t’as peur, tu crèves de trouille même. Tu es morte déjà morte plus de fois que tu ne pourrais le supporter. Du moins, c’est l’impression que te donne tes randonnées dans le crâne des dormeurs, de mourir un peu à chaque fois que tu en sors, écumante et épuisée, comme écartelée en deux. Et puis maintenant, tu sais. Tu sais ce qu’il se passe dans leur tête quand leur esprit est endormi, vulnérable. Tu vois les tourments dans leurs cauchemars, les choses noires, les choses affreuses, les choses violentes qu’ils cachent dans des endroits insoupçonné de leur subconscient et qui ressortent quand ils ferment les yeux pour la nuit. Et tu ne veux pas voir cette noirceur à qui on aurait ôté la muselière être relâchée sur le champ de bataille. Voir ses folies dans leurs esprits hagards te suffit, tu n’as pas besoin de les voir s’entre tuer, une arme à la main. Tu ne veux pas participer. Tu as bien trop peur de ta propre noirceur certainement. Non. Et tu ne veux plus dormir non plus, tu ne veux plus marcher le long des pensées inconscientes, secrètes, honteuses, des gens que tu côtoies. Tu préfères la douce compagnie des livres et des histoires qui se déroulent dans ta tête.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
D. Nawal Khalil

passive depressive

Messages : 360
Multicomptes : Alisha, June, Artémis.
Date d'inscription : 19/12/2017
Localisation : mont tamalpais, où vivent les membres de la chess tribe.

My quest
Parent divin: Achlys, déesse du malheur et du poison.
Niveau: Béta (échelon) 3
Ølympians : 420
MessageSujet: Re: Thelma | Avec l’insomnie, plus rien n’est réel : tout devient lointain. Tout est une copie, d’une copie, d’une copie...   Ven 5 Jan - 23:55

Josefin. Bienvenue à toi sur BG !
Je suis vraiment curieuse de pouvoir lire le reste, mais le peu que je peux voir me plaît déjà ! Et puis, ta plume est super agréable à lire.
Ton second pouvoir pique ma curiosité, j'ai hâte de pouvoir lire la suite des explications ! (Et puis, Hypnos ! Je ne peux qu'approuver, c'est un dieu super cool et beaucoup trop peu pris. ).
Bon courage pour la suite de ta fiche !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Thelma | Avec l’insomnie, plus rien n’est réel : tout devient lointain. Tout est une copie, d’une copie, d’une copie...   Sam 6 Jan - 0:02

Josefin est un tellement bon choix d'avatar, j'adore en plus avec ce parent divin & cette plume qui donne terriblement envie d'en savoir plus ... ça frôle vraiment la perfection
bienvenue & bon courage pour ta fiche, jolie demoiselle !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Luca Rosebury


Messages : 282
Multicomptes : oswin, murphy, nevh, maisie.
Date d'inscription : 19/11/2017

My quest
Parent divin: Nyx, petit-fils de Thanatos.
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 420
MessageSujet: Re: Thelma | Avec l’insomnie, plus rien n’est réel : tout devient lointain. Tout est une copie, d’une copie, d’une copie...   Sam 6 Jan - 0:25

Bienvenue par ici !
Ah mais je suis déjà sous le charme, Josefin est si jolie et associée à Hypnos, c'est juste parfait. Et comme disent mes vdd, ta plume est toute douce et agréable, j'ai hâte d'en lire plus

Et pour ta question sur la dyslexie jme permets, oui les demi-dieux sont dyslexiques par ici, mais après je ne pense pas que ça empêche totalement d'être un rat de bibliothèque, c'est juste plus galère

En tous cas bon courage pour ta fiche

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jake Venetto


Messages : 1970
Date d'inscription : 25/12/2017

My quest
Parent divin: Trivia (Hécate)
Niveau: Alpha (échelon) 6
Ølympians : 710
MessageSujet: Re: Thelma | Avec l’insomnie, plus rien n’est réel : tout devient lointain. Tout est une copie, d’une copie, d’une copie...   Sam 6 Jan - 9:57

Bienvenue !

Elle a l'air toute mimi, je fonds
Faut y aller doucement avec le caractère sinon je vais pas survivre moi
Tes pouvoirs ont l'air marrant bien qu'un semblant plus sociopathe que ne paraît Thelma pour l'instant

Bonne continuation, ça m'a donné envie de me mettre en boule sous ma couette tout ça !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Raven Vaughn


Messages : 370
Multicomptes : Cosimo V. Antonelli
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Au mont Tamalpais

My quest
Parent divin: Fille d'Héphaïstos, le dieu du feu, de la forge, de la métallurgie et des volcans.
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 420
MessageSujet: Re: Thelma | Avec l’insomnie, plus rien n’est réel : tout devient lointain. Tout est une copie, d’une copie, d’une copie...   Sam 6 Jan - 12:10

Bienvenue à toi ! I love you

Je connaissais pas du tout ton avatar, mais c'est plutôt une bonne surprise. Tout comme mes collègues, je trouve ta plume magnifique et j'ai hâte d'en voir plus !

Bon courage pour la suite et j'viendrai te demander un lien quand tu sera validée, bien sûr.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Thelma Magnusson


Messages : 18
Date d'inscription : 05/01/2018

My quest
Parent divin: 0
Niveau: Alpha (échelon) 4
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: Thelma | Avec l’insomnie, plus rien n’est réel : tout devient lointain. Tout est une copie, d’une copie, d’une copie...   Sam 6 Jan - 12:13

Merci à tous, vous êtes ultra mignons Bon, j'ai la grippe et une dossier d'histoire suédoise à rendre pour dans 5 jours, du coup c'était pas la meilleure des idées de m'inscrire maintenant mais tant pis je pouvais pas résister


Nawal: Merci beaucoup Josefin est tellement ahskslamafifdps quand c'était sa saison dans Skam j'étais h24! J'espère ne pas te décevoir avec la suite alors

Violet: Merci Hypnos collait vraiment bien avec le perso que j'avais un tête, j'étais grave contente de le découvrir bonjour je n'ai rien retenu de mes 3 ans de latin et bref voilà haha.

Luca: Merci de d'avoir répondu à me question C'était la panique  comment ça je panique pour rien Et merci pour tous les compliments

Jake: Haha, j'aime bien faire des pouvoirs ou des trucs bizarres qui secouent un peu mes personnages menfin là c'est pas du niveau hardcore non plus ! Je suis contente que Thelma te plaise Merci

Althéa: Merci beaucoup Elle joue dans une série norvégienne qui s'appelle Skam qui est vraiment pas mal mode pub off et j'avoue que je suis un peu amoureuse d'elle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Damian R. Di Rienzi


Messages : 651
Multicomptes : Horus/ Caius
Date d'inscription : 18/11/2017
Localisation : À la colonie en général

My quest
Parent divin: Chioné
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 520
MessageSujet: Re: Thelma | Avec l’insomnie, plus rien n’est réel : tout devient lointain. Tout est une copie, d’une copie, d’une copie...   Sam 6 Jan - 17:58

Haaan, je fonds

Bon déjà, bienvenue et pour le reste, comment j'ai adoré lire le début de ta fiche, normalement je ne suis pas une fan de la deuxième personne, mais là, tout coule tout doucement, c'est si agréable

( Puis bon, étant moi-même caribou, je ne peux qu'appuyer le Canada et Hypnos, parce que bon hein )

J'ai vraiment hâte de la voir en jeu et bonne chance pour la suite, bien que je doute que tu n'en ai pas besoin

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Loukas C. McTagert


Messages : 134
Multicomptes : Il parait que je me suis doublé en un Carter Sullivan, qui est chez l'ennemi en plus ... incroyable. Et un certain romain du nom de Keith Stark, un autre connard de service. Mais quel karma !
Date d'inscription : 17/11/2017
Localisation : Herakles Colony ou Heraklion.

My quest
Parent divin: Arès, Dieu de la Guerre et de la Destruction.
Niveau: Alpha, échelon 6
Ølympians : 440
MessageSujet: Re: Thelma | Avec l’insomnie, plus rien n’est réel : tout devient lointain. Tout est une copie, d’une copie, d’une copie...   Sam 6 Jan - 23:23

BIENVENUE

Woaaaa, Joselin est tellement belle , je fonds, elle attire le regard et nous attendri, elle est trop choute
L'ensemble est super intéressant, Hypnos et les pouvoirs, on gagne une fille super intéressante à la Colonie
Et comme l'on s'y bien dit mes camarades au dessus, ta plume est incroyablement fluide et agréable, ça donne envie d'en lire davantage ... so finis-nous vite cette fiche qu'on puisse stalker tes rps

Courage pour ton histoire et ta validation et à très vite sur le forum

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Blake E. Davis-Lawson

This world is so blind, cold as ice

Messages : 1212
Multicomptes : Cìaran ◊ Sloan
Date d'inscription : 21/08/2017

My quest
Parent divin: Chioné
Niveau: Béta (échelon) 5
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: Thelma | Avec l’insomnie, plus rien n’est réel : tout devient lointain. Tout est une copie, d’une copie, d’une copie...   Dim 7 Jan - 15:58

Tout d'abord bienvenue à toi ici

Alors, sincèrement je suis particulièrement fan d'Hypnos. J'ai eu l'occasion de jouer un fils d'Hypnos et franchement c'est juste génial. Hypnos est so badass et tellement peu utilisé. Et puis ton choix de feat **

J'ai pas encore lu ta fiche, mais j'ai hâte de m'y mettre

Pour répondre à ta question :

@Luca Rosebury a écrit:
Et pour ta question sur la dyslexie jme permets, oui les demi-dieux sont dyslexiques par ici, mais après je ne pense pas que ça empêche totalement d'être un rat de bibliothèque, c'est juste plus galère  

Cette réponse est parfaitement juste. Merci @Luca Rosebury

Voici le message de bienvenue du Staff

Bienvenue sur Bloody Gods !
Laisse nous te faire une place Marcel !
Bienvenue parmi nous jeune Padawan !

Déjà, merci à toi de t'être inscrit/e sur le forum, nous espérons de tous coeur que tu vas te plaire parmi nous, mais normalement, il n'y a pas de raisons. Mais pour que tout aille au top niveau validation, le prochain palier, n'oublie pas de vérifier quelques posts. Déjà, si ce n'est pas déjà fait, vérifie que la frimousse que tu t'es choisie n'est pas déjà prise en cliquant sur ce lien, pareil pour les prénoms et le nom de famille. Ensuite il va falloir te trouver un groupe, si tu veux un résumé, clique ici, sinon va voir les Romains, Cronos, Gaia, ou les Grecs, si tu veux être incollable sur les groupes et leur fonctionnement ! Si tu as un soucis, tel qu'il soit, que ce soit pour te trouver une arme, ou encore des pouvoirs, n'hésites pas à nous envoyer un MP, on se fera un plaisir de t'aider ! Oh et n'oublie pas d'aller jeter un oeil sur la F.A.Q, qui répondront très certainement à pas mal de tes questions Pour ceux ou celle qui voudrait jouer un espion dans l'un des camps, ne le dites surtout pas dans votre fiche, envoyez nous un petit MP histoire qu'on soit sûr que votre couverture ne soit pas foutue dès le début (il n'y aura que le staff et vos chefs de camp qui seront au courant de votre statut d'espion).

N'hésitez pas si vous avez la moindre question, le staff est là !
Bon courage pour ta fiche et hâte de te lire !

☾ anesidora



Et surtout n'hésites pas à venir me voir en MP si tu as la moindre question

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Thelma Magnusson


Messages : 18
Date d'inscription : 05/01/2018

My quest
Parent divin: 0
Niveau: Alpha (échelon) 4
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: Thelma | Avec l’insomnie, plus rien n’est réel : tout devient lointain. Tout est une copie, d’une copie, d’une copie...   Dim 7 Jan - 19:37

Promis j'essaye de finir ça le plus rapidement possible mais je suis lente de nature

Damian: Hahaha, si elle est canadienne, c'est qu'elle me paraissait bien trop gentille pour être américaine Merci beaucoup

Loukas: Ouiiiiiiiii, quand je regarde la série, je peux pas regarder une autre actrice qu'elle, elle est trop choupi c'est dingue (mais bon dans le genre magnétique Matthew c'est un autre level ) Merci beaucoup

Blake: Merci J'avoue que je savais même plus quoi prendre comme pouvoirs tellement Hypnos est vraiment super super cool J'ai passé à peu près 15 minutes en crise existentielle parce que je savais plus quoi faire

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Liana K. Kennedy

administratrice

Messages : 796
Multicomptes : Scarlett ; Skylar
Date d'inscription : 21/08/2017

My quest
Parent divin: Hermès
Niveau: Béta (échelon) 5
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: Thelma | Avec l’insomnie, plus rien n’est réel : tout devient lointain. Tout est une copie, d’une copie, d’une copie...   Lun 8 Jan - 15:09

Non mais ... regardez moi ces mâles en chaleur... J'en peux plus de ces mecs, sérieux

Plus sérieusement bienvenue parmi nous Thelma, j'aime beaucoup ton choix de feat, Josefin est super chou Et ce début d'histoire, j'ai clairement hâte d'en savoir plus Très bon choix de parent divin également, Hypnos est tellement peu exploité et pourtant génial

N'hésite pas à venir nous embêter si tu as la moindre question Razz

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Thelma Magnusson


Messages : 18
Date d'inscription : 05/01/2018

My quest
Parent divin: 0
Niveau: Alpha (échelon) 4
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: Thelma | Avec l’insomnie, plus rien n’est réel : tout devient lointain. Tout est une copie, d’une copie, d’une copie...   Jeu 11 Jan - 19:37

Aaliyah: merci beaucoup Ton avatar m'a retourné le cerveau Marie est bien trop classe!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Keegan Thompson

administratrice

Messages : 1164
Multicomptes : Kathleen R. Oxford
Date d'inscription : 30/08/2017
Localisation : Heraklion/New-York/En reconnaissance

My quest
Parent divin: Nemesis
Niveau: Béta (échelon) 3
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: Thelma | Avec l’insomnie, plus rien n’est réel : tout devient lointain. Tout est une copie, d’une copie, d’une copie...   Ven 12 Jan - 11:46

La validation
Toutes nos félicitations!
C'était... sublime. Je suis touchée par cette finesse, cette vulnérabilité... cette douleur que tu nous dépeins avec une justesse délicate. Bienvenue à toi Thelma, bienvenue à ta joueuse qui t'a donné la vie, et quelle vie ! Je pense dire vrai en avançant qu'on voudrait tous pouvoir te prendre dans nos bras et te bercer de mots rassurants.

Tu es évidemment validée ma belle. Et j'espère avoir la chance de pouvoir te lire de nouveau, au détour d'un rp qui sait. Amuse toi bien parmi nous, et si tu as des questions, n'hésite pas Wink

Ta fiche est maintenant terminée, et maintenant, les RPs vont pouvoir commencer! Cependant, nous te demanderons d'aller remplir quelques formalités avant de te lancer dans l'aventure. Rien de bien long, tu verras.

Pour commencer, tu peux aller remplir ta fiche de combat, par là! Ça nous permettra de mieux cerner tes aptitudes au combat. Il est aussi temps de choisir tes spécialisations, tu les trouveras en les cliquant sur ce lien. Va aussi vérifier si tu peux passer au niveau suivant, c'est par là que ça se passe !
Tu as aussi le choix d'aller poster ta fiche de relation, de liens et même ta chronologie personnelle par ici. Ça te permettra de te tenir à jour, de garder un journal de ton activité et de te garder organisé.
Nous te demandrons de remplir le bottin des parents divins, le bottin des noms et prénoms, tes pouvoirs et celui des feat. Ça évite la confusion et ça permet aux nouveaux inscrits de les consulter pour faire leurs choix.

Pour terminer, nous te souhaitons la bienvenue encore une fois, et nous espérons que tu t'amuseras bien parmi nous! Si tu as des questions, n'hésite pas à MP un membre du staff, il nous fera plaisir de te répondre.

☾ anesidora

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Thelma | Avec l’insomnie, plus rien n’est réel : tout devient lointain. Tout est une copie, d’une copie, d’une copie...   


Revenir en haut Aller en bas
 
Thelma | Avec l’insomnie, plus rien n’est réel : tout devient lointain. Tout est une copie, d’une copie, d’une copie...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En finir avec l'Insomnie...suite Burn Out
» devenir professeur de musique avec un bac+5 informatique
» Et quand on trouve rien ?
» recherche dictée avec des adverbes en -ment
» [3e] Travailler la rédaction avec A l'Ouest rien de nouveau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Gods :: The Fates :: Who am I ? :: Approved :: Herakles Colony-
Sauter vers: