Bloody Gods
Le forum est actuellement fermé pour une durée indéterminée. Merci de votre compréhension
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I want you, I need you ? makes no difference (luca&ani) .terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Luca Rosebury


Messages : 282
Multicomptes : oswin, murphy, nevh, maisie.
Date d'inscription : 19/11/2017

My quest
Parent divin: Nyx, petit-fils de Thanatos.
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 420
MessageSujet: Re: I want you, I need you ? makes no difference (luca&ani) .terminé   Mar 27 Mar - 22:04


makes no difference
anakin & luca

De longues minutes s'écoulèrent - il ne savait pas combien, parce qu'il avait l'impression de ne pas pouvoir bouger. Le plafond était devenu flou, et le silence pesait lourd. Il commençait à se dire qu'être seul n'était pas forcément la meilleure des idées, mais il refoula cette observation. A la place, il se demanda si Anakin était resté, ou s'il était parti aussi soudainement qu'il était arrivé. Cette pensée le mettait plus en désarroi qu'il ne l'aurait pensé. Imaginer l'appartement vide était pire que de savoir Anakin dans la pièce d'à côté. Mais de l'imaginer encore présent le faisait se sentir encore plus coupable. Il s'efforça de penser à autre chose, et les images de la vision s'imposèrent d'elles-mêmes. Il émit un son discret, fermant les yeux dans l'espoir de les chasser. Aussitôt, ses autres sens prirent le dessus : le silence était un étau autour de sa tête, son corps tout entier paraissait vibrer et être intangible, irréel. Le matelas confortable lui donnait l'impression qu'il allait l'avaler. Et il sentait encore les mains d'Anakin sur lui. Luca rouvrit les yeux. Il se résignait à rester dans cet état un moment - malgré l'épuisement, il ne dormirait pas tout de suite. Il allait tourner et retourner les pensées dans sa tête, jusqu'à tomber de fatigue. La voix d'Anakin lui revint, malicieuse. Moi je pense que tu devrais lâcher-prise aussi. Il étouffa un son amer. Anakin avait vu ce que ça donnait. Il était partagé entre l'envie de se recroqueviller en boule et celle de frapper quelque chose.

Le son familier de la porte le tira à peine de sa torpeur. Il tourna juste assez la tête pour voir Anakin, qui lui tourna le dos. Luca attendait sans comprendre. Il n'imaginait même pas qu'Anakin puisse vouloir sa compagnie. Encore moins si c'était pour se tenir là, de dos. Non pas que Luca n'appréciait pas la vue, mais ce n'était pas vraiment le moment. Il n'avait pas la force de poser des questions, de parler, ou de se relever. Anakin avait sorti son stylo et écrivait, jusqu'à ce que les mots flottent dans l'air, littéralement. Luca les fixa, mit une éternité à les lire vraiment. Les lettres brillaient doucement, les mots soulignés comme une supplication. Ils restèrent là, jusqu'à ce qu'ils semblent prendre une intonation plus accusatrice. Il ravala ses protestations et fit taire la petite voix qui lui soufflait de rester seul. Anakin grimpa sur le lit, et Luca ne dit rien. Il l'observa alors qu'il s'allongeait à côté de lui, la distance entre eux suffisante pour qu'ils ne se touchent pas. Il ne détacha pas son regard de lui quand Anakin ferma les yeux. Au lieu de ça, Luca garda la tête tournée, et traça les traits du visage d'Anakin du regard, comme il l'avait fait un peu plus tôt avec ses mains. Ca lui donnait quelque chose sur quoi se concentrer, et parvenait à étouffer les moins tenaces de ses pensées. Il ignorait combien de temps il resta comme ça, la joue contre son lit et le regard sur Anakin - jusqu'à ce que ses traits se brouillent et que Luca ne parvienne plus à les dessiner avec précision. Bientôt, Anakin lui paraissait presque aussi intangible que lui. Il ne réfléchit pas vraiment, et tendit la main juste assez pour la poser à côté de celle d'Anakin. Ils se touchaient à peine, mais le geste et le contact, même infimes, suffirent à lui assurer qu'il n'était pas aussi immatériel qu'il le ressentait.  Luca laissa sa main là.

Quand il détourna le regard, les mots inscrits par Anakin avaient commencé à s'effacer. Luca les regarda disparaître. Il se sentait vide. Quand les mots ne furent plus qu'un souvenir, il reporta son attention sur Anakin, et inspira doucement. Quand il brisa le silence, il trouva que le volume de sa propre voix était insupportable, bien qu'il ait seulement chuchoté. "Je voulais vraiment pas te faire ça." Il ne précisa pas quoi. La soirée toute entière - et puis, de l'avoir abandonné dans son salon. Il avait beaucoup de raisons de s'excuser, ce soir. Mais il tenait à le dire, même si quelques mots ne valaient rien. Si un peu plus tôt, il était terrifié à l'idée de ce qu'Anakin allait penser le lendemain après qu'ils se soient embrassés, là, il refusait même d'y penser. "Ca n'arrivera plus." Il le dit d'un ton moins incertain, qui sonnait un peu comme une promesse.

(c) DΛNDELION

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Anakin Lewis


Messages : 131
Multicomptes : billie matthews ⎥ lyllian-aaron mclochlainn ⎥ exas ⎥ et à venir, hillel le seul et l’unique 8)
Date d'inscription : 19/01/2018

My quest
Parent divin: Apollon
Niveau: Alpha (échelon) 5
Ølympians : 500
MessageSujet: Re: I want you, I need you ? makes no difference (luca&ani) .terminé   Lun 2 Avr - 16:29


The Age of Man - Diva Faune

Anakin l’avait imploré de ne pas le laisser seul et vint s’inviter dans le lit de son ami. Il crapahuta sur la place libre qu’il restait et s’y allongea. Anakin avait gardé ses distances. Pas pour lui mais pour Luca. Si l’envie lui prenait de venir combler l’espace qui les séparait, libre à lui ; Ani ne le repousserait pas, au contraire. Et même s’il préférait rester plus loin, il comprendrait. Le fils d’Apollon avait fermé les yeux, allongé sur le dos, une main derrière la tête. Il se replaçait légèrement et lentement sa respiration se fit calme dans la chambre. Il avait l’air serein, mais il avait toujours quelques traits légèrement tirés. Le jeune-homme était épuisé après l’alcool, les câlins et la vision, sans oublier sa journée qui n’avait pas débuter le soir à la fête chez les enfants de Dionysos. Il ne se doutait pas un instant que Luca l’observait. Anakin entendait l’écho de Morphée qui lui disait de venir dans ses limbes. C’était franchement très tentant.

Anakin sourit quand il sentit juste un petit bout de main de Luca venir se poser à côté de la sienne. Ils se touchaient à peine, mais il eut des picotement tout le long du bras. C’était si agréable. Il glissa seulement son index sous le sien et l’y laissa, trouvant un refuge. Quand Luca avait bougé dans le lit, il le sentait et l'entendait encore mais sa respiration se faisait de plus en plus lente et profonde. Le fils de la Nuit s’excusait encore, confessant sa culpabilité. Tout ce qu’il eut pour réponse ou réaction de la part d’Ani c’était un léger ronflement et sa respiration qui se remit à siffler tranquillement. Le jeune-homme dormait déjà.

Le lendemain matin, le soleil baignait la pièce d’une lumière chaude et douce. Ani s’était retrouvé allongé sur le ventre, enlaçant l’oreiller sous sa tête et paraissait ne faire plus qu’un avec le matelas. Il avait dormi comme une souche. Ce fut douloureux pour lui quand il entrouvrit les yeux, entre deux cycles de sommeil. Il les refermait aussitôt face à tant de lumière et prit une forte inspiration. Son corps se dépliait lentement pour s’étirer et l’odeur qu’il sentait, le nez dans l’oreiller était rassurante. C’etait le parfum de Luca, ce qui inconsciemment fit écho à ce qui s’était passé hier et le mettait dans un état de bien-être. Il réalisa alors, quand il mit un visage sur ce parfum. Il retrouva ses bras et poussa dessus pour se relever en vain. Il finit par trouver appui sur un coude et vit le fils de Nyx allongé à côté de lui. Tout lui revint alors en mémoire, même la vision. Il n’y croyait pas sur le coup, ouvrant grand la bouche sous le choc. Mais noaaan ! J’ai osé. Son visage passa par plusieurs émotions mais cela se finit par un petit sourire. Il ne pouvait nier que ça l’enjaillait. Il se mordit la lèvre, presque fier de lui. C’était bizarre ce qui se passait en lui, il se sentait si gêné mais d’un autre côté il ne regrettait tellement pas. Il en vint même à se demander comment cela n’était pas arrivé avant.

Il avait prit un moment pour le regarder. C’était à son tour d’admirer sans pudeur toutes les petites choses qui faisait le charme de Luca. La lumière était parfaite en cette fin de matinée, il aurait aimé avoir une planche et pouvoir immortalisé cet instant par un dessin. Il se satisfit de le dessiner dans sa mémoire. Il sortit son marker et écrit directement sur la taie d’oreiller : « Je me rappelle ;) ». Autant dans l’air cela restait éphémère, mais sur des objets, à moins qu’il ne l’efface lui même avec le stylo, c’était comme un marker indélébile. Il quitta le lit, puis se balada dans l’appartement de Luca. Il avait une de ces migraines. Trouvant le verre d’eau de la veille sur la table basse, il le vida d’une traite. Claquant le verre et se sentant revivre comme s’il n’avait pas bu depuis deux jours en plein désert, il récupérait son t-shirt au pied du canapé pour l’enfiler. Après ça, il eut pas mal d’absence entre chaque étape lors de la préparation du café, continuant de se réveiller de sa nuit-un-peu-trop-courte. Assis sur une surface de travail de la cuisine, il sirotait son café en regardant par la fenêtre, contemplatif et en pleine réflexion. J’aurais pas du lui faire ça… se disait-il. Il commençait à avoir des regrets finalement. Son sourire s’était éteint alors qu’il regardait les feuilles de l’arbre vibrer sous le vent.

acidbrain



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Luca Rosebury


Messages : 282
Multicomptes : oswin, murphy, nevh, maisie.
Date d'inscription : 19/11/2017

My quest
Parent divin: Nyx, petit-fils de Thanatos.
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 420
MessageSujet: Re: I want you, I need you ? makes no difference (luca&ani) .terminé   Lun 2 Avr - 18:41


makes no difference
anakin & luca

Anakin s'était endormi très vite. Trop, peut-être. Luca avait beau s'être laissé bercer par la respiration de son ami qui troublait le calme statique de la pièce, il avait mit des heures à s'endormir. Il était resté un long moment les yeux ouverts, avant de se forcer à essayer de dormir. Il avait senti Anakin s'agiter au moment où il commençait à se laisser emporter par le sommeil, et avait retiré sa main de la sienne par prudence, puis avait sombré. Il se réveilla une ou deux fois, juste assez pour cligner des yeux, ajuster son oreiller ou se replier sur le côté et se rendormir en constatant qu'il faisait toujours nuit. Quand Anakin se leva, il s'agita à peine en sentant qu'il quittait le matelas.
Lorsqu'il se réveilla pour de bon, le soleil inondait la pièce et il avait l'impression de ne pas avoir assez dormi. Il se savait incapable de se rendormir quand même - quand il se réveillait, il se réveillait pour le reste de la journée. Il prit le temps d'ouvrir les yeux, et réprima un frisson : il y eut un instant durant lequel il se demanda pourquoi il était sur le lit et non dedans, puis la soirée de la veille lui revint progressivement. Il referma les yeux, ramenant son bras contre son visage. Il resta immobile un moment, puis jeta un coup d'oeil à côté de lui : Anakin n'était pas là, mais son oreiller scintillait. Comme il était installé, Luca ne parvenait pas à lire ce qu'Anakin avait pu inscrire, mais il ne se pressa pas pour se redresser. Il s'étira comme il le pouvait, et repassa la soirée en revue. Un soupir lui échappa, et il finit par se lever, posant les deux pieds sur le sol, avant de se retourner pour attraper l'oreiller. Je me rappelle. Il fixa le smiley à la fin pendant un moment. Anakin avait inscrit le même la veille, en lui demandant s'il pouvait l'embrasser. Est-ce que cela voulait dire qu'il ne lui en voulait pas ? Luca ignora la pointe d'espoir que la question avait provoqué, et s'interrogea. Est-ce que lui-même s'en voulait ? Il avait du mal à l'admettre, mais... Pas autant qu'il le devrait. Il se passa une main sur le visage, et reposa l'oreiller à côté de lui, avant de se lever. Il ne s'aventura pas tout de suite dans le salon, même s'il ignorait si Anakin était resté. Il prit le temps de se glisser dans la salle de bain pour se réveiller un peu plus, puis échangea son jean contre quelque chose de plus confortable, et enfila un t-shirt propre. Il se sentait déjà plus réveillé, mais toujours pas prêt à affronter Anakin. Il ne savait pas s'il espérait qu'il soit resté, ou s'il préférait trouver l'appartement vide de toute présence. Il reprit l'oreiller, après avoir essayé d'effacer le message du bout des doigts, et le garda à la main.

Quand il se décida enfin à passer la porte de sa chambre, Luca jeta d'abord un oeil dans le salon. Le t-shirt d'Anakin avait disparu, mais il le retrouva rapidement sur le dos de son propriétaire. Luca s'était immobilisé dans l'entrée de la cuisine : Anakin était installé sur son plan de travail, tourné vers la fenêtre et mug à la main. Il l'avait probablement entendu sortir de la chambre, mais Luca n'était pas pressé de signaler sa présence. Le fils de Nyx resta un instant appuyé contre l'encadrement de la porte, son oreiller entre les bras, observant Anakin. Il n'avait pas vraiment hâte de croiser son regard. Puis, il fit quelques pas et toussota. Il attendit d'avoir l'attention d'Anakin pour montrer l'oreiller, où le message brillait à l'envers. "De tout ?" demanda-t-il. Il n'était pas tout à fait capable d'en dire plus, et ne tenait pas à tourner autour du pot. Si Anakin le détestait, il voulait le savoir maintenant et... et s'adapter. S'il avait tout ruiné, autant qu'il le sache immédiatement. Pas le choix. Il posa l'oreiller là où il le pouvait, puis s'approcha pour se servir du café. Il contourna Anakin pour attraper un mug, avant de se mettre à une distance plus respectable pour le remplir à ras bord. Il en aurait besoin. Un coup d'oeil distrait lui fit constater qu'ils avaient les mêmes mugs : écarlates, imprimés de l'insigne de The Flash, refourgués par Lily. (Elle avait jugé qu'il n'avait pas assez de vaisselle, et puis : "Je préfère Marvel, t'façon." Il n'avait jamais compris la différence.)  
Une fois servi, il s'était appuyé contre la table. Son regard était sur Anakin et il s'efforça de boire son café naturellement, sans rien laisser filtrer de ses craintes. Lui-même avait du mal à savoir ce qu'il ressentait, pas assez réveillé mais aussi trop anxieux pour être patient. Il prit le temps de boire un bon quart du contenu de sa tasse avant de se racler la gorge, détournant le regard. Il fallait qu'il dise quelque chose. "Tu veux, euh. Manger un truc ?" Ou me mettre une droite ? J'comprendrais. Il se retint de l'ajouter. Son regard resta longtemps sur le sol, puis il redressa timidement la tête pour regarder Anakin, essentiellement parce qu'il venait de réaliser que si Anakin n'avait pas de quoi écrire, il aurait à mimer. Luca n'ajouta rien, parce que les seuls mots qui menaçaient de s'échapper étaient est-ce que tu me détestes ?, et c'était trop stupide et enfantin pour qu'il les prononce. Il masqua son malaise au fond de son mug.

(c) DΛNDELION

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Anakin Lewis


Messages : 131
Multicomptes : billie matthews ⎥ lyllian-aaron mclochlainn ⎥ exas ⎥ et à venir, hillel le seul et l’unique 8)
Date d'inscription : 19/01/2018

My quest
Parent divin: Apollon
Niveau: Alpha (échelon) 5
Ølympians : 500
MessageSujet: Re: I want you, I need you ? makes no difference (luca&ani) .terminé   Lun 2 Avr - 21:22


The Age of Man - Diva Faune

Il regardait par la fenêtre, la rue, les arbres, au loin, tout ce qui pouvait attirer son oeil, le moindre petit détail qu’on prenait pas souvent le temps de contempler pour ce qu’il était. Il venait siroter parfois son café noir et fumant, les deux mains cramponnées dessus comme un doudou. C’est vrai que ce mug chaud le rassurait et l’aider à se recentrer. Il n’avait pas entendu Luca, happé par une grand-mère qui trottinait derrière une petite-fille habillée comme une poupée qui n’en faisait qu’à sa tête et marchait dans la boue avec ses souliers immaculés. Il avait un léger sourire. T’as raison, fait lui regretter et vit ta jeunesse… Soudain, on toussa. Ani sursauta légèrement et relevait la tête. Il aperçut Luca qui entrait dans la cuisine et agitait l’oreiller sur lequel il lui avait laissé un message. Anakin lui sourit amusé. Il lui demandait s’il se rappelait bien de tout. Ani hocha la tête par réflexe, puis secouait la main pour dire qu’il n’avait peut-être pas tout en tête. Un temps et il hocha la tête plus lentement en le regardant dans les yeux pour lui signifier qu’il en savait bien assez comme ça.

Il n’ajouta rien d’autre, reportant son attention au monde extérieur. Il tapotait nerveusement ses doigts sur sa tasses, pensif. Il avait de nouveau cette faute en lui qui le rattrapait. Impossible de ne pas prendre cette vision pour une prémonition et quand bien même cela n’en était pas une, elle n’était que le reflet de leurs peines qui se rencontraient et les angoisses qu’elles amenaient. Impossible de rester de marbre devant une telle image qui datait d’hier. Après il n’y avait rien de dramatique pour Anakin, mais c’était pas terrible quand même. On devait laisser au temps tasser un peu tout ça. Il aimait bien entendre Luca s’occuper autour de lui, sentir parfois des vagues de son parfum qui lui venaient quand il bougeait, ou encore de sentir physiquement sa présence. Il était pris de léger flash de leurs premiers baisers timides et il souriait, venant poser ses yeux sur son ami.

Il se tenait à côté de lui, à distance. Ani eut une nouvelle réalité qui venait le frapper. Ce n’était pas qu’il se sentait rejeté par cette distance, il avait l’habitude avec Luca car il le faisait toujours. Il devait même être celui avec qui il prenait le moins de distance de sécurité, mais il a quand même une réserve. Son petit sourire amusé s’étira en biais, touché par sa culpabilité. Il s’en voulait lui aussi, de lui avoir rappelé le gouffre qu’il y avait entre lui et les autres avec son pouvoir. Ani savait ce que c’était de devoir creuser d’immense faussé autour de soi pour éviter de faire du mal à autrui. Luca lui demandait s’il avait faim. Le fils d’Apollon revenait alors à lui et lui offrit un petit sourire avant de secouer la tête pour refuser.

Il posa la tasse à côté de lui puis tendit la main, tirant sur la manche de Luca pour lui demander son attention. Il lui signa : « Je suis désolé. ». Il se tournait un peu plus face à lui, assis en tailleur sur le meuble. Un silence qui parut durer une éternité pour Ani et il souffla une première fois, inspira de nouveau et prit la peine de parler. « J’avoue j’ai un peu honte d’avoir débarqué complètement torché au milieu de la nuit et… d’avoir insisté pour te grimper dessus. » lui dit-il tout bas avec un adorable sourire. Il se retenait de rire. « Après… Je vais pas dire que j’ai pas aimé et que je regrette. C’est juste dommage qu’on ai pas eu un peu plus de temps pour… » et il préférait taire le reste. L’Imagination se chargerait de faire le reste du travail. « Puis que je voulais pas forcément te demander ça hier, ni que tu t’y retrouve confronté » fit-il allusion à son pouvoir. « Ensuite, je pense qu’on devrait… enfin tout ça… on ? tu... » bégaya t-il et comme il avait l’impression de perdre le contrôle, il se tut un instant pour taire tous les mots qui se bagarraient dans son petit crâne et surtout que son palpitant se dissipe. Il n’aimait pas faire ça. En fait, il découvrait qu’il n’avait pas envie de faire ça : mettre un terme avant que quoique ce soit ne germe dans l’esprit de l’un ou de l’autre. Le principe de on-oublie-ça. C’était le mieux à faire. J’ai déjà bien abusé de sa gentillesse et sa patience. « Merci pour ta patience au fait... » avait-il murmuré brusquement, son regard fixant un point irréel, toujours à la recherches de ses mots.

« Enfin ce que je voulais dire c’est que... je t’embêterais plus comme ça, t’inquiète pas. Et c’est mieux qu’on en reste qu’à ce « petit écart »… » dit-il en mimant les guillemets. Il parlait lentement et même si sa voix était basse, il n’avait pas l’air plus gêné que ça. « Mais… » puis il se penchait vers Luca pour venir lui déposer un baiser au coin des lèvres. « ... ça ne veut pas dire que je te déteste… On oublie ça. Tu restes un pote ça ne change rien pour moi… » murmura t-il, sa voix s’évanouissant dans le silence. Il s’humectait les lèvres et il n’aurait pas du. Il aurait pu simplement lui dire en lui tapotant la main ou l’épaule et on en parlait plus. Non, vraiment c’était plus fort que lui Il posa sa bouche sur la sienne pour un dernier baiser du bout des lèvres. Il se détachait et secoua la tête, tapota l’épaule de Luca et lui lançait un regard sévère comme si c’était de sa faute.

Le fils d’Apollon bondit alors du plan de travail. « En parle pas à Billie s’te plait. Je vais perdre un pari sinon… » chuchota t-il dans un sourire avant de lui faire un bref signe de main pour le saluer et quitta la pièce. Il revint rapidement et lui signa « merci... » puis partit pour de bon.

acidbrain



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Luca Rosebury


Messages : 282
Multicomptes : oswin, murphy, nevh, maisie.
Date d'inscription : 19/11/2017

My quest
Parent divin: Nyx, petit-fils de Thanatos.
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 420
MessageSujet: Re: I want you, I need you ? makes no difference (luca&ani) .terminé   Mer 4 Avr - 19:15


makes no difference
anakin & luca

Anakin avait hoché la tête pour confirmer qu'il se souvenait de tout - ou du moins, des grandes lignes. Ni l'un ni l'autre n'ajouta quoi que ce soit, et Luca s'affaira pour se servir son café, profitant de l'occupation pour réfléchir. Au moins, il n'avait pas à raconter à Anakin ce qu'il s'était passé la veille. Il n'aurait probablement pas encaissé d'avoir sur les bras un Anakin sans aucune idée de pourquoi il s'était réveillé dans le même lit que Luca, sans une partie de ses vêtements. Il aurait été facile d'en tirer des conclusions qui n'auraient pas été fausses, mais impossibles à justifier correctement. Il n'y avait aucune façon d'expliquer ce qu'il s'était passé sur le moment. Mais, maintenant qu'il avait confirmation qu'Anakin se souvenait de tout, il restait anxieux. C'était un peu stupide d'en faire tout un drame, mais sans toutes les cartes en main, il n'avait aucune idée de comment réagir - comment s'adapter. Anakin s'était tourné à nouveau vers la fenêtre, et pendant quelques minutes, le calme s'installa et même si Luca était tendu, l'atmosphère restait paisible. Un matin comme un autre, mais pas vraiment.

D'un signe de tête, Anakin indiqua qu'il n'avait pas faim, et Luca accepta sa réponse sans rien ajouter. Ce ne fut que lorsqu'Anakin tira légèrement sur sa manche qu'il redressa la tête, sorti de ses pensées et de son café. Les excuses signées le laissèrent confus - c'était à Luca de s'excuser, pas à Anakin. Anakin avait bu et n'était pas maître de lui-même. Luca n'avait aucune substance derrière laquelle se cacher, aucune excuse autre que de s'être laissé emporter par le moment et de ne pas avoir su arrêter avant qu'il ne soit trop tard. Il eut le temps de murmurer, "C'est pas à toi de t'excuser." avant qu'Anakin ne reprenne, à voix haute cette fois.
Luca ne dit rien au départ, d'abord parce que la formulation te grimper dessus redonna de la couleur à ses joues, et parce qu'Anakin venait d'admettre que la veille ne lui avait pas déplu. Il trouvait même dommage qu'ils n'aient pas eu plus de temps, et malgré lui, Luca acquiesça. Il n'allait cependant pas laisser son esprit vagabonder dans cette direction. Et comme Anakin s'emmêlait les pinceaux, Luca se sentit obligé de préciser à mi-voix. "J'ai rien fait contre mon gré." Il n'avait pas envie qu'Anakin croie qu'il s'était senti obligé à faire quoi que ce soit. Certes, il pensait que la veille était une erreur, mais c'était dû à la situation, pas au fait qu'il n'en avait pas eu envie. Il en avait été surpris, parce qu'il n'avait jamais imaginé qu'il puisse un jour se retrouver à embrasser Anakin et parce qu'il s'était auto-conditionné à ne pas vouloir ce genre de choses : la question ne se posait même plus. Maintenant que c'était arrivé, il pouvait garder le souvenir dans un coin de sa tête, comme un secret. Anakin le tira de ses pensées, le remerciant. Luca ne répondit pas. Quelle patience ? Il n'avait pas résisté bien longtemps, et au final, c'était lui qui avait eu l'intention de laisser Anakin seul, égoïstement.

Après un instant, Anakin poursuivit, semblant avoir retrouvé le fil de ses pensées. Luca garda les deux mains autour de son mug, n'y touchant même plus - il l'avait complètement oublié. "Et c’est mieux qu’on en reste qu’à ce « petit écart »..." Là non plus, Luca n'avait rien à répondre, si ce n'était un léger hochement de tête approbateur. C'était la meilleure chose à faire, pour l'un comme pour l'autre. Et puis, il n'en attendait pas moins d'Anakin. Luca n'avait pas oublié que l'alcool avait joué un grand rôle dans les évènements de la veille. Anakin se pencha vers lui, l'embrassa au coin des lèvres, et Luca répondit d'un sourire discret. "On oublie ça," répéta-t-il simplement. Rien ne changeait, et c'était tout ce qu'il voulait. Il n'avait pas détruit leur amitié. Un poids se retira de ses épaules. Il regarda Anakin s'humecter les lèvres, détournant rapidement le regard pour esquiver les souvenirs qui lui revenaient à ce geste, et Anakin l'embrassa. Ca ne dura qu'une seconde, et Luca eut à peine le temps d'y réagir, et rendit son regard à Anakin. Il s'était raidi et sa prise sur son mug s'était un peu resserrée. Il allait avoir du mal à oublier, si Anakin l'embrassait sans prévenir. A la réflexion sur Billie, il haussa une épaule et mima une fermeture éclair devant sa bouche. Comme s'il allait partager ça avec qui que ce soit. Il n'était pas assez dingue pour provoquer les réprimandes de Lily sur son manque de tenue, ou les moqueries de Billie. Il emporterait ce souvenir dans la tombe, si ça ne tenait qu'à lui.
Anakin réapparut brièvement pour signer un remerciement que Luca ne comprit pas - pour le café ? la compagnie ? la nuit sur son matelas inconfortable ? les baisers ? la vision ? Il abandonna, et une fois l'appartement vide, il termina son café en se concentrant sur le plus important : ranger les souvenirs de la veille, les enfermer quelque part dans un coin de sa tête et les oublier. Une fois qu'il eut l'impression de s'être ressaisi, il se glissa sous l'eau brûlante de la douche pour effacer les dernières traces des souvenirs d'Anakin contre lui. Il en ressorti avec une seule pensée, à laquelle il s'accrocha avec détermination : c'était pas si grave, finalement. Les choses seraient peut-être étranges les prochains jours, mais bientôt, ils auraient oublié.

rp terminé.
1017 mots.
(c) DΛNDELION

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I want you, I need you ? makes no difference (luca&ani) .terminé   


Revenir en haut Aller en bas
 
I want you, I need you ? makes no difference (luca&ani) .terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Shining : différentes traductions pour "All work and no play makes Jack a dull boy ?"
» Questions & ideas for a filmed interview.
» HIDA : la société de consommation et LV1 anglais
» Brother Asif Meherali makes a Dua for his students
» New Book Makes Revelations about Bugnini

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Gods :: Camps :: Herakles Colony :: Heraklion :: Habitations-
Sauter vers: