Bloody Gods
Le forum est actuellement fermé pour une durée indéterminée. Merci de votre compréhension
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Take a breath, Rest your head, Close your eyes, You are right" - ft Althea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ange Livingstone
Ange Livingstone


Messages : 69
Multicomptes : /
Date d'inscription : 11/01/2018

My quest
Parent divin: Tyché/Héphaïstos
Niveau: Alpha (échelon) 6
Ølympians : 400
MessageSujet: "Take a breath, Rest your head, Close your eyes, You are right" - ft Althea   Sam 20 Jan - 20:22

"Take a breath, Rest your head, Close your eyes, You are right"



20 janvier 2018 - Assis par terre, une clope à la main, Ange regardait toute cette joyeuse petite colonie se mettre en mouvement. Eh oui, il avait quitté le doux foyer qu’il occupait avec Leo pour venir avant le petit déj à la colonie. Faut dire qu’il était vraiment un acharné du boulot, le petit-fils d’Héphaïstos… Bon, ok, puisqu’il fallait bien dire la vérité, c’était plutôt qu’il dormait bien tranquillement quand la police avait frappé à sa porte pour lui poser des questions sur une soirée bien arrosée… Sérieux, il avait rien fait pour une fois, mais les flics avaient rien voulu entendre, ils l’avait embarqué pour un interrogatoire au sujet de… il savait même pas pourquoi des flics lui tombaient dessus à 3 heure du mat’, normalement, c’était l’heure où tout le monde dormait… ou été en boite. Comme il était pas en boite, ça voulait dire qu’il dormait. Les flics avaient rien voulu comprendre. Alors oui, il avait passé des heures merdiques à se faire interroger, jusqu’à ce que les flics comprennent qu’ils avaient pris le mauvais gars. Bah ouais, c’était pas parce qu’ils avaient un uniforme qu’ils étaient plus intelligent que la moyenne. Après une explication abracadabrante qu’il avait même pas suivit, Ange avait pu sortir du poste, sans en vouloir aux flics. Non, il savait bien pourquoi on s’était trompé. C’était à cause de ce foutu pouvoir. Ou à cause de Billie, elle aurait pu le dénoncer juste pour se venger du fait que la dernière fois, il avait éveillé la porte du bungalow des Dionysos pour l’empêcher de sortir complètement bourée et de faire une connerie. Mais bon, il penchait plus pour le pouvoir, parce que Billie était peut-être une chieuse, elle était pas du genre à faire des coups de pute, non, elle tapait bien fort là où ça faisait mal mais en face. Puis il avait pas voulu entrer et déranger à nouveau Leo, il était bien réveillé et avait décidé de profiter des rues de New-York avant d’aller à la colo à temps pour pouvoir taxer la bouffe du petit déjeuner. Alors voilà pourquoi il fumait, assis par terre, son enceinte à ses côtés, la musique à fond. De toute façon, dans une heure, tout le monde allait pouvoir se lever, alors ça pouvait pas les déranger la musique… en plus c’était pas de la merde. Bon, d’accord, Stone s’attendait à voir un Arès débarquer pour lui dire de se la fermer… mais en fait, ce sont plutôt les pégases qui avaient réussi, dieu sait comment, à se barrer des écuries et qui étaient venus l’embêter, en quémandant de la nourriture. Bref, impossible de profiter de la musique avec un tas de chevaux ailés qui hennissaient à tout bout de champ… surtout que des protestations commençaient à s’élever des bungalows, alors c’est Stone qui s’était levé pour aller s’occuper de toute cette joyeuse bande… Et lorsqu’il eu fini,  évidemment, presque tout le monde avait quitté la cantine. C’était vraiment pas cool de le laisser seul pour manger, surtout qu’il puait le crottin maintenant… Et c’est à ce moment qu’il vit Althéa, seule à la table des Athèna. Et le voilà à côté de la blonde, fille de la déesse de la Sagesse. Parce que oui, il l’aimait bien Althéa, Ange… bon faut dire qu’il aimait tout le monde. Mais Althéa, il avait du respect pour elle, pour ce qu’elle avait fait en tant que stratège et il voyait bien, autant que quelqu’un comme Ange le pouvait, qu’elle ne s’était toujours pas remise du départ de Hunter et de Raven. N’importe qui d’autre que Ange aurait pu comprendre, mais lui ne voyait pas pourquoi leur départ avait fait s’effondrer la jeune femme. Elle devait bien savoir qu’elle ne pouvait pas porter le monde à elle toute seule et que tout le monde avait sa liberté d’action… Et fallait bien dire que Stone percevait la guerre différemment, pas comme quelque chose d’insurmontable. Mais même s’il n’arrivait pas, au fond, à comprendre, ça ne l’empêchait pas de vouloir aider. Ça ne l’empêchait pas de trouver que la jeune femme, même si elle voulait paraître forte, n’était que l’ombre d’elle-même. Ça ne l’empêchait de vouloir lui faire changer les idées, ça ne l’empêchait pas de vouloir lui apprendre à lâcher prise, à se détendre.

Alors c’est tout naturellement qu’il s’assit en face d’elle. « Salut ! T’inquiète, je suis pas comme tes frangins, je vais pas t’abandonner, moi. » Petite allusion au fait qu’elle était la seule enfant d’Athéna présente et un petit clin d’oeil pour essayer de lui remonter le moral puis Ange commença à manger. Parce que oui, il commençait à avoir la dalle avec tous les efforts qu’il avait dû fournir. Et puis, il avait toujours eu un gros appétit Ange, encore une cause de l’utilisation sans considération de ses pouvoirs. Mais il avait de bonnes manières, il avait été bien élevé, alors il ne se goinfrait pas, non, il mangeait doucement, presque avec délicatesse… autant qu’on pouvait manger des tartines trempées dans du lait délicatement. « Tu sais que t’as une petite mine ? Je viens de passer 4 heures au poste et pourtant, je crois que tu me bats niveau cernes… Bon, p’t-être pas, et au moins, tu sens bon… Bref, tu sais quoi ? J’avais prévu d’aller à la fête foraine pour m’amuser un peu et oublier tout ce remue ménage et je crois que tu devrais m’accompagner. » Il l’obligeait pas Stone, non, il n’obligeait jamais parce qu'il détestait qu'on l'oblige, mais franchement, ce serait bête que la fille d’Athéna refuse. Parce que si lui avait besoin de s’amuser, elle, elle devait en avoir autant, voire plus besoin que lui. Puis, en plus, sécher son service à l’herboristerie avec comme alibi Althéa, c’était tout bénéf pour lui, après tout, tout le monde était admiratif de l’ancienne stratège et avait du respect pour elle, alors on lui dirait rien. Bien sûr, ce n’était que la cerise sur le gâteau. « Si on y va en moto, ça te va ? C’est pas loin Coney Island, de toute façon, mais j’avoue que je préfère éviter de faire le trajet à pied » Bah oui, il avait trop la flemme de se creuser la tête Stone, comme d’habitude… Mais il devait bien avouer qu’il avait un peu peur que Théa se la joue entraineuse et lui demande de faire un petit footing en échange. Non, il n’était pas mytho Stone, il savait bien que cette sortie, Théa allait l’utiliser un jour ou l’autre pour le forcer à être assidu aux entraînements… parce qu’il fallait bien avouer que même s’il s’était engagé dans l’armée, c’était pas encore ça…



mots : 1110

Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Vaughn
Raven Vaughn


Messages : 370
Multicomptes : Cosimo V. Antonelli
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : Au mont Tamalpais

My quest
Parent divin: Fille d'Héphaïstos, le dieu du feu, de la forge, de la métallurgie et des volcans.
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 420
MessageSujet: Re: "Take a breath, Rest your head, Close your eyes, You are right" - ft Althea   Jeu 15 Fév - 16:46


Take a breath, Rest your head, Close your eyes, You are right
Ange & Théa

20 Janvier 2018.

Une nouvelle journée débutait à Heraklion. Théa s’était levée comme à son habitude assez tôt, il faut surtout dire que sa nuit n’avait pas été très reposante. Cela lui arrivait encore, même avant le départ d’Hunter et Raven, elle souffrait déjà de cette sorte d’insomnie. Son cerveau n’aimait pas se mettre sur off et autant c’était plutôt quelque chose d’utile en temps de guerre, autant pour lorsqu’on souhaiter tout déconnecter pour se détendre…ce n’est pas top. Résultat, parfois, la fille d’Athéna n’avait pas l’impression d’être détendue voire même plutôt très tendue. C’est là qu’intervenait sa fascination pour la méditation, le fait de s’évader, lui remettait l’esprit au clair et l’aidait à se concentrer sur l’essentiel. Il s’agissait d’une façon pour elle de se connecter à son âme et d’utiliser ce canal, la coupant du monde extérieur bruyant, pour converser avec sa mère. Enfin, la fille d’Athéna lui adressait des prières, lui confiait ses doutes concernant l’avenir. L’avantage, c’est que les parents divins répondaient rarement à leurs enfants, alors c’était bénéfique. Même si Théa ne doutait pas qu’Athéna lui ferait savoir d’une manière ou d’autre, si elle l’avait déçue d’une quelconque façon. Autant dire, qu’elle préférait éviter connaissant la sévérité de la déesse de la stratégie guerrière.

Une fois, son footing matinal qui évacuait les dernières traces de fatigue, elle se dirigea vers la cantine. Constatant que les premiers demi-dieux filaient déjà vaquer à leurs occupations. Elle s’installa à sa table et déjeuna avec assez peu d’entrain. Elle ne comprenait pas ceux qui pouvaient engloutir des tonnes de nourriture le matin juste après le lever. Elle participa à quelques conversations avant de se laisser guider par le brouhaha présent. C’est distraitement qu’elle salua ses frères et sœurs qui s’en allaient à leur tour. Elle n’était vraiment pas dans son assiette ce jour-là, elle n’entendit même pas son vis-à-vis s’installer à table. En effet, c’est l’odeur qui lui fit lever les yeux et pincer les narines. Pouah. Peu agréable le matin. Elle discernait un fumet de cheval et de crottins. Mais qui avait eu la bonne idée de venir empester son espace vital ? Ange Livingstone, descendant de Tychée et Héphaïstos. Théa fut curieuse de sa venue. Non pas qu’ils soient de parfaits inconnus, au contraire, en plus ils servaient le même dème depuis sa démission. Mais elle n’était pas sûre de la raison de sa présence à ses côtés. Elle jeta un coup d’œil aux alentours pour constater qu’ils ne restaient presque plus qu’eux à la cantine, en voilà donc la raison.

La demi-déesse n’avait vraiment pas vu le temps passé. Heureusement qu’elle n’avait pas d’entrainement de prévu, dans le cas contraire, elle aurait été bien en retard. Et puis, ses élèves n’auraient sans doute pas eu la bonne idée de commencer l’échauffement en l’attendant. Revenons-en à Ange, le garçon était difficile à cerner. Althéa ne pouvait pas dire qu’elle le détestait mais ce n’était pas non plus son meilleur ami. Elle lui trouvait plusieurs qualités et pas mal de défauts aussi. Mais tout cela, elle s’en fichait un peu. Ce qui l’intéressait c’était sa présence aux entrainements et qu’il se donne à fond. Le reste ne la concernait pas tant que cela, tant qu’il ne finissait pas en morceaux. Et ça, c’était à elle de l’en empêcher. Son job permettait à des gars de savoir se défendre. Elle ne demandait rien de plus à ses élèves, jusqu’ils restent en vie et ne se surestiment pas. De ce côté-là, Ange semblait avoir la tête sur les épaules malgré les apparences. Théa appréciait grandement ce fait-là. Elle ne supporterait pas de perdre un membre de son dème comme lui. Elle craignait la douleur de la perte après le départ de Raven et Hunter. Ils lui manquaient beaucoup, plus encore que la colonie, ils avaient été sa première maison – la famille qu’elle n’avait jamais eu.

A présent, elle se retrouvait comme amputé de deux membres en plus de son cœur piétiné par cette trahison. Cela lui faisait encore très mal d’y songer. Elle craignait que la douleur de la trahison ne s’en aille jamais et surtout n’avaient pas envie de l’expérimenter à nouveau. En voyant les yeux rieurs du demi-dieu, elle ne pouvait que prier qu’il ne soit pas sur la liste. Un gars qui s’attirait des ennuis sans doute du petit groupe à Billie, qui aimait la faire tourner en bourrique. Il est rare qu’elle déteste quelqu’un et ce ne serait jamais le cas d’Ange. De plus, celui-ci jouait carte sur table. La guerre ce n’était pas son truc. Théa aimait ça et préférait un garçon intelligent en vie qu’un abruti mort parce qu’il se considérait comme assez doué pour se battre. Il y a avait déjà assez eu de morts comme ça, pas besoin d’en rajouter. Elle fronça encore une fois le nez. Était-ce réellement Ange qui sentait comme ça ? Vu le peu de demi-dieux encore présents, cela ne pouvait être que lui le coupable, heureusement que l’odeur s’en irait de ses vêtements ? Elle eut un léger sourire, se disant que finalement la colonie resterait toujours sa maison avec ses membres un peu fous. Elle n’aimait pas avoir l’impression que les gens venaient vers elle par pitié, sachant qu’elle souffrait toujours de ses vieux démons. Elle n’était pas la seule dans ce cas-là mais avait toujours beaucoup de difficulté à s’ouvrir là-dessus, c’était presque par honte, comme si elle avait échoué à quelque part dans son rôle.

En tant que Stratège elle avait perdu sa famille aux mains de l’ennemi, n’était-ce pas un échec cuisant ? Elle n’avait pas su prendre le dessus sur Hunter, le faire revenir à la maison. L’avait-elle abandonné à sa nomination et était-ce pour cela qu’il avait choisi l’autre camp…tant d’incertitudes qui aujourd’hui la rongeaient au plus profond de son âme. Mais Ange était venu de lui-même, pour une raison qu’elle ignorait encore. Elle l’aimait bien malgré tout ce qu’on pourrait penser en voyant leurs interactions. Elle était dure à l’entrainement, parce qu’elle refusait de perdre des hommes, non parce qu’elle aimait être sadique, même si elle se fichait un peu de se faire ce genre de réputation. Elle n’avait pas envie de plaisanter avec la guerre, ce n’est pas un jeu d’enfants malgré le jeune âge de certains des demi-dieux. Une raison pour laquelle, elle ne lâcherait pas prise et ne les laisserait pas en paix tant qu’ils ne seraient pas en mesure de se battre convenablement. Elle tenait à eux tout simplement, même sans forcément éprouver de l’affection, ils étaient sous sa responsabilité. Et Théa lorsqu’elle prend ses responsabilités, elle le fait dans les règles. Ses erreurs, elle les assume. Elle lui offrit un sourire amical une fois la surprise passée sur ses traits. Elle ne s’y attendait pas à ce coup-là, il faut dire. Elle sourit à sa remarque et se demanda s’il ne valait pas mieux fuir avant qu’il ne soit trop tard. Sans trop savoir pourquoi son intuition lui hurlait que le blond avait une idée dans la tête.

« Bonjour Ange. » elle ricana un peu, s’attendant à ce qu’il dévoile son idée à tout instant. « Ta dévotion me va droit au cœur »

Puis, silencieusement, elle le regarda petit déjeuner, s’amusant du ses manières. Pensait-il que ses frères mangeaient de manière organisée et structurée ? Oh que non, parfois, c’était même eux les pires. En outre, Théa n’était sûrement pas un bon modèle pour cela. D’ailleurs, elle termina tranquillement son toast, se perdant à nouveau dans ses pensées, elle aimait le calme, surtout le matin. Les quelques bruitages qui accompagnaient la prise de déjeuner du demi-dieu ne la dérangeait pas autrement. Sa nature faisait d’elle, une personne calme mais peut-être un tantinet précieuse. Et puis, il lui arrivait de se métamorphoser totalement sur le terrain d’entrainement ou le champ de bataille. C’était un peu comme si en elle, il y avait le calme et la tempête. Ces deux opposés formaient sa personnalité. Elle leva les yeux vers lui, qui avait au moins fait l’effort de finir d’avaler avant de s’exprimer, bien qu’il ait à présent une moustache de lait autour des lèvres. Petite mine ? Oui, c’était bien possible. Elle ne dormait pas très bien, souvent son cerveau refusait de la laisser en paix. Mais c’était un peu le lot de tous les demi-dieux, elle enviait ceux qui s’endormaient sur leurs deux oreilles sans se soucier du lendemain. A ce rythme-là, elle aurait des rides incrustées sur son faciès. Elle devrait peut-être demander un coup de main à un guérisseur. Ce n’était pas pathologique, quand elle était trop fatiguée, le sommeil finissait toujours par l’emporter et heureusement elle n’avait pas besoin de nombreuses heures de sommeil. Parfois, elle se haïssait d’avoir encore de telles pensées alors que de l’eau avait coulé sous les ponts. Mais sans réponse de leur part, c’était tout simplement insoutenable, elle aimerait tant savoir ce qu’ils étaient advenus d’Hunter et de Raven. Même si cela ne l’avancerait strictement à rien du tout mais au moins elle saurait. Puis, elle tiqua sur les propos du blond. Quatre heures au poste. Théa fronça les sourcils, l’instructrice moralisatrice refaisait surface avant qu’elle ne secoue la tête. Oui, elle avait voulu demander ce qu’il avait fou mais finalement se ravisa sagement.

« Non, je ne veux pas savoir ce que tu as encore fait pour finir au poste. » déclara-t-elle, en levant les mains comme pour le stopper.

Ange venait-il vraiment de dire qu’elle sentait bon ? Elle ne put s’empêcher de laisser échapper un rire à la constatation du demi-dieu en face d’elle. Eh bien, elle avait pris une douche comme tous les matins contrairement à lui. Ou du moins, elle n’était pas allée se rouler avec les équidés dans la paille.

« Et toi, tu ne sens pas la rose. » conclut-elle, les yeux rieurs, malgré les cernes présentes qui entachaient son visage.  

Elle nota tout de même son idée de se rendre à une fête foraine. Elle avait toujours aimé ces endroits. Joshua l’y avait entraîné quelques fois. Bien sûr, les enfants avaient été punis en rentrant mais, elle se souviendrait toujours quand son demi-frère lui avait ramené une peluche panda qu’il avait gagné. D’ailleurs, elle ne se souvenait absolument pas ou elle avait bien pu laisser trainer ce gain, sans doute que ses parents avaient fini par la mettre à la poubelle, à moins que Josh l’ait récupéré. Elle devrait probablement lui poser la question la prochaine fois qu’ils se verraient. Elle cligna des yeux remarquant qu’Ange attendait sa réponse. Elle se mordit la lèvre, réfléchissant à son emploi du temps. Elle n’avait pas de cours prévu. Que pourrait-elle bien faire à part méditer ou s’entrainer ? Sans doute rien de très palpitant. Ange lui offrait l’opportunité de se changer les idées. Il avait raison même si la droiture de la fille d’Athéna l’empêchait d’accepter immédiatement cette offre sans y songer avec sérieux. Elle finit par hocher la tête. Très bien, elle l’accompagnerait à la fête foraine, doutant un peu de pouvoir s’y amuser réellement. Après tout, n’étaient-ils pas trop âgés pour ce genre d’activités ? Mais sur ce coup-là, elle pouvait faire confiance au garçon.

« Tu as gagné, Stone. Je t’y accompagne. » l’assura-t-elle, malgré un sourire malicieux sur ses traits « Mais la prochaine fois, c’est moi qui choisit l’activité. » lui asséna-t-elle, souhaitant le faire transpirer un peu. Elle se leva du banc, le fixant avec un sourire victorieux. « Alors, on y va ? »

Avant toutes autres choses, elle lui jeta un regard perplexe. Il voulait prendre la moto, d’accord, elle lui accorderait ça. Parce qu’elle pensait aimer ça. Oui, Théa sait sortir des sentiers battus de temps en temps. Cependant, les normes de sécurité devaient être observées avant d’effectuer la petite virée en sa compagnie.

« Rassure-moi, tu as deux casques au moins ? Et la moto n’a pas été volé, hein ? » se renseigna-t-elle, en pensant à ces propos notamment vis-à-vis de son allusion au poste.

Et puis, le garçon avait intérêt de bien savoir rouler. Sinon, elle se ferait un plaisir de se venger à l’entrainement, s’ils venaient à finir sur le bas-côté de la route.

mots : 2034

(c) DΛNDELION

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
"Take a breath, Rest your head, Close your eyes, You are right" - ft Althea
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» dylan + every time I close my eyes it's like a dark paradise.
» Prière pour la fermeture d'une maison close
» C'est quoi un Skin-head ?
» Self-Defense Krav - Close Combat - DVDRip
» Le vieux et la maison close

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Gods :: United States of America :: New York City-
Sauter vers: