AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 elle a une batte de baseball... cours ! (dam&billie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Billie Matthews
avatar


Messages : 385
Multicomptes : lyllian-aaron mclochlainn | ani lewis | exas & hillel davis
Date d'inscription : 18/11/2017

My quest
Parent divin: Dionysos
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 500

MessageSujet: elle a une batte de baseball... cours ! (dam&billie)   Dim 28 Jan - 19:56


Black Skinhead - Kayne West


C’était comme se croire dans un film avec des dinosaures ou toutes autres bêtes sauvages, vous perdu en plein milieu de la nature, jungle, forêt ou encore désert rocheux, … Le décor, peut importait, l’angoisse et le danger était le même. Si, le danger aussi. Ne sous-estimer pas une femme rageuse en pleine crise de jalousie. C’était une alerte progressive. Il fallait tendre l’oreille, ne pas être prit dans une discussion passionnante, car au loin, les arbres auraient pu bouger sur son passage, mais les arbres c’était simplement les gens qui grognaient et râlaient de mécontentement, bousculés sur son passage. Attention, la rhinocéros traçait son chemin en ligne droite jusqu’à un objectif. Il y avait un feu à éteindre et il espérait qu’il s’éteindrait seul, pas avec son aide. Billie tapait d’un pas lourd sur le sol. « Il est où ???! » pouvait-on l’entendre de loin tant elle hurlait. Il avait encore le temps de partir et gagner du temps. On gémissait parfois de peur, menacé par Billie qui ne se baladait pas les mains vides.

Le vacarme s’approchait lentement, encore à bien cent mètres. Elle slalomait entre les bungalows, fit un tour à l’infirmerie et aux entrainements, … Ne la sentait-il pas venir ? « Dam ! Y’a Billie ! » arriva un fils d’Hermès à toute vitesse, essoufflé et l’air paniqué. « Elle te cherche. Va te cacher. J’sais pas ce que tu lui a fais mais… elle est pas d’hum-… » et le demi-dieu fut coupé par Billie qui vociférait : « où qu’il est ?!!! » et l’enfant d’Hermès disparu. Billie faisait face à Damian et avait une batte dans les mains. Elle le pointait – ou le menaçait au choix – avec l’arme contendante. « Va falloir qu’on parle toi et moi ! Je vais te broyer tes couilles de merdes ! » dit-elle avant de se mettre à courir vers lui, brandissant sa batte et prêt à le frapper. Une chance, elle le rata. Elle grogna de rage et tenta de lui en mettre un deuxième coup.

Ce qui s’est passé…

Billie était avec Ani, assis à l’ombre d’un arbre dans un coin d’herbe à partager bière et muffin, tout en critiquant les gens qui passaient, se partager les potins, jeter des bouts de muffins aux filles d’Aphrodite, … A un moment le jeune homme a voulu s’amuser un peu. Il avait envie d’embêter Billie, car quand elle s’y mettait avec Zélie, elle lui faisait vivre un sacré calvaire. Il avait sous-entendu qu’il pensait que Lia et Damian avait couché ensemble. Ils étaient « différents ». C’était petit. Billie rétorquait que non, il veillait à la sécurité de Liana – récitant tout le discours comme une bonne élève – donc c’était pour ça qu’ils étaient souvent ensemble. Ani haussa les épaules et lui signa « Oui, mais… c’est différent. ». Elle était restée silencieuse avant de répéter que non. Elle doutait. Sa connerie avait marché. En réalité, le fils d’Apollon n’en savait fichtrement rien. Il avait dit ça comme ça, pour que ça la travaille un petit peu. Il avait réussi, mais il ne pensait pas que ça irait jusque là. Et aussi vite. Il ne lui a fallut que quarante-huit heure avant que la bête ne soit enragée par sa jalousie paranoïaque.

« Mais toi ! Je vais te tuer ! j’espère que c’est pas vrai ! » aboya Billie en se mettant en garde avec une batte qu’elle avait emprunté à Krys en chemin. « On va parler, toi, moi et ma batte ! » beugla t-elle en l’attrapant par le col pour le trainer derrière lui dans un endroit où il y avait moins de pensionnaires qui les jaugeait éberlués.
acidbrain



mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian R. Di Rienzi
avatar


Messages : 630
Multicomptes : Horus/ Caius
Date d'inscription : 18/11/2017
Localisation : À la colonie en général

My quest
Parent divin: Chioné
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 520

MessageSujet: Re: elle a une batte de baseball... cours ! (dam&billie)   Lun 5 Fév - 0:30


Oh god no...
Billie & Damian
Sincèrement, il y a des jours où on peut penser que l'on programme certaines choses. Enfin, genre le destin se réveille et te dit, nope, ça ne va pas, faut rajouter de la merde. Sincèrement, je ne pensais pas que ce serait un jour comme celui-ci parce que bon, il n'y avait pas réellement de signe annonciateur. C'était juste... c'était juste là quoi et on faisait avec. Et bon, clairement, quand je m'étais levé ce matin, je n'avais pas l'impression que j'allais me frotter à une tornade de type Billie, mais bon, certaine chose n'était pas coulé dans le béton et clairement, les dieux avaient un drôle de sens de l'humour, je devais l'avouer. Enfin, mon humble avis.

Ainsi, j'avais pris le temps de me lever, de prendre une douche et de m'habiller avant de sortir pour aller m'entraîner, reprenant la même petite routine que toujours, sans vraiment faire attention au reste, à ce qui se passait autour de moi. Parce que sincèrement, j'avais l'impression de vivre ailleurs. Il y avait... eu des changements dans ma vie. Des changements du nom de Lia et des changements qui s'étaient produit dans une salle de bain, visiblement l'endroit le plus romantique qui soit. Bien entendu, je n'avais pas l'intention d'en parler, mais quand même, ça s'était produit et c'était présent dans ma tête, je ne pouvais pas arrêter d'y penser. Alors oui, je tentais de faire comme si de rien était, mais en réalité, j'avais l'impression que je n'en menais clairement pas large. Alors oui, je tentais de me fondre dans la masse, comme si de rien était, mais chaque geste, chaque mouvement, tout cela semblait irréel alors que je faisais tout comme auparavant. Mais je tentais de l'oublier. Ce n'était qu'entre nous et ce n'était pas une question comme les autres... enfin question des autres pensionnaires de le savoir. Je me perdais dans mes propres pensées il semblerait.

Ayant pris le temps d'aller faire mon entraînement matinal, d'avoir été prendre une douche et maintenant en direction vers... en réalité j'hésitais un peu parce que dans ma main, il y avait un petit bout de papier pour demander un appartement à Héraklion, mais j'hésitais encore. Parce que j'étais bien dans la maison des Chioné, j'étais tranquille malgré tout et c'était un endroit relié à ma famille. Alors... je me sentais un peu mal de quitter. Un peu, parce que j'avais l'impression de trahir ce que je vivais depuis que j'étais arrivé au camp, mais en même temps, j'en venais à un point dans ma vie où j'avais passé les périodes de vivre ensemble, des histoires d'horreur tard le soir dans le bungalow et clairement, j'étais dans un moment où j'avais besoin d'avoir la paix. D'être en paix surtout avec moi-même et peut-être d'un peu de vie privée. Alors... oui, voilà j'en étais rendu à un moment où je devais certainement demander mon appartement. Mais l'hésitation me faisait tourner en rond dans le camp. Parce qu'elle avait une emprise sur moi.


Je me retournai en entendant mon prénom, ne comprenait pas vraiment ce qu'il se passait puis qu’étant profondément perdu dans mes pensées. Fronçant les sourcils, je cherchai ce qui se passait visiblement autour de moi avant de voir Billie débarquer. Visiblement en colère... avec une batte de base de baseball... Putain... Soupirant lourdement, levant les mains en signe de paix, visiblement habitué à  ses crises, j'ouvris la bouche pour tenter de désamorcer la situation avant de comprendre ses mots. Et de la regarder dans comprendre... Attendez, c'était moi la victime là?  Clignant plusieurs des fois, je ne savais pas quoi faire, je la regardais sans comprendre. Avant de regarder la batte de baseball et de faire un pas sur le côté, de ce fait manquant de me faire frapper. Soupirant longuement, je grognai à son encontre.« Mais qu'est-ce qui te prend Billie?  Mais enfin... pourquoi tu fais ça!» Lui jetant un regard vraiment blasé, je tentai de l'arrêter, mais en même temps, mis à part attraper miraculeusement cette batte, je ne voulais pas comment je pourrais faire. « Tu veux me tuer? Tu veux m'éclater les couilles? Mais t'as fini oui? Arrête un peu et on va discuter tous les deux!» Essayant de jauger la situation, réfléchissant, je ne la vis pas m'agripper par le col et me trainer visiblement derrière elle comme si je n'étais qu'une poupée de chiffon. La laissant faire, sachant que ça ne valait pas la peine de tenter de me défaire, je la laissai m'amener dans un endroit plus reculé avant de lui lancer un regard noir, replacer le col de ma chemise et de croiser les bras. Je ne voulais pas user de la force sur elle. Clairement pas... « Bon alors, tu m'expliques? Parce que je ne comprends clairement pas ce qu'il se passe! ET POUR L'AMOUR DES DIEUX RANGE CETTE FOUTUE BATTE!» Plus un ton autoritaire que réellement de la peur... pas réellement de l'énervement, juste... enfin... je ne savais pas quoi faire, parce que j'avais l'habitude de la calmer, mais je n'avais pas l'habitude de la calmer lorsqu'elle était énervée contre moi. « Tu vas me dire ce qu'il se passe, parce que j'en ai aucune idée, réellement aucune!» Le regard inquisiteur, j'attendais. Parce que je ne voyais vraiment pas quel pouvait être le problème là. Réellement pas.
(c) DΛNDELION

mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billie Matthews
avatar


Messages : 385
Multicomptes : lyllian-aaron mclochlainn | ani lewis | exas & hillel davis
Date d'inscription : 18/11/2017

My quest
Parent divin: Dionysos
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 500

MessageSujet: Re: elle a une batte de baseball... cours ! (dam&billie)   Ven 23 Fév - 20:50

"

Black Skinhead - Kayne West



Elle lui avait littéralement sauté dessus, armée de sa batte. Si Damian n’avait pas fait ce pas sur le côté, elle ne se serait pas arrêté avant. Ah ça non, elle l’aurait frappé et sans regret ni même peur. Un soucis chez elle, pas les regrets mais le même-pas-peur. C’était simplement de l’inconscience chez elle et ça avait des conséquences de toujours foncer dans le tas en pensant ainsi. Elle ferait mieux d’avoir un peu plus souvent peur. Soit, elle était prête à lui en donner un deuxième. Damian aurait pu facilement la désarmer, sous l’emprise de la colère mais… S’il se ratait, elle risquait de ne pas le rater non plus, grâce à sa colère.

Elle ne l’entendait même pas lui parler et elle continuait d’aboyer comme un vieux roquet alors qu’on passait trop prêt du portique du jardin. Il tentait alors de s’interposé comme il pouvait, mais il était démuni face à la situation. Oui, rarement il gérait un problème avec Billie dont il avait l’air d’être l’auteur. Il la somma d’arrêter et cherchait à la calmer. Il voulait discuter. Bien sûr qu’ils allaient discuter, elle y comptait bien, le confirmant en conviant sa batte à la discussion. Lui attrapant le col de sa chemise, elle le trainait derrière elle afin de trouver un endroit plus intimiste et surtout éloigné vu qu’elle allait sûrement gueuler.

A l’ombre de deux bâtiments, elle avait lâché Damian et ce dernier croisa les bras. Ce n’était qu’un détail qu’elle ne vit pas clairement, mais qu’elle ressentit. Il était sur la défensive et il y avait conflit. Après, il y avait de quoi, mais inconsciemment cela énervait encore plus Billie. Elle n’était qu’une jeune femme blessée. Enfin… en quelques sortes. Et c’était partie, elle enclencha sa mauvaise foi et risquait d'être odieuse. Il lui cria un peu dessus et elle recula qu’une épaule, l’air offusqué. « Je la range si je veux !!! » s’écriait-elle plus fort alors qu’il lui demandait de ranger son arme. Pour confirmer qu’elle dominait, elle secouait même la batte d’un air menaçant. Et non, elle n’avait « pas peur »  même si Damian devait facilement la dépasser d’une tête.

Il lui réclamait alors des explications car il ignorait tout, surtout son comportement. « Ah ouais ? Vraiment !? » beugla t-elle mauvaise. « T’es sûr ! Me prends pas pour une conne ! » grogna t-elle cette fois en le bousculant sèchement, le bout de son batte sur son ventre. Il y eut un silence où elle avait l’air de vouloir le tuer simplement du regard. « T’as pas eu quelques écarts dernièrement ??? Attention à ce que tu vas répondre » siffla sa voix avec un peu d’ironie sur le début et bien plus froide sur la fin. La voilà la raison : madame était jalouse. A croire qu’elle oubliait qu’il ne lui devait plus rien, ils n’étaient plus en couple. Si je le sais… Mais là… C’est pas pareil.
acidbrain



mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian R. Di Rienzi
avatar


Messages : 630
Multicomptes : Horus/ Caius
Date d'inscription : 18/11/2017
Localisation : À la colonie en général

My quest
Parent divin: Chioné
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 520

MessageSujet: Re: elle a une batte de baseball... cours ! (dam&billie)   Sam 24 Fév - 3:44


Oh god no...
Billie & Damian
Je ne pensais pas dire ça à un moment, mais elle m'avait réellement pris par surprise. Pourquoi ça? Parce que bon... je connaissais Billie, j'avais un rôle à jouer également avec elle, j'étais son glaçon, si on peut dire ça comme ça, le truc de la faire  calmer et tout, c'était moi, voilà. J'étais son truc calmant. Et là, bon d'accord, c'est déjà arrivé auparavant, mais pas aussi fort. Je veux dire, elle ne s'était jamais présenté devant moi avec une batte de baseball, voulant me sauter dessus, probablement qu'elle ne savait pas que bon, j'avais encore des bons réflexes malgré tout. J'étais pas une cible pour les battes de baseball. Quand même. J'avais du respect pour ma personne. Alors, qu'est-ce que je pouvais dire franchement sinon... que c'était la merde? Je le savais déjà à la l'avance. C'était réellement la merde. Parce que déjà, la batte de baseball, moi et elle, elle en colère surtout. On allait pas la faire trop trop, enfin, je voulais dire par là que je pourrais peut-être sous forme gelée, pancake, whatever, plus tard ce soir. Enfin, c'était ce que je pensais. Mais il ne fallait pas être pessimiste. Il devait y avoir une explication logique et rationnelle à tout ça. Enfin, du moins, je l'espérais, pour la survie de mes fesses. Et pas que de mes fesses. Y'avait toujours autre chose, c'était vrai. Mais bon, enfin l'intégralité de mon corps, on pourrait dire. J'étais tellement sous le choc que je ne savais plus quoi dire, ça allait super bien, très bien même...

Pour être le médiateur personnel de Billie, je me doutais bien qu'il fallait que je fasse quelque chose. Que je tente un truc. Je ne sais pas quoi, à dire vrai. Mais là, je restais quand même tétanisé malgré moi, parce que bon, j'avais esquivé le premier coup, je ne pouvais pas la désarmer parce que je me doutais bien que j'allais finir avec une batte dans le front si je tentais ça, alors je devais simplement subir. Et tenter de comprendre pour savoir ce qu'elle voulait dire par-là, enfin pourquoi elle m'en voulait. Parce que je me demandais bien ce que je pouvais avoir fait. Parce que je ne voyais pas, clairement, je ne voyais pas. Nous avions toujours été en bons termes elle et moi, autant avant qu'après notre couple. Je savais que je n'avais pas été le meilleur des petits-amis, je n'étais pas parfait, je ne le cachais pas, mais en même temps, nous étions des amis malgré tout et elle ne devait pas m'en vouloir... Alors, qu'est-ce que je lui avais fait? J'avais fait mon train train quotidien sans faire chier personne? Alors, je le demandais encore une fois? Mais qu'est-ce que j'avais fait ?  Parce que je l'avais déjà vu énervée, mais je l'avais rarement vu comme ça. Enfin, c'était ce que je me tentais de me dire. Pour me rassurer? Non pas du tout.

« D'accord, tu la rangeras quand tu le voudras, juste, me frappe pas avec d'accord? Je veux pas te faire de mal, tu me connais, alors j'aimerais bien que cette batte reste sagement dans tes mains. Tu peux faire ça pour moi?» Je l'avais laissé me traîner et là, je tentais de la raisonner. Bonne chance, c'était le cas de le dire. Elle ne voulait probablement rien entendre. Pas avec l'expression qu'elle arborait sur son visage et la manière dont elle se comportait. Elle criait sur moi, elle semblait plus qu'en colère. Et moi je ne savais pas quoi faire. Décroisant les bras, j'inspirai tranquillement, me passant une main sur le visage, pour rester moi-même calme avant de soupirer longuement.  Elle secouait sa batte comme si je devais la craindre, mais en réalité, je ne voulais pas que l'on vienne au coup, parce que sincèrement, pour m'avoir fait battre de nombreuses fois dans ma jeunesse, ça n'était pas agréable et je devrais riposter. Et ce n'était clairement pas mon approche que je pouvais avoir avec Billie.

« Je t'ai jamais prise pour une conne Billie enfin! D'où est-ce que ça sort ça hein? Parce que je comprends pas du tout pourquoi tu viens me voir là, je comprends pas pourquoi t'es en colère contre moi...» Elle m'avait bousculé... j'avais reculé malgré moi, grimaçant en sentant le bois de la batte s'enfoncer dans mon ventre, mais je conservai un air digne malgré tout, tentant de faire droit et fort, comme je le faisais souvent. Un peu le rôle que je pouvais avoir. Haussant un sourcil face à son regard meurtrier, j'avais simplement attendu, me demandant ce qu'il allait arriver ensuite. Avant que ses mots ne tombent. Attendez... quoi? «Des écarts? Des écarts... non pas plus que d'habitude... Enfin si tu veux dire dans le genre écart, j'ai bu, oui, je suis un grand fan de whisky, ça pas changé depuis que l'on se connait, j'ai pas pris de drogue, j'ai rien fumé.... et euhm... bah j'ai pas eu réellement d'autres relations avec des femmes. Enfin, tu me connais, j'enchaîne les coups d'un soir, mais ça veut rien dire. »  Elle m'avait dit de faire attention, mais déjà, je tentais de trouver ce que ça voulait dire son écart. Tentant de faire figure neutre, parce que c'était clairement pas le cas. Un doute commençait à s'installer dans ma tête, enfin tranquillement. Si l'on parlait d'écart.... est-ce que... Nah impossible, ni elle ni moi, on a balancé le morceau, on s'est juste... Je secouai doucement la tête, me grattant le crâne sans savoir quoi répondre à Billie. Pour la calmer surtout. « Dis-moi, pourquoi ça là maintenant hein? Parce que je ne te suis plus du tout. Tu voudrais bien m'expliquer ce qu'il se passe? S'il te plaît?» Lui offrant ce qui se voulait être un sourire doux, je levai les mains pour lui montrer que je n'avais pas de mauvaises intentions. Ou pour parer un éventuel coup, qui sait....
(c) DΛNDELION

mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billie Matthews
avatar


Messages : 385
Multicomptes : lyllian-aaron mclochlainn | ani lewis | exas & hillel davis
Date d'inscription : 18/11/2017

My quest
Parent divin: Dionysos
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 500

MessageSujet: Re: elle a une batte de baseball... cours ! (dam&billie)   Ven 16 Mar - 20:42


Black Skinhead - Kayne West



Il est vrai que Damian est sûrement l’un des partenaires qu’elle n’avait pas cogné. Un peu, pour la forme, comme elle aurait très bien pu le faire amicalement, c’était tout. Il y en a d’autre qui avaient pris beaucoup plus cher. Bon après qu’elle lui hurle dessus, ça bien sûr que c’était arrivé. C’était inévitable avec Billie. N’importe qu’elle personne qui la côtoie, elle finirait un jour par lui crier dessus. Après, Damian, il était différent aussi et n’avait pas forcément fait des choses qui auraient poussé Billie à le frapper. Il avait ce don pour lui redonner raison et l’assagir. Sauf aujourd’hui, elle était trop en colère et il avait fait ce quelque chose qui pouvait lui donner une raison de le frapper, aussi différent qu’il est. Comme quoi, personne n’est parfait.

Elle n’avait pas rangé sa batte et elle l’agitait alors qu’une fois seuls, elle continuait de beugler. Ah elle lui en reprochait des choses, mais toujours sans rien préciser. Damian avait l’air aussi perdu qu’au départ, mais il lui tenait tête et lui répondait calmement. En général, c’est ce qu’il y avait à faire... Pour les bêtes sauvages ou un enfant de deux ans en pleine crise de nerfs. De toutes façons, s’il avait montré une attitude de faible, elle l’aurait bouffé tout entier sans réfléchir. Ce qui arrivait tout le temps à Anakin. Tu m’étonnes que c’est une victime s’il se couche dès que t’aboies. Et c’était pour cette façon de penser qu’Anakin s’était venger en balançant une fausse idée qui avait provoqué la tornade Billie à ce moment précis. Le blond réfutait qu’il la prenait pour une idiote, surtout sur un sujet qu’il ignorait toujours. Il lui partagea alors ses interrogations. Il ne comprenait vraiment pas le conflit. Billie fit une pause, fronça les sourcils et préférait ne pas l’avoir entendu. Cela n’avait fait qu’augmenter sa colère. Pourquoi ? Comme ça ! Ça ne s’explique pas. Je voyais rouge. Puis franchement ? J’allais le faire chier pour une verre de trop ? Il se fout de ma gueule ! Après quand Billie était mal lunée, elle pouvait prendre la tête pour le moindre petit truc. Même un verre de trop.  

Billie continua alors ses reproches, un poil plus agacée, le bousculant un peu du bout de son arme contendante. Et là, Damian n'avait pas encore réellement compris. Il n’était pas sur les bons « écarts », ceux dont parlait la demoiselle. Cela la mit encore plus en rogne. « Arrête ! » avait-elle craché. « Tu me prends encore pour une conne ! » ajouta t-elle en même temps que Damian parlait et tentait de finir la fin de son discours. Elle l’avait laissé finir, mais elle le fusillait du regard, surtout quand il parla de ses coups d’un soir. Un tic nerveux lui pinça le coin de l’oeil. Après, il insista encore pour de vraies explications car il fallait le dire : il pataugeait dans la semoule ! « Bah pourquoi t’arrêter si proche du but ? T’y étais presque ! Tu sais… quand tu parlais de tes coups d’un soir ! » avait-elle dit avec condescendance.

Elle laissa planer un silence où l’on pouvait voir dans son regard qu’elle retenait les flammes de rage qui faisaient bouillir son sang. Elle essayait de se calmer avant de parler, de dire les choses clairement. Elle n’avait pas forcément envie de les dire et leur donner une réalité. Allez, c’est peut-être que des cracs… Crache le morceau qu’on soit fixé. Elle prit une forte inspiration. « Liana… ? Moi j’ai entendu dire que tu t’occupais pas que de protéger son cul. Au contraire, tu tape même bien dedans ! » Elle fit un pas, se rapprochant de lui et brandissant sa batte. « C’est vrai ?!! ou pas !!! » explosait-elle subitement. Elle ne pouvait se retenir et le bouscula brutalement, en lâchant sa batte. « Dis le moi ! Et te foues pas de moi ! Sache que tout fini par se savoir et ma vengeance sera terrible. » le menaçait-elle en l’attrapant de nouveau par la chemise. Le tissus grinçait entre ses doigts. Elle serrait si fort que ses phalanges étaient blanches.

acidbrain



mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: elle a une batte de baseball... cours ! (dam&billie)   


mots
Revenir en haut Aller en bas
 
elle a une batte de baseball... cours ! (dam&billie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Gods :: Camps :: Herakles Colony-
Sauter vers: