AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 How would you feel | Oswin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 98
Multicomptes : L'archonte badass Loukas & le sexy ingénieur Carter.
Date d'inscription : 17/01/2018
Localisation : Au sein du Camp Jupiter, ou peut être de la Colonie Grecque ... ou alors à New York ou San Francisco. En faites, il n'est jamais là où on l'attends.

My quest
Parent divin: Pluton, dieu de la richesse, du monde souterrain et du monde des morts.
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 400

MessageSujet: How would you feel | Oswin  Mer 7 Fév - 14:24


How would you feel
Oswin & Keith


Des fois il y a des jours où tu ne prévois rien, tu te laisses simplement guider par le vent de liberté et va là où il t'emmène. Ce soir là est l'un de ces fameux soirs, tu n'as rien prévu de particulier et tu n'as pas envie de faire quelque chose en particulier également. Alors tu as passé ton temps à voyager à travers la Nouvelle Rome, histoire de faire un petit tour, de prendre l'air et rencontrer quelques personnes. Depuis ton retour des Enfers, tu en as fais des rencontres, certaines plus intéressante que d'autres mais en soit tu n'as pour le moment presque pas été déçu. Question de point de vue bien entendu et indépendamment des situations mais en ce qui concerne les personnes qui t'entourent actuellement. Tu ne te plains, bien au contraire, il suffit juste de voir ta relation avec Alisha. Celle qui a été là pour toi depuis le début, peut être pas dans les meilleurs conditions puisque tu t'es retrouvé être un peu son prisonnier dans un premier temps. Mais tu t'es très vite lié à elle, au point de réussir à te confier, ce qui est assez rare chez toi. De te voir ouvertement parler de ton passé, de tes pensées les plus lointaines, de ce qui était ta vie avant, c'est que tu portes une énorme confiance envers elle et elle te le rends bien. Enfin selon les moments puisqu'elle est tout aussi capable de te dresser pour éviter que tu fasses quelques conneries que tu aimes à faire depuis ton retour parmi les vivants. Il y en a d'autres, tu ne vas pas tous les citer parce que ça serait long et que marcher en réfléchissant autant et bien ... ça te fait par moment oublier que tu es capable de tomber sur quelques bijoux intéressant grâce à ton pouvoir de richesse facile. Tu tombes souvent sur un peu d'argent, des pierres précieuses ou autre monnaie par hasard grâce à ton don alors si tu as la tête dans les nuages, il est sûr que tu passeras à côté.

Bref, ta petite promenade te fait sortir du Camp Jupiter, tu empruntes l'un des passages réservés au camp pour rejoindre celui des grecs. Parce que oui, sur un coup de tête tu as décidé d'aller là bas. Surtout que tu connais aussi quelques personnes qui sont de l'autre camp et à qui tu tiens également. De ton temps, tu n'aurais jamais imaginé faire un tour comme ça sans surveillance au camp grec et encore plus d'être aussi proche avec certains demi dieux comme tu peux l'être avec Oswin ou bien Liana. Il est clair qu'au vue de la situation politique de ton époque, il était clairement impossible d'être celui que tu es aujourd'hui avec les grecs. Et malgré les nombreuses batailles que tu as pu mener, tu ne leurs portes pas de rancœur. Déjà parce que c'était à une autre époque et qu'eux, maintenant, n'ont strictement rien à avoir avec ce qui s'est passé. Tu n'es pas aussi débile qu'on le pense pour ne pas faire cette distinction. Et puis tout cela était jeu de politique dans le temps, tu en veux surtout aux sénateurs des deux camps à l'époque d'avoir laisser provoquer une guerre aussi longue et épuisante mais surtout meurtrière pour les deux camps. D'ailleurs alors que le portail te mène à Heraklion, et que tu commences à marcher tranquillement, une cigarette en bouche. Tu as quelques images de cette guerre qui te reviens en mémoire alors que cela faisait très longtemps que tu n'y avais pas pensé. Ce sont surtout les cris ... c'est assez bizarre mais tu vois cela comme une cicatrice, une blessure interne et qui ne se voit pas forcément. Et par moment cette cicatrice se réveille comme ça peut être le cas avec une blessure physique et alors au lieu de ressentir une douleur musculaire, un spasme ou ce genre de réponse du corps dû au traumatisme. Ce sont plutôt des cris qui se manifestent, ceux du champ de bataille, autant de grecs que de romains. Qui souffrent, pleurent, réclament pitié ou agonissent. Une lourde cicatrice que tu portes puisque à cette époque tu étais l'un des Prêteurs, l'un des chefs du camp et pour la survie des tiens tu as été l'assassin sans pitié que tu savais être à ton époque. Tu t'en veux un peu maintenant, avec du récul, tu as eu le temps, beaucoup de temps, en Enfer afin de réfléchir à tout ça. Tu sais que tu ne peux pas revenir en arrière et arranger ce qui s'est passé après tout tu en es toi même mort de cette guerre. Et tu essayes de te rattraper du mieux que tu le peux, c'est difficile mais tu as au moins l'honneur d'essayer.

Ta route te mène donc vers les habitations d'Heraklion et alors que tu allais te décider à rejoindre l'un des bars de la ville pour boire un coup, la soif au bout de ta gorge. Tu entends une porte s'ouvrir et une jeune femme sortir en pleure l'air totalement désespérer et qui se met à courir sans que tu puisses y faire quoique ce soit. Tu hausses un sourcil avant de tourner les yeux vers l'habitation d'où elle s'est échappé. Et tu reconnais là un lieu que tu as déjà visité, tu reconnais l'habitation d'Oswin, une femme qui fait partie de ton entourage proche. Une fille d'Aphrodite qui a ... comment dire, qui dégage quelque chose de particulier et qui réussit à te toucher d'une manière assez inhabituel. Tu as toujours adoré partager des conversations avec elle, les plus sérieuses quand tu étais d'humeur à vouloir bavarder et réfléchir mais sinon tu t'amusais aussi à la pousser à bout avec ton attitude et tes provocations mais elle réussissait la plupart du temps à retourner la situation. En tout cas, cela faisait bien longtemps que tu ne l'as pas vu ainsi que ces deux garnements Finn et Clint avec qui tu aimais passer du temps par moment pour t'amuser. Là tu te doutais bien qu'il se passait quelque chose, tu entres donc en toquant quand même à la porte qui est ouverte avant de te mettre à dire, " Oswin ? Les garçons ? Vous êtes là ? Qu'est ce qui se passe ? Tonton Keith est pas là et on s'amuse à faire des bêtises ? " , tu tombes ensuite nez à nez avec Clint qui a l'air d'être contrarier, tu te mets alors à ça hauteur en venant lui ébouriffer les cheveux dans un sourire sincère, " Et bien alors Clint ? Oswin n'est pas là ? A la vue de ta tête, je pense que la fille qui est partie en courant devait être celle qui vous gardait ? Et vous avez réussi à la faire fuir ... Sérieusement, y a pas un jour où vous pouvez rester tranquille ? " , tu te mets à rire un peu avant de le prendre avec toi et d'aller chercher Finn. Une fois trouvé et ça n'a pas été facile puisqu'il adore cela, tu réussis à avoir des explications de leurs part. Dès le début ils ne se sont pas entendu avec la baby-sitter et elle avait oser entrer dans la chambre de Clint et mettre un peu de désordre dans ces créations. Ceux qui pour toutes personnes connaissant les jumeaux d'Oswin est une chose à ne surtout pas faire. Tu te mets alors à soupirer avant de t'occuper d'eux, les faire manger, les envoyer à la douche avant de les coucher. Dis comme cela, ça à l'air très rapide mais cela t'as prit quelques heures avant d'être enfin tranquille. Et bien entendu, il est hors de question que tu laisses les enfants seuls alors après avoir jouer un peu avec Finn à l'épée pendant que Clint était dans son coin sur ces créations, tu les as couché et tu es descendus dans la cuisine pour fouiller un peu dans les placards. Pourquoi ? Pour trouver l'alcool, et tu sais forcément qu'Oswin a du le cacher dans un endroit bien secret pour éviter que les enfants ne trouvent sa mine d'or. Tu t'es donc mis à chercher partout, est-ce que tu es passer par la case string et soutien-gorge ? Bien entendu, obligé avec le sourire malicieux qui va avec et après avoir trouver la moitié d'une bouteille de vodka. Sans imaginer qu'autres choses se cachait non loin, tu t'es fais quelques sandwich avant de t'installer sur le canapé devant la télé. Après quelques heures de résistance, tu t'es finalement endormie là en pensant qu'Oswin serait rentrer plutôt et que tu serais libérer pour aller terminer ta soirée dans un bar à strip ... peut être.
 
Nb de mots : 1523
(c) DΛNDELION


Dernière édition par Keith N. Stark le Sam 17 Fév - 20:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 185
Multicomptes : Luca.
Date d'inscription : 19/12/2017

My quest
Parent divin: Aphrodite.
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 420

MessageSujet: Re: How would you feel | Oswin  Jeu 8 Fév - 15:07


how would you feel?
keith & oswin

Il est tard, déjà. La montre qui entoure son poignet indique qu'il est plus d'une heure du matin, et même s'il fût un temps où Oswin aurait considéré cela comme encore tôt, les choses ont changées. Elle a passé l'âge pour ces bêtises - et puis, deux garçons pleins d'énergie n'en auront que faire de ses heures de sommeil, demain matin. Une chance que leur vie au camp grec les ait rendus plus indépendants : elle sera relativement tranquille et ils sauront se débrouiller pour un petit déjeuner improvisé. Elle ne pourra en revanche s'en prendre qu'à elle-même si elle découvre que les placards ont été raflés de toutes sucreries... Un dilemme.
Elle redresse la tête, croise le regard de June et lui adresse un petit sourire. Liana, à leurs côtés, est en train de rire avec l'un des romains qu'elles ont rencontré dans leur petite soirée improvisée. Il passe son temps à draguer la chef grecque, et June et Oswin font des commentaires en fond. Pendant tout un moment, les shots qu'elles ont enchaînés ont eu l'effet escompté, mais la chauffe commence à s'évanouir. June à l'air de déjà savoir ce qu'elle va dire quand Oswin leur glisse qu'elle va rentrer, et la fille d'Aphrodite embrasse Lia sur la joue, serre doucement June contre elle dans une étreinte d'une brève seconde (juste assez pour ne pas se faire assassiner pour contact non réclamé), et elle repart en direction de sa maison. Les rues sont calmes, à Héraklion. Et c'est paisible, malgré le vent glacé qui s'infiltre entre les bâtiments et les vêtements. Elle réalise qu'elle est encore un peu saoule - elle marche vite et ne voit pas les secondes passer.

Les lumières sont encore allumées dans le salon quand elle arrive devant la maison. Rien de surprenant, la babysitter avait parlé de travail à faire une fois que les enfants seraient couchés. C'est une nouvelle - une fille d'Eole, qui a déjà travaillé en tant qu'entraîneuse au camp grec. Porte déverrouillée puis refermée derrière elle, Oswin lâche son sac à main sur le sol, puis retire ses chaussures avec un soupir de soulagement discret. Quelle idée, les talons, quand on rentre à pieds. Elle a besoin d'une douche, d'un grand verre d'eau, et peut-être bien d'une aspirine pour le lendemain. Pas sûre.
Elle fait quelques pas jusque dans le salon, où elle s'attend à trouver la babysitter. Mais pas de trace d'elle, à moins que son pouvoir ne soit celui de se métamorphoser en un romain qui ne comprend pas les métaphores : c'est Keith qui est endormi dans le canapé, à côté d'une assiette vide et de sa bouteille devodka. Plusieurs options lui passent en tête. La babysitter l'a invité là (clairement pas correct, et improbable), il s'est incrusté et a fait fuir la babysitter (possible), ou... ? Elle sèche. Il n'y a qu'une façon de savoir ce qui s'est réellement passé, mais avant de réveiller Keith, Oswin fonce jusqu'à la chambre des jumeaux. Ils dorment paisiblement, et rien ne semble aller mal. Elle reste juste quelques minutes à les regarder, avant de refermer la porte prudemment. Bon. Les jumeaux vont bien, la babysitter a disparu, et Keith est dans son canapé. Ce n'est pas d'une aspirine qu'elle a besoin, c'est d'un autre verre. Ou trois.

La cuisine est nettement moins bien rangée que lorsqu'elle est partie : certains placards sont entrouverts, et quelqu'un s'est fait à manger. Elle ne dit rien, sa télékinésie se charge des déchets et des portes de placards. Pendant ce temps, elle déniche le whisky planqué dans un recoin entre les produits d'entretien, et se sert un bon verre. Elle n'émerge de la cuisine qu'après en avoir bu le quart, et s'installe dans son fauteuil. C'est son côté Aphrodite, un peu théâtral, dramatique. Elle croise les jambes, fait tourner son verre comme une mafieuse qui se sent supérieure, et secoue violemment Keith à l'aide de son pouvoir. Quand il ouvre enfin les yeux, elle se penche doucement vers lui. "Qu'est-ce que tu fais chez moi, Stark ?"
 
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 98
Multicomptes : L'archonte badass Loukas & le sexy ingénieur Carter.
Date d'inscription : 17/01/2018
Localisation : Au sein du Camp Jupiter, ou peut être de la Colonie Grecque ... ou alors à New York ou San Francisco. En faites, il n'est jamais là où on l'attends.

My quest
Parent divin: Pluton, dieu de la richesse, du monde souterrain et du monde des morts.
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 400

MessageSujet: Re: How would you feel | Oswin  Jeu 8 Fév - 19:38


How would you feel
Oswin & Keith



Il y a quelques heures ...
La première chose à laquelle tu penses en repensant la baby-sitter, c'est que de une elle était beaucoup trop canon et que c'était dommage qu'elle soit partie comme une voleuse et de deux qu'elle doit surement changer de job parce que si elle n'est pas capable de gérer les jumeaux, tu ne l'as vois pas réussir avec d'autres garnements du camp. Bref, à peine au contact avec Clint et Finn que les deux se sont mis à te tirer d'un bras à l'autre pour aller jouer. " Keiiiiiiiiiiiiith, tu viens avec moi, je veux que tu m'entraînes à l'épée comme la dernière fois ... siiiiiteuplait ! " , tu te mets à regarder Finn en souriant alors qu'il essaye de tirer de toutes ces forces pour t'attirer à lui bien heureux qu'il n'use pas de son pouvoir pour avoir le dessus sur son frère. Et de l'autre coté, Clint tirait également à son tour en grognant un peu alors qu'il se mit à dire, " NON, il vient avec moi d'abord. Je dois lui montrer ma dernière création ... et puis on doit faire un cache cache après. " , tu te sentais tirer des deux côtés en soit ça ne te dérange pas, tu adores t'amuser avec eux parce que dans le fond tu es un vrai gamin aussi mais là tu ne te vois pas choisir et faire de la peine à l'un ou l'autre et tu ne sais pas vraiment comment faire. " Okay okay ... doucement les garçons, n'allait pas me couper en deux avec votre force, je tiens à rester en un seul morceau. " , tu attends qu'ils te lâchent avant de t'accroupir à leur hauteur et dire, " Bon, j'ai peut être une solution mais avant vous devez me promettre qu'une fois qu'on aura fini de jouer, vous allez faire votre douche et puis au dodo directement, on fait un pacte ? " , dis-tu avant de poser ta main dans le vide alors que les garçons font de même en hochant de la tête avant de sceller ce petit pacte entre garçons. Tu te relèves en tapant dans tes mains avant de dire, " Bien, alors je vais aller entraîner un petit peu Finn parce que si la babysitter est allé prévenir Oswin et qu'elle débarque dans pas longtemps, si elle voit ton frère une épée à la main ... je risque de décéder dans les secondes qui suivent. MAIS, je ne t'oublie pas Clint, je te laisses avec Brutus vu qu'il t'adore, tu joues un peu avec lui et dès que j'ai fini avec Finn, on se fait un cache cache tous ensemble, d'accord ? " , les visages des garçons se sont mis à s'illuminer, ils ont échangés un regard complice qui quand on ne les connait pas, peut faire peur dans l'idée où comme s'ils ont préparé un plan machiavélique alors que non, ils sont justes complices et heureux. Tu claques alors des doigts pour faire Brutus qui saute de suite sur Clint pour aller lui lécher le visage, " Easy dog, ne va pas me l’abîmer toi aussi là, tu vas me foutre dans la merde. " , Clint grimpa sur le dos du chien et ils sont partis dans sa chambre alors que pour ta part, tu te tournes vers Finn avant de lui faire signe d'aller dans le jardin pour avoir l'espace nécessaire à l'entraînement. Il s'est mis à te suivre docilement alors que dans ta tête tu te mets à préparer un petit entraînement spéciale pour le petit ...


Maintenant ...
Tu dormais paisiblement, paisiblement parce que tu as bien manger avant ça et surtout réussi à trouver et siffler toute une bouteille de vodka de bon cru puisque ça vient de chez Oswin. Alors oui, tu es en paix, tellement que tu as ce petit sourire en coin pendant que tu dors signe que tu rêves bien tranquillement d'être dans une belle orgie des nanas les plus hot des deux camps réunis. Mais d'un seul coup, tu te sens secouer de toute part comme si tu passais dans une machine à laver, par réflexe en prévision d'une attaque, tu te relèves rapidement en sortant ton épée, " SUS A L'ENNEMI ... les garç ... " , tu allais appeler les garçons pour les mettre à l'abri mais tu te retrouves face à la maman qui a l'air d'avoir passer une très bonne soirée au vue de sa tenue et de la couleur de ces joues. Tu te mets à sourire bêtement en te grattant l'arrière de la tête avant de rire, " Ahaha ... désolé ... je pensais qu'on était entrain de nous attaquer. Souvenir de guerre ... " , dis-tu pour te justifier avant de commencer un peu le bordel autour de toi l'air de rien parce que bon, malgré ta tête dans le cul tu te souviens bien d'être chez Oswin et tu connais sa manie pour que les choses soient bien ranger et propre. " Pour ma défense, je tiens à dire que celle qui était en charge de tes rejetons s'est barré comme une voleuse après l'activation d'un piège de Clint ... fallait pas qu'elle fouille dans sa chambre. Et ... et ... tout ça ... et bien je me suis auto récompensé après m'être occuper d'eux voilà ... " , tu essayes d'affirmer ça en gardant une tenue droite, une regard sérieux et fier, cherchant à ne pas faiblir face à Oswin. Tu ne sais pas où elle était, ce qu'elle faisait, ce qu'elle sait de la situation ... tu espères que les garçons ne se sont pas mis à faire une bêtise pendant que tu dormais. Tu tapotes ton front pour vérifier parce que la dernière fois que tu t'es endormie alors qu'ils étaient dans les parages, tu as eu le visage dessiner alors. Tu soupires de soulagement avant de revenir à Oswin en commençant tes petites provocations, " Je vois que tu as passé une bonne soirée ... ça n'invite pas ... mais je comprends, on aurait conclue beaucoup trop vite ... et tous les deux ont doit prendre notre temps hein. Tu as déjà deux gosses, je ne sais pas si j'en veux ... tout ça tout ça. " , tu te mets à rire après ça, pas trop fort mais pris d'un fou rire parce que le visage d'Oswin sur tes conneries est juste magique. Et puis bon, tu adores la provoquer sur ce terrain, en faisant croire qu'il pourrait y avoir quelque chose entre vous. Dans le fond, tu y crois peut être mais tu ne te l'avoue peut être pas. Par contre il est vrai que tu ne t'es pas du tout occupé de passer derrière les garçons pour faire le ménage, ce n'est pas dans ton habitude et puis ils t'ont tellement lessivé que tu n'as penser qu'à manger, boire et te reposer.

NB de mots : 1179
(c) DΛNDELION


Dernière édition par Keith N. Stark le Sam 17 Fév - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 185
Multicomptes : Luca.
Date d'inscription : 19/12/2017

My quest
Parent divin: Aphrodite.
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 420

MessageSujet: Re: How would you feel | Oswin  Lun 12 Fév - 17:30


how would you feel?
keith & oswin

Keith se redresse comme un diable, épée à la main et sa voix déchirant les tympans de la rousse, qui grimace. S'il continue à hurler, il va réveiller les jumeaux, et à cette heure-ci, ils seraient incapables de se rendormir avant des heures. Mais Keith s'interrompt, et semble réaliser qu'il n'y a aucun danger. Un sourire remplace l'espèce de confusion qui s'était installée sur son visage, et Oswin porte son verre à ses lèvres, sans rien dire. "Souvenir de guerre." Elle accepte l'excuse en agitant une main, parce qu'elle est plus intéressée par la suite que par les tourments des rêves de Keith, à l'heure actuelle. Où est sa babysitter ? Le romain s'agite, semble vouloir ranger un peu le salon qui est effectivement loin d'être dans son état d'origine. Oswin ne bouge pas. "Pour ma défense, je tiens à dire que celle qui était en charge de tes rejetons s'est barré comme une voleuse après l'activation d'un piège de Clint." Oswin ne bouge toujours pas, mais cette fois, c'est parce qu'elle enregistre ce que Keith est en train de dire. La fille d'Aphrodite se souvient avoir explicitement dit qu'il ne fallait rien toucher à la chambre des jumeaux sans leur permission : c'est leur espace, et même Oswin n'y touche pas, à part pour faire le ménage et retrouver les objets que les jumeaux réclament quand ils sont au camp grec. "Elle est partie ?" D'un coup, son niveau d'alcool est redescendu : sa voix est un peu plus froide. "Qu'est-ce que tu faisais là, elle t'a laissé entrer ?" Keith se tient droit comme un piquet - enfin droit comme un romain, finalement, mais Oswin n'achète rien de son attitude. "Et pourquoi est-ce que personne n'a eu l'idée de m'appeler ? Depuis combien de temps es-tu là ? Ma babysitter se fait la malle et personne ne me prévient ?" Peut-être que l'alcool n'est pas redescendu, au final : il alimente plutôt bien la colère qui commence à s'animer dans le regard de la rousse. Vivement que le reste de ses camarades aient des enfants, qu'ils réalisent à quel point ils sont importants. Depuis combien de temps ce bazar dure-t-il ? Elle était en train de s'enfiler des verres avec June et Liana pendant que ses enfants étaient sans surveillance, ou presque. (Keith n'était clairement pas sa liste de personnes à qui elle confierait les jumeaux.) "Raconte tout dans l'ordre et depuis le début," finit-elle par dire, noyant son soupir dans le fond de son verre. Elle avait eu de l'instinct, à prendre un verre.

Keith enchaîne, sourire malicieux dansant sur les lèvres et étincelles dans le regard. Il est réveillé, clairement. Et elle n'est pas spécialement d'humeur. "Ma soirée était excellente, puisque je pensais que tout allait bien pour mes enfants," marmonne-t-elle avec agacement. "Et visiblement, tu n'as pas besoin d'invitations." Elle désigne le salon et pose sur lui un regard appuyé. Dire qu'ensuite, on vient lui demander pourquoi elle a quitté le camp des années plus tôt. Keith, lui, se marre. Elle résiste à l'envie de le mettre à la porte : elle a besoin d'informations, avant tout. Et d'un autre verre. Sa télékinésie se charge de ramener le whisky, qu'elle peut voir dans l'entrebâillement de la porte de la cuisine, et elle se ressert avant de poser la bouteille près d'elle. Hors de question que Keith y touche. Il n'avait qu'à la trouver : il se contenterait de la vodka.
Elle sait qu'elle est un peu dure avec lui, à cet instant précis : il ne semble pas avoir mis la maison sens dessus dessous, et il a admit s'être occupé des jumeaux. Mais à l'heure actuelle, son coeur bat à mille à l'heure, et elle veut juste des réponses. Les jumeaux sont endormis, mais rien ne dit qu'ils se sont endormis en étant rassurés et tranquilles.
 
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 98
Multicomptes : L'archonte badass Loukas & le sexy ingénieur Carter.
Date d'inscription : 17/01/2018
Localisation : Au sein du Camp Jupiter, ou peut être de la Colonie Grecque ... ou alors à New York ou San Francisco. En faites, il n'est jamais là où on l'attends.

My quest
Parent divin: Pluton, dieu de la richesse, du monde souterrain et du monde des morts.
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 400

MessageSujet: Re: How would you feel | Oswin  Mer 14 Fév - 22:54


How would you feel
Oswin & Keith



Il y a quelques heures ...
Te voilà enfin présent dans le jardin de la maison, un espace assez grand et plutôt large de quoi laisser assez de place de pouvoir s'entraîner sans faire trop de casse. Tu t'en doutais déjà mais à peine retourné que tu vois Finn déjà en position. Tu lui as appris à avoir une posture de soldat, tel un légionnaire, en lui faisant promettre de ne pas le faire devant sa mère au risque d'avoir des remontrances à la suite, voir pire. Tu te mets à sourire en le voyant ainsi, une petite pointe de fierté au fond de toi. Et tu sens, comme à son habitude, une lueur assez frappante au fond de ces yeux, ce regard de braise que l'on peut retrouver chez tout bon combattant encore plus chez les enfants d'Arès, il en est bien un digne descendant. Tu sens bien son désir de manier les armes, d'en apprendre plus, de gagner en puissance mais surtout de faire les choses bien. Tu croises les bras avant de te racler un peu la gorge pour te mettre à dire, " Bien, je ne vais pas te répéter les règles de sécurité, je pense te les avoir déjà assez dit. Nous allons donc passer aux choses sérieuses directement. Si je me souviens bien, à ton dernier entraînement, je t'ai appris plusieurs phases d'attaques et de défense, autant de parade que d'assaut. On va donc mettre tout cela en pratique, à arme réel ... " , finis-tu par dire en dévoilant ton épée en fer stygien alors que Finn commença à trembler d'excitation. Tu finis par la planter devant lui avec un sourire narquois avant de reprendre ta place face à lui et de sortir ton kunai avec lequel tu comptes te défendre, " Bon, je te laisse une petite minute histoire de te faire un peu au poids de mon épée. Ensuite, on commencera par des échanges basiques en phase 1 et 2 comme en entraînement mannequin. Et si je vois que tu te débrouilles plutôt bien, on se fera un petit combat libre, d'accord ? " , lui lances-tu alors que celui ci sourit tout fièrement avant de prendre l'épée à l'aide de ces deux mains avec un début un peu difficile mais s'y accommodant rapidement afin de trouver un certain équilibre avec. Il a certes besoin de ces deux mains pour porter l'épée mais ça reste tout de même un bon exploit pour un enfant de cet âge là.
D'un autre coté, tu espères que tout ce passe bien pour Clint qui est accompagné de Brutus. Mais tu as plutôt confiance, tu sais très bien que Clint est un garçon réfléchis et puis il a l'habitude de s'amuser avec Brutus, ils se connaissent plutôt bien ces deux là. Et tu ne le sais pas mais tout ce passe plutôt bien, Brutus sert de modèle pour Clint qui est déjà entrain de construire un modèle réduit de chien des Enfers, d'ailleurs tu aurais été surpris de voir un Brutus aussi calme et détendu. Lui qui est plutôt très énergique et intenable en tant normal, plutôt brute par moment. Peut être une seconde nature chez Clint que de réussir à dresser les créatures tel que les chiens des Enfers, plutôt exceptionnel. Ou alors tu as su choisir le bon chien comme partenaire. Tu ne sais pas et de toute façon tu n'es pas là pour le voir, occuper à faire un entraînement à Finn.

Maintenant ...
Tu devais fatalement t'y attendre au retour d'Oswin mais tu ne sais pas si ça aurait été plus tôt ou plus tard que ça. Mais de toute façon, il fallait passer par la case 'Maman Oswin en colère', tu as beau jouer le fanfaron. Montrer une assurance sans faille mais tu sais qu'au fond de toi, peu de personnes te font confiance ou te voit avec de réels valeurs. Tu l'as peut être chercher après tout, à être celui que tu es au quotidien mais tu t'en fiches, tu t'en fous de ce que peuvent bien penser tous ceux que tu croises. Au fond, tu sais qui tu es, ce que tu représentes et ce dont tu vaux réellement, peu importe si le monde entier peut penser le contraire. Mais tu restes à moitié humain et de ce fait, tu ressens cette peine quand cela vient tout de même de personnes en qui toi tu as confiance. Tu te fais alors asséner par toutes les questions d'Oswin, concrètement tu ne sais pas si elle débite tous mots et paroles parce qu'elle est inquiète pour ces enfants ou parce qu'elle est inquiète que ce soit toi, qui se soit occupé d'eux. Tu n'as peut être jamais été un père, tu ne le seras peut être jamais mais tu as l'étoffe d'un bon parrain ou oncle, le fameux tonton farceur, le tonton cool et rigolo avec qui on aime passé du temps parce qu'il ne se prend pas la tête. Pour certaines personnes, c'est être irresponsable, pour toi c'est simplement le fait de lâcher un peu du leste et permettre aux enfants de vivre durant quelques instants sans aucune contrainte. Une fois bien réveillé, prenant conscience de ton environnement, d'Oswin et de l'air quelle affiche face à toi, pas du tout à l'idée de vouloir plaisanter ou se détendre. Tu observes la bouteille de whisky arriver jusqu'à elle, la gardant en signe d'appartenance. Tu cherches alors des yeux, la bouteille de vodka en voyant qu'il en reste un peu, et tu te sers donc également un verre avant de commencer à boire en te posant sur le canapé en face d'elle. " Bien malgré que je me doute un peu de ce que tu penses dans ta petite tête ... ou grosse tête selon les moments. Je n'ai strictement rien à voir avec la disparition de ta babysitter. Je me baladais dans la ville tranquillement, j'étais prêt à rejoindre un petit bar du coin histoire d'y passer la soirée et au moment où je passe dans ton quartier et près de chez toi. Je vois cette folle qui sort d'ici en pleure sans refermer la porte ou quoi ... " , tu fais une petite pause en buvant un coup avant de plier l'une de tes jambes sur l'autre, " Ensuite, en sachant que je sais que c'est toi qui habite ici. Je suis rentré pour voir si tout ce passait bien. Je ne t'ai pas trouvé et à la place, il y a avait les garçons qui m'ont raconté ce qui s'est passé. Je ne vais pas aller dans les détails hein mais je les ai un peu grondé en disant que c'était pas bien d'avoir fait fuir leur baby-sitter. Ensuite, il est vrai que je ne t'ai pas prévenu et que j'aurai dû mais dans ma tête, je ne sais pas pourquoi, je me suis dis que la baby-sitter aurait au moins eu l'intelligence de faire ça. Bref, du coup on s'est amusé avec les garçons, on a jouer histoire de les fatiguer tout ça. Je les ai envoyé à la douche, je leur ai raconté une petite histoire et puis ils se sont endormis. Et oui, tout s'est bien passé, il n'y a pas eu de casse, tes enfants vont bien et DE RIEN pour ça. Sur ceux, je pense que je vais te laisser vu que tu n'as pas l'air dans ton assiette et que ma présence a l'air d'accentuer ton degré d'agressivité. Merci pour la vodka chaton. " , tu lui fais un clin d’œil en finissant d’une traite ton verre avant de commencer à réunir tes affaires en souriant bêtement en te remémorant les moments que tu as passé avec les garçons. Tu as au moins ça pour toi, ça reste secret mais tu sais que tu partages tout de même quelque chose de particulier avec eux.

Nb de mots : 1367
(c) DΛNDELION


Dernière édition par Keith N. Stark le Sam 17 Fév - 20:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 185
Multicomptes : Luca.
Date d'inscription : 19/12/2017

My quest
Parent divin: Aphrodite.
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 420

MessageSujet: Re: How would you feel | Oswin  Ven 16 Fév - 12:13


how would you feel?
keith & oswin

Son verre se vide si rapidement qu'elle-même réalise qu'à ce rythme-là, elle risque de passer une très mauvaise fin de soirée. Elle repose le verre prudemment, et joint les deux mains sur ses genoux, et regarde l'humeur de Keith changer progressivement. Il n'y a plus l'habituelle lueur pétillante dans son regard ou l'amusement dans sa voix quand il parle. Il raconte, et Oswin reste impassible, se force à ne pas poser plus de questions, et s'efforce de réfléchir avant de réagir. Peu à peu, la voix de Keith se charge d'une colère froide qu'Oswin ne lui connaît pas, et la fille d'Aphrodite reste longuement silencieuse alors qu'il ramasse ses affaires. Malgré le buzz de l'alcool, ses pensées s'assemblent lentement. L'histoire de Keith aussi. Elle le regarde sans trop le voir, avant de froncer les sourcils. "Cette petite peste," marmonne-t-elle. Elle allait l'entendre, Miss Parfaite, à abandonner ses enfants comme ça et sans l'appeler. Elle s'imaginait être rentrée après une soirée où les jumeaux avaient été sans surveillance, seuls. Un frisson d'horreur la parcourt brièvement, et elle s'affaisse dans son siège. Elle a honte, maintenant. D'avoir réagi comme ça, et d'avoir laissé ses enfants avec une irresponsable. Une petite voix souffle, c'est pas la première fois que tu prouves que t'es pas si différente de ton père, mais elle l'envoie promener. Priorités.
Keith est presque à la porte quand Oswin se lève enfin de son fauteuil, arrange ses cheveux pour se donner une contenance, et le rattrape à grands pas. Elle maintient la porte fermée avec sa télékinésie, avec plus de force que nécessaire, et se glisse entre Keith et la porte. "A n'importe quel autre moment, j'aurais applaudi la sortie fracassante, mais on n'en a pas fini, mon grand." Elle garde le menton levé, fièrement, même si elle a sûrement l'air d'une enfant de six ans très déterminée plutôt que d'une femme intransigeante. Elle plante l'index dans le torse de Keith pour le faire reculer. "Soit tu retournes t'asseoir, soit je t'y fais retourner. Ce sera humiliant pour tout le monde dans cette pièce, donc réfléchis bien." annonce-t-elle finalement avec l'ombre d'un sourire. Puis, un peu plus sérieusement. "Si tu peux me supporter encore cinq minutes, chaton."

Une fois de retour dans le salon, Oswin reprend sa place dans son fauteuil, moins droite. Du bout des doigts, elle joue avec la couture de sa robe, et pousse un soupir qui dure une éternité. "Ok, plusieurs choses. Premièrement, merci de t'être occupé des garçons. Je suis certes un peu inquiète de la façon dont tu les as occupés, mais tu n'étais pas obligé et je t'en suis reconnaissante. Vraiment." Son ton est un peu mécanique, parce que les mots ont du mal à sortir, mais elle balaie ça d'un sourire sincère. "Deuxièmement, je suis désolée de ma réaction. Je m'inquiète en permanence pour eux, et j'enchaîne les erreurs. C'est contre moi-même que je suis en colère, pas toi, et tu ne le méritais pas." Elle regarde ailleurs, l'air dégagé, comme si ça n'était pas très important. "Troisièmement... D'une échelle de 1 à 10, à quel point t'es déçu de pas avoir trouvé le whisky ?" demande-t-elle avec un sourire narquois. Ca ne dure pas très longtemps, parce qu'elle a un dernier point en tête. "Et, last but not least... J'aurais probablement d'un complice- je veux dire, d'un témoin, pour aller ruiner la carrière de babysitter de la coupable de la soirée." Un sourire danse sur ses lèvres. "Je veux dire, j'aurais sûrement besoin de Rhéa, mais... Plus on est de fous, plus on rit."

 
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 98
Multicomptes : L'archonte badass Loukas & le sexy ingénieur Carter.
Date d'inscription : 17/01/2018
Localisation : Au sein du Camp Jupiter, ou peut être de la Colonie Grecque ... ou alors à New York ou San Francisco. En faites, il n'est jamais là où on l'attends.

My quest
Parent divin: Pluton, dieu de la richesse, du monde souterrain et du monde des morts.
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 400

MessageSujet: Re: How would you feel | Oswin  Sam 17 Fév - 20:20


How would you feel
Oswin & Keith



Il y a quelques heures ...
Tu te mets en position avant de donner le signe à Finn de pouvoir commencer à attaquer et à échanger les coups. Au début, tu le vois faire avec difficulté, ce qui est bien normal puisqu'il n'a certainement pas l'habitude de porter une telle arme encore moins du calibre romain. Du coup, tu as un léger sourire à le voir galérer un peu, pas précisément pour ça mais plutôt par rapport au regard qu'il affiche. Car malgré la difficulté, il a se regard d'un acharné qui compte bien aller jusqu'au bout de ce qu'il a entrepris mais surtout de ne pas se laisser abattre par la moindre difficulté qui se présente devant lui. Il te fait donc penser à toi, lorsque tu avais son âge, c'est peut être pour ça que tu as accepté de l'entraîner et que tu aimes à passer du temps avec ces deux garçons là. Tu reprends un peu plus tes esprits pour te concentrer sur les échanges avec Finn afin de le corriger lorsque ça ne va pas, en tant normal tu aurais pris ça comme un entraînement habituel, tu ne te serais pas gêner pour être dur avec lui comme tu l'as déjà été. Mais tu sais bien que là le contexte est différent, déjà parce qu'il est chez lui et qu'en plus de ça, il porte une véritable arme ce qu'il n'a encore jamais fais en ta compagnie alors autant ne pas le brusquer au risque qu'il se blesse et que tu te fasses tuer derrière par Oswin. Après quelques passes, tu coupes court aux échanges avant de dire en souriant, " Bien, reposes toi un peu avant qu'on reprenne. Files boire un verre d'eau, je vais voir ce que ton frère fabrique. " , dis-tu en rangeant ton kunai avant de partir à l'intérieur avec Finn, qui lui part pour chercher un verre d'eau. Tu montes à l'étage afin d'aller devant la porte de la chambre de Clint. Tu toques avant d'ouvrir la porte doucement et de rester devant celle ci en le voyant bricoler en fixant Brutus, " Alors comment ça se passe, par ici ? Tu as besoin de quelque chose Clint ? " , il te regarde, d'un air totalement concentré avant de pointer du doigt un verre de lait poser par très loin de lui. Il a déjà donc tout prévu, ce qui t'arrange, tu lui lances un petit paquet que tu as sortie de ta poche, de la nourriture spéciale pour les chiens des enfers. " Tiens, ce sont de petites friandises pour Brutus, tu peux lui donner en récompense lorsque tu auras fini. " , il sourit en voyant le sachet avant de retrouver son air sérieux. Tu ne le déranges pas plus longtemps que ça avant de repartir et descendre afin de rejoindre Finn dans le jardin pour reprendre l'entraînement, cette fois ci un combat libre. Malgré que tu sois en face d'un enfant de 9 ans, tu restes tout de même bien excité par ce combat car tu vas jugé de son savoir faire mais aussi des entraînements que tu lui a procuré.

Maintenant ...
Une sortie des plus dramatiques, ça tu sais très bien les faire. Tu ne sais pas comment cela se fait que tu puisses avoir un si bon côté théâtral vu que tu n'as aucun rattachement avec Bacchus. Dans tes ancêtres, il y a de la parenté avec la déesse de la magie, de la nouvelle lune, Trivia. Faut croire que cela est un talent qui t'es propre, ce qui est encore mieux d'ailleurs. Et puis bon, ce que tu ressens est vrai, tu fais juste en sorte de décorer tout ça avec un peu plus à toi. Ce qui n'est pas au goût de tout le monde, ça tu le sais mais tu t'en contre fiche, tu n'es pas là pour plaire à qui que ce soit, bien encore s'ils ne sont pas contents ils peuvent bien aller se faire foutre. Bref, tu as pris tes affaires, enfin le peu d'affaire que tu as emmener avec toi parce qu'il n'était pas prévu que tu crèches comme ça chez Oswin. Et au moment où tu poses la main sur la poignée de la porte afin de sortir, tu as sentis une sensation étrange te traverser. Et malgré toute la force dont tu es capables, impossible d'ouvrir cette porte. Tu hausses un sourcil en vérifiant s'il y a besoin de la déverrouiller ou si le problème vient d'autre part. Très vite la responsable de ceci se glisse entre la porte et toi, tu as un léger mouvement de recul mais tu restes tout de même près de la porte puisque tu as encore la main sur la poignée. Tu l'observes tout en l'écoutant, le regard encore pris par la colère froide de tout à l'heure mais qui se dissipe peu à peu à force de plonger tes yeux dans ceux de Oswin. Tu le laisses dévorer sans te défendre, totalement envoûter, tu ne l'as jamais cacher le fait qu'Oswin te fasse autant d'effet que ça. Elle est l'une des rares personnes, peut être même la seule, à savoir te faire courber l'échine sans grogner dans une soumission qui ne t'es pas du tout habituelle. Tu la laisses faire, regardant son doigt sur ton torse. Bien entendu, tu fléchies face à elle en reculant même si en réalité tu as largement la force de la repousser. Mais à nouveau, elle a su éveillé en toi cet amusement auquel tu aimes t'apprêter. Tu pourrais penser qu'elle passe du jour à la nuit en un clin d’œil, qu'elle a surement un soucis psychologique à changer d'humeur comme ça mais en réalité, tu sais très bien que tout cela vient du fait qu'elle s'inquiète énormément pour ces garçons et qu'ils passent avant n'importe qui. Et que finalement, tu as enfin à faire à l'Oswin que tu apprécies tant, plus détendu et à l'aise. Et c'est bien parce que tu sens enfin que cette soirée change d'ambiance pour aller vers quelque chose de plus intéressant que tu décides de te retourner et d'aller d'asseoir sur le canapé où tu étais, en face d'elle. Tu reprends ce petit sourire en coin que tu as l'habitude d'arborer lorsque tu te sens bien et tu te mets à l'écouter en penchant un peu la tête l'air de rien, en ayant bien entendu repérer la bouteille de whisky dont elle a lâché la surveillance. Tu réponds à sourire lorsqu'elle a fini, tu ne l'as pas coupé, tu n'oserais pas avec elle mais elle a clairement su lire en toi que tu avais porté une attention particulière à cette bouteille d'âge, fin connaisseur tu n'attendais que ça de pouvoir y goûter. Tu te détends un peu plus en écartant les bras tout le long du canapé et posant l'une de tes jambes sur ton genou. " Alors, je vais te répondre dans l'ordre hein pour éviter toute confusion. Il n'y a pas de quoi pour tes garçons. Je ne sais pas si ça se voit mais je les aimes bien, et passer du temps avec eux ça ne me dérange pas. Je ne te dirais pas ce qu'on a fait, c'est un secret entre eux et moi mais tu n'as vraiment pas à t’inquiéter ... enfin pas autant que ça. " , ris-tu légèrement juste histoire de provoquer un peu sa paranoïa. " J'accepte tes excuses, il n'y a pas de soucis. Et ... ne le prends pas là, je sais que je ne suis pas parent et que je ne peux pas comprendre ta situation. Mais tu devrais lâcher un peu de leste, autant pour tes garçons que pour toi. Parce que si tu t'enfonces dans cette inquiétude constante ça va ne faire qu'empirer. Je peux t'offrir mes services de temps en temps si tu le souhaites, ça me dérange pas. " , lui demandes-tu en hochant de la tête en te disant qu'ainsi tu auras largement plus de temps pour finir tes activités avec les garçons et notamment l'entraînement de Finn. Et puis tu affiches une grimace, lâchant un grognement lointain, " Et franchement ... sur cette échelle je dirais 10 ... parce que je viens de voir l'âge du whisky et ça doit être une tuerie. Je ne savais pas que tu possédais ce genre de bouteille. Même moi avec toute ma tune, j'en suis incapable d'en acheter d'aussi vieux. " , dis-tu avant de lentement te pencher pour pousser ton verre vers elle en souriant de manière charmeur, " S'il te plait, chaton ! " lances-tu avec ce surnom dont tu sais qu'elle n'est pas une très grande fervente. " On dira que c'est ma récompense pour t'accompagner afin de te venger de cette baby-sitter ... parce que sincèrement, elle le mérite. Laisser des gosses de neuf ans livrer à eux même ... même moi j'en suis incapable. " , dis-tu d'un ton un peu sérieux puisque tu viens vraiment de te rendre compte de l'erreur monumentale de la fille, " Putain mais elle est vraiment conne en faite ... " ; exploses-tu de rire.

NB de mots : 1593
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: How would you feel | Oswin  

Revenir en haut Aller en bas
 
How would you feel | Oswin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» what about today and how do you feel now???
» quel "feel good" livre à me conseiller
» [Divertissement] Lyrics de vos chansons coup de <3.
» Little tips for a good Ramadan..
» musiques de film

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Gods :: Camps :: Herakles Colony :: Heraklion :: Habitations-
Sauter vers: