AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Get ready, 'cause he bringing the thunder Ψ Declan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Declan F. O'Connor


Messages : 79
Multicomptes : Cosimo V. Antonelli & Althéa H. Rivers
Date d'inscription : 16/02/2018
Localisation : A la Nouvelle-Rome

My quest
Parent divin: Jupiter, le roi des dieux et maître des cieux.
Niveau: Alpha (échelon) 6
Ølympians : 400
MessageSujet: Get ready, 'cause he bringing the thunder Ψ Declan    Sam 17 Fév - 16:31

Declan O'Connor
feat Chris Wood
  • 28 ans
  • Américain
  • Hétéro
  • Jupiter
  • Jupiter's Camp
Fichier n°34590 : O'Connor
Declan Finlay
O'Connor. Il s’agit d’un nom provenant d’une anglicisation de l’Irlandais O’Conchobhair, signifiant le descendant de Conchobhar. Celui-ci était un grand roi lors du cylce d’Ulster dans la mythologie Irlandaise. En déduction, la famille du fils de Jupiter a des racines irlandaises bien que lui soit venu au monde en Amérique. De plus, son prénom Declan est clairement d’origine gaélique-écossais. Ce prénom celte désigne quelqu’un de plein de bonté. Le romain n’a jamais été en mesure de découvrir la raison de ce choix de la part de sa mère, puisqu’il ne l’a jamais connu. Était-elle irlandaise ou écossaise avant de venir s’installer aux États-Unis ? Declan n’en a pas la moindre idée. Et honnêtement, il vous dirait qu’il n’en a pas grand-chose à faire qu’on lui révèle ses véritables origines. Son passé n’est pas quelque chose qu’il aime partager, certainement en raison des blancs qu’il a. De plus, l’abandon de sa génitrice n’est pas souvenir très agréable à se remémorer. Il sait qu’il en a longtemps souffert et lui en veut à elle autant qu’à son géniteur de l’avoir laissé à l’orphelinat durant une partie de son enfance. Quant à Finlay, il vaut certainement mieux ne pas en dire plus et éviter de le mentionner en sa présence...
Surnom : Il doit être difficile de ne pas avoir hérité de surnoms lorsqu’on est un type comme Declan. Il doit bien en avoir des bons et des moins bons, parfois même dégradants. On peut relever très certainement relevé un surnom récurrent « idiot », oui clairement, ça doit être celui qui est le plus utilisé. Sinon, dans la catégorie relativement plus stylé, on peut retrouver Buzz l’éclair, Volt, Thunderboy, Crache la foudre,…oui, je sais ce que j’ai dit tout à l’heure. Si on prend la question avec un peu plus de sérieux, je dirais qu’il s’agit d’O’Connor généralement vous associez ça à un ordre juste après ou arrête tes conneries, non tu ne peux pas le tuer…bref, vous voyez le topo.
Date et lieu de naissance : Declan est venu au monde aux portes d'un orphelinat, à San José, en Californie, aux États-Unis, le 7 janvier 1920.
Statut civil : De ce qu’il se rappelle, il est libre comme l’air. Declan n’est pas un garçon cherchant la stabilité d’un couple à tout prix. C’est un être volage, qui supporte très difficile que l’on essaie de lui mettre des chaines. Il n’a rien contre les relations de courtes durées. Il aime plaire et posséder. Le jeune homme ne s’en cache pas et joue toujours carte sur table dès la première minute. Actuellement, il ne recherche pas la femme de sa vie. Ce n’est pas comme cela que ça fonctionne. Il croit en les paroles des grands philosophes de l’amour, en particulier que celui-ci vous tombe dessus. En outre, au vu des performances étranges de son paternel divin, Declan est plutôt méfiant à ce niveau-là. En vivant de cette manière-là, le garçon c’est qu’il n’a de compte à rendre à personne et c’est mieux ainsi, il fait ce qui lui plait. Peut-être même que le fait de risquer sur le grand amour lui fait un peu peur de ne pas être à la hauteur pour en assumer les responsabilités, mais ça restera entre nous.
Signes Particuliers : Une longue cicatrice dans son dos dont il ne connait pas la provenance. Parfois, elle est encore douloureuse et la sensation de brûlure qu'il ressent et assez peu agréable. Lorsqu’il ressent une grande colère, ses prunelles s’illuminent d’un bleu perçant comme s’il s’agissait d’une sonnette d’alarme. C’est également le cas, lorsqu’ils utilisent l’un de ses pouvoirs lié à son père, le roi des cieux, Jupiter. Le reste du temps, leur couleur est d'un bleu orageux. Declan affiche sur son avant-bras, le tatouage de la légion ainsi que le symbole de son père, un éclair, orné du nombre de ses années de service militaire.
Occupation principale: Depuis son retour à la Nouvelle-Rome, Declan a intégré la légion en tant que simple légionnaire, dans les rangs de la cohorte de l’Enclume de Vulcain. En effet, le jeune homme n'avait pas envie de se tourner les pouces et comme il est en quête de réponse, cela lui semblait la meilleure alternative. Évidemment, le fait qu'il se pense douter qu'à tout détruire sur son passage a joué un rôle également dans sa prise de décision. Le fils du roi des dieux Romains emploi ses pouvoirs afin de déstabiliser l’ennemi, l’attaquer et d’apporter un soutien aérien à ses compatriotes. Il s’est également auto-attribué la tâche qui consiste à prendre soin des équidés de la légion. Dans les airs, il se sent à sa place et il ressent un lien particulier avec ces êtres intelligents, bien qu’il ne soit pas un enfant de Neptune.
Nombre d'années passées dans le camp : Declan a intégré la légion Romaine à l’âge de neuf ans et demi après avoir subi les épreuves de la louve Lupa, en même temps que son frère jumeau, Ian. Il a servi la légion durant dix-huit années et des brouettes avant le drame. Cela fait six mois qu’il est revenu à la Nouvelle-Rome et a réintégré la légion.  
Parent divin : Declan est le descendant direct de Jupiter, le roi des dieux et maître des cieux. Sa mère n’a jamais pu se faire à l’idée d’avoir des enfants d’un tel homme mais surtout de les élever sans leur père. Malgré son enfance difficile, le Romain est fier d’être le fils d’un dieu puissant comme Jupiter, il en a très vite compris les avantages ainsi que le poids des responsabilités à assumer. Cependant, le garçon a toujours ressenti une pointe d’amertume à l’égard de son père, pensant qu’il n’était pas à sa hauteur car celui-ci restait silencieux face aux prouesses de ses fils.
Pouvoirs :

Declan a hérité des caractéristiques de son père divin sans trop de surprise. Il possède deux dons directement liés aux éléments favoris de Jupiter et un dernier don neutre, accessible à tous, mais qui est tout autant utile lorsqu’on le maîtrise. Ces pouvoirs sont puissants et le Romain a passé de longues heures à apprendre à les maîtriser et ne plus se retrouver en lévitation durant son sommeil ou à faire crier le ciel de ses éclairs lorsque la colère le gagnait.

Aérokinésie :

Ce pouvoir lui permet le contrôle et la manipulation de l’air. Ce qui veut dire que Declan est en mesure d’utiliser les vents pour voler, générer des courants puissants afin de terrasser ses ennemis. L’effet de son pouvoir varie en fonction de la puissance du Romain. En effet, si celui-ci est fatigué ou blessé, il faiblira. Ce qui veut dire que le fils de Jupiter peut tout autant créer une bourrasque emportant des objets et soufflant des ennemis sur son passage qu’un léger courant ébouriffant et décoiffant les cheveux des personnes aux alentours. Declan agit sur la vitesse des courants afin d’en augmenter la puissance et la force. Afin d’employer ce don, le Romain peut canaliser les vents grâce à ses paumes attirant et tissant les courants ou par son souffle. En plus d’éjecter hommes et objets, ces bourrasques peuvent déchirer les fines couches que ce soit du tissu ou de la peau, comme des lames du vent. Il faut également savoir que si des courants sont déjà présents cela renforcera la puissance de ce don car le garçon n'aura pas à les générer lui-même, il n'a qu'à les manipuler et les diriger.

Electrokinésie : Ce don d’origine mentale permet à son utilisateur de créer et de projeter de l’électricité statique, les courants électriques et la foudre. Declan l’utilise notamment en employant son pilum Numen comme un catalyseur, causant des dégâts dans une zone définie. Le défaut de l’électrokinésie c’est que chaque trait de foudre peut enflammer sa cible ou la faire exploser selon sa matière, ce qui pourrait être dangereux pour l’utilisateur si celui-ci se trouve trop près. Si l’on prend un aspect plus glauque, Declan peut également torturer grâce à lui. Cependant, dans ces cas-là, il est extrêmement important et difficile de doser les décharges électriques. En somme, l’électricité statique fait partie du corps de Declan, il en émet principalement par les mains. Ainsi, il est en mesure d’appeler la foudre du ciel, de créer des traits d’énergie statique et de faire courir l’électricité à travers des machines ou des objets. Les traits statiques bleutés sont beaucoup plus facile créer pour Declan. En effet, si le Romain souhaite utiliser la foudre ou les éclairs cela lui demande une dose d’énergie importante pouvant le faire s’évanouir ou créer d’importants tremblements. De plus, il lui est nécessaire d’appeler un nuage de foudre, c’est pour cette raison que la demande en énergie est énorme. L’avantage d’un don pareil c’est l’immunité qu’il confère à son utilisateur face aux décharges électriques.

Super Force : Il s’agit d’un pouvoir permettant d’exercer une force physique plus élevée qu’une personne lambda. Declan est plus fort, plus résistant et plus endurant que les autres demi-dieux. En effet, il peut soulever des objets jusqu’à un certain poids limite, le jeter sur une grande distance raison pour laquelle il est armé d’un pilum, écraser jusqu’à fissurer ou casser selon la pression des os ou des objets et ses coups sont plus puissants et peuvent faire reculer ou éjecter des ennemis selon le poids et la résistance de l’adversaire. En outre, il est moins fatigue lors d’actions physiques que les autres. Le désavantage de ce don c’est que les émotions peuvent forcer l’utilisation de ce pouvoir qui est passif. Par exemple, il est arrivé au Romain d’éclater un verre car il n’a pas mesuré sa force ou a ressenti une émotion intense. Malgré la capacité passive de ce don, à chaque utilisation volontaire, le jeune homme faiblit et ressent des douleurs musculaires comme des courbatures et contractures.

Armes & objet :  Dès son arrivée à la légion, Declan a eu une préférence pour le pillum. Depuis tout petit, le Romain appréciait les combats au bâton, cette arme était plutôt familière. Amatis, sa défunte femme, lui a offert un pilum en or impérial lors des fiançailles, qu’il a nommé Numen (volonté divine). Il s’agit donc d’une bague en or pouvant se transformer en pilum. Cette arme est un catalyseur intéressant pour son don d’électrokinésie. Le Romain possède une simple spatha. Declan a commandé il y a des années à présent aux enfants de Vulcain une cape nommée Aquila (aigle) qui s’emploie comme un deltaplane. Elle est rabattable en un capuchon, il est rare de le voir sans elle.

Ton défaut mortel : L’ambition. Il aime être en position de force et se sentir puissant. Il se sent libre et maitre de tout comme lorsqu’il est dans les airs. C’est pour cela qu’il chercher toujours à être au-dessus des autres. Il veut le meilleur pour lui mais pas seulement, ce qui lui sert, sera également bénéfique pour ses proches. La raison de ce défaut mortel provient sûrement de son ascendance divine et de son comportement envers son fils. En effet, Jupiter a toujours montré très peu d’approbation aux faits d’armes de son fils. Declan a été particulièrement touché par ce manque d’affection. Comme il a grandi et évolué dans un orphelinat plutôt froid, sans mère et sans père, il a vite compris que les plus forts gagnaient le respect et l’obéissance des autres. La position de force est rassurante et il ne se voyait pas vivre sans. De plus, cela lui a conféré de puissantes émotions positives qu’il lui manquait, comme l’impression d’être quelqu’un d’important et d’irremplaçable. Et puis, sans se mentir, sans l’ambition, il n’y aurait pas de petit confort personnel tout à fait appréciable. En bref, il en veut toujours plus et a des idées de grandeur, c’est pourquoi il peut se lancer des quêtes insensées, prendre part à des causes perdues risquant de mettre en danger les autres.  
Caractère/Anecdotes
Declan a une personnalité très affirmée, il est franc et entier. Le mensonge et les menteurs ? Il déteste. Bien évidemment, je ne parle pas de petits mensonges innocents. C'est un passionné qui aime s'investir totalement dans tous les projets qu'il entreprend. Le Romain est une personne exigeante envers lui-même et envers les autres. En gros, il ne veut pas il exige. En combat, il s’attend aux meilleurs des hommes et apprécie guère les défaitistes, les trouillards et les lâches. Il peut se mettre en colère assez facilement d’autant s'il n'est pas entendu. Mais principalement, lorsqu’il croit en une cause et qu’elle lui tient particulièrement à cœur. En général, il est sociable et aime les petits défis que la vie offre sur un plateau. Vous l’aurez donc compris, c’est un jeune homme très joueur et un vrai baratineur. Il a la conversation facile et n’a aucune notion de la pudeur ou de l’espace privé. On peut affirmer qu’il a un certain charisme dont il sait jouer afin de convaincre son assistance. C’est un bon vivant, il n’est peut-être jamais le premier arrivé aux fêtes mais très souvent le dernier à les quitter. On comprendra vite que le Romain a quelques difficultés à rester le bon vieux soldat discipliné au sein de sa cohorte. Il s’emporte très rapidement au fil des causes et de ses envies, guidé par son instinct. Malgré ses nombreux défauts, il est valeureux et son côté protecteur le force à porter secours aux autres ainsi qu’à se battre jusqu’à son dernier souffle pour sa cause. Mais attention, il n’offre pas les mêmes prestations à tout le monde, cela dépend du rang sur sa liste privée. Il est vrai qu’en dehors du champ de bataille, le garçon doit être difficile à vivre. Il a une vision de lui plutôt flatteuse et n’apprécie pas qu’on ne voit pas à sa juste valeur. Oui, il est plutôt imbu de sa personne et aime le revendiquer. Il est très sensible aux petites boutades, de ce fait il n’est pas rare de le voir en train de se battre afin de souligner son désaccord. Declan est trop impulsif pour utiliser les mots comme le ferait un bon diplomate. C’est un guerrier imprévisible après tout. Il est comme ses éléments fétiches : bruyant comme la foudre, libre comme l’air et dévastateur comme les tornades. Le Romain est tenace et affronte les difficultés et les douleurs droit dans les yeux ou du moins il essaie la plupart du temps. Il est trop sûr de lui, comme mentionné au-dessus, il pense qu’il peut vaincre sans l’appui des autres. On peut toujours essayer de lui expliquer que la volonté ne permet pas de tout obtenir, mais il est vraiment entêté – un cas désespéré. En outre, Declan est un garçon ambitieux, il veut le meilleur et fait tout pour l’obtenir car il s’en pense digne et aussi qu’il déteste les ordres et encore moins obéir à ceux-ci. C’est un garçon tolérant. Il s’en fiche des différences et des particularités. En vérité cela ne l’intéresse pas plus que cela, pour lui ce n’est pas une ethnie ou des préférences qui fondent l’âme. Le fils de Jupiter est quelqu’un de très possessif et jaloux. Comme il apporte difficilement son affection aux gens, il ne supporte pas de les voir trop proches d’autres personnes que lui-même. Pas d’inquiétude, il se soigne. Le hic, c’est qu’il a des réactions exagérées de vengeance lorsqu’il est question de l’un de ses proches et là vaut mieux que le courant passe entre vous et lui. Concluons cette description par un fait très amusant et plutôt atypique au vu du jeune homme, il est très ordonné voire même presque maniaque…bah personne n’est parfait.

Ambitieux – imbu de sa personne – impulsif – baratineur – jaloux – joueur – entêté – bagarreur - indiscipliné – charmeur – tolérant – ordonné – libre – tenace – protecteur – possessif – sûr de lui – sociable – imprévisible – colérique – valeureux – vengeur.
Dis m'en plus sur toi...
Prénom/Pseudo: Gaerrys
Age : 23 ans pour bien quelques mois encore  
Disponibilité:Présence tous les jours et RPs privilégiés au week-end.
Pays : Des vaches, du chocolat, du fromage et des montagnes.
Comment as tu connu BG : Grâce à la femme la plus tordue du forum juste après Jake  
Scénario/PV ou inventé : J'ai choisi de vous montrer une nouvelle personnalité droit sortie de ma tête  
Le mot de la fin ? : Cosimo et Théa sont fiers de vous présenter leur petit-frère. Et oui, c'est un garçon !    

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Declan F. O'Connor


Messages : 79
Multicomptes : Cosimo V. Antonelli & Althéa H. Rivers
Date d'inscription : 16/02/2018
Localisation : A la Nouvelle-Rome

My quest
Parent divin: Jupiter, le roi des dieux et maître des cieux.
Niveau: Alpha (échelon) 6
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: Get ready, 'cause he bringing the thunder Ψ Declan    Sam 17 Fév - 16:32

L'histoire
L'histoire


1920 : Naissance :

Il est très tôt le matin, peut-être vers six heures, mais déjà on s’active au sein de la bâtisse. Le vent souffle se propageant à l’intérieur, l’isolation étant mauvaise, le personnel est habillé chaudement. D’ici trente minutes, ils iront sommer les enfants de faire de même afin qu’ils évitent d’attraper la mort. Un homme, membre du personnel de maison, d’une quarantaine d’années est interpellé par ce que les bourrasques amènent à ses oreilles. Il se concentre pour mieux entendre. Il s’agit de pleurs. Ils résonnent au pied des escaliers de l’orphelinat de San José. L’homme est intrigué alors il écoute tout en tenant entre ses mains un balai. Les lamentions ne discontinuent pas. Que font les parents ? Poussé par la curiosité et un instinct paternel exacerbé depuis qu’il travaille dans cet endroit, il regarde par la grande fenêtre froide. Son regard est attiré par le couffin. Son cœur s’alerte et l’homme court vers l’entrée, enjoignant ses collègues d’ouvrir les grandes portes.

A peine les portes sont ouvertes que l’air frais l’agresse, mais cela ne suffit pas à repousser l’homme, il ne réfléchit et se saisit du moïse. Se réfugiant à la cuisine, il se penche sur l’amas de couverture, craignant que les gémissements s’amenuisent. Il est rejoint par les femmes de ménage, les cuisiniers, tous veulent en savoir plus sur sa découverte. David retire le pan de couverture masquant des regards, deux bambins de quelques mois. Il y a des exclamations parmi le personnel, certains pestent, d’autres s’activent pour réchauffer les deux petits. L’homme pose un regard triste sur eux. Ce n’est pas la première fois que cela arrive, depuis la fin de la guerre, les abandons sont fréquents. Les femmes, esseulées, ne souhaitent pas assumer plus de bouches à nourrir. Il ne comprend pas. Comment un endroit dans lequel les ressources sont rares, les relations compliquées, l’éducation moindre, pourraient compenser l’amour d’une mère ? Lui-même l’a vécu et il a décidé de rester toute sa vie afin de veiller sur les orphelins de la vie. Ces deux garçons ne feraient pas exception à sa volonté. Une femme s’exclame qu’elle a trouvé LA lettre – celle qui accompagne les plus chanceux, celle qui donne une identité, celle qui est signification d’espoir. David l’ouvre sans attendre, découvrant quelques mots.

Declan Finlay & Ian Aaron O’Connor, 7 janvier 1920, San José, Californie.


Des noms. Une date de naissance. Une location. L’homme se crispe. Une grimace s’étend aux visages curieux l’entourant encore. Ils ne font pas partis des chanceux. Cependant, cela aurait pu être pire, parfois la lettre est longue, parfois très courte voire inexistante. Il se tourne vers les enfants occupés à téter un biberon. Lui comme les autres se sentent attirés par les prunelles d’un bleu électrique qui les fixent. Il soupire et laisse les deux petits survivants à ses collègues, se dirigeant vers le bureau du directeur. Il est temps de les inscrire dans le registre à la suite des autres noms.

De 1925 à 1928 :


Des enfants courent dans les escaliers. Ils rient, se chahutent, derrière eux le personnel hurle. Un gamin percute un sceau d’eau, renversant son contenu. Il ne s’arrête pas. Les ménagères sont exaspérées, certains sourient devant le résultat du passage des tornades. Elles n’arrivent pas en vouloir aux enfants, les voir sourire avec leurs yeux pétillants de malice, suffit à les rendre heureuse. Ils seront grondés, auront des tâches supplémentaires à effectuer, mais ce n’est pas nouveau pour eux. Ils sont comme ça, Ian et Declan, hyperactifs, impulsifs et maladroits. Tous les deux sont têtus et savent ce qu’ils veulent. Ils sont inséparables et n’écoutent qu’une seule personne. Celle-ci se tenant justement au début des marches, les mains sur les hanches, l’air dur. Le premier freine, le second manque de le percuter. L’homme secoue la tête alors que les gamins lui offrent un air innocent, comme s’ils n’étaient pas couverts de diverses saletés et qu’ils n’étaient pas responsables du capharnaüm des autres étages.

David, grisonnant à présent, est devenu directeur de l’établissement. Malgré son affection pour ses deux protégés lui causant ennui sur ennui, parfois il se sent dépassé par leurs comportements. Ces enfants sont spéciaux. Il le sent. Le professeur a insinué qu’ils étaient plus intelligents pour mener leurs camarades à faire des idioties que pour les matières scolaires. Il a insisté pour que les jumeaux puissent poursuivre son enseignement, faisant promettre aux garçons de cesser les plans machiavéliques à l’encontre de monsieur Gordon. Ils ont accepté pour David. Celui-ci avait pris une place de père adoptif dans leur vie, tous les trois étaient liés par une chose merveilleuse – un amour réciproque. Malgré leurs bêtises à répétition, Ian et Declan restaient des pensionnaires aimés par le personnel, presque tous,  à quelques exceptions près comme monsieur Gordon. Il faut dire que ces deux-là savaient y faire. Un petit coup d’air angélique, une promesse de se tenir à carreau, quelques courbettes et compliments et hop c’était dans la poche. Un autre facteur jouait également, malgré les nombreuses visites les deux enfants n’avaient jamais trouvé une famille. Au dernier moment étrangement, les possibles parents changeaient d’avis et choisissaient un autre enfant. Ils souffraient beaucoup de cet abandon à répétition mais la présence de Davis et de Mary compensaient ce manque. Mary ? La femme de David, travaillant également dans l’orphelinat.

Au fil des ans, les deux partenaires les comptaient presque comme les leurs. Sa femme avait également remarqué la différence entre les O’Connor et les autres enfants. Elle se souvenait très bien le jour où lorsque sa main agrippa le bras de Ian, pour l’entrainer dans le bureau de son mari afin qu’il soit puni, une décharge électrostatique s’était propagée dans tout son membre supérieur la faisant lâcher prise. Mary tout comme Ian avaient été effrayés et avaient passés sous silence cet incident. Le petit avait évité une punition ce jour-là, ce que Declan avait trouvé injuste lorsque son frère lui avait raconté. Le jour où Declan a été victime d’une saute d’humeur, il a explosé son verre rien à la seule pression de ses doigts. Les deux gamins vivaient dans l’insouciance de leur singularité. Mary et David s’en inquiétaient. Des enfants ne devaient pas faire ce genre de choses, non ? Néanmoins, leur amour pour les jumeaux leur mettaient des œillères et les rendaient sourds aux réclamations de monsieur Gordon et des quelques aigris vivant dans et hors de l’orphelinat.

Vous l’aurez compris, les O’Connor vécurent de belles années même si la vie d’orphelin n’était pas simple. Cet établissement leur offrait beaucoup, une grande famille, un peu d’instruction – une chance de devenir quelqu’un dans ce monde. Et puis, tant qu’ils étaient ensembles, Ian et Declan ne craignaient rien. C’était leur mantra – jamais l’un sans l’autre. Bien fou aurait été celui qui aurait tenté la folle idée de les séparer. David avait toujours évité cette situation avec les potentiels parents. Persuadé que les deux jumeaux se retrouveraient peu importe l’endroit, il préférait ne pas tenter le diable ou le courroux des garçons. Peut-être même que jalousement, l’homme souhaitait les garder auprès de lui et de sa femme. Ils avaient songé à les adopter mais l’argent leur manquait cruellement pour deux garçons supplémentaires dans leur famille déjà comblée. Mary aida David à remettre les pieds sur terre, il ne servirait à rien d’élever Ian et Declan dans de pires conditions qu’à l’orphelinat. C’est à cette époque que les enfants imaginèrent que leur père avait perdu la vie en défendant les convictions de leur pays. David n’eut pas le cœur à leur dire que leur mère n’avait rien indiqué sur ce sujet. Les deux garçons s’étaient fait à cette idée. Portés par les récits de guerre, les jumeaux pensaient qu’à leur majorité ils finiraient par rejoindre l’armée. Cette idée ne plaisait pas aux époux qui essayaient de leur prouver les désastres qu’offrait la guerre en récompense. Au contraire, David espérait qu’ils se trouvent un métier convenable et que jamais ils n’aient à vivre la guerre. Comme tout bon père, il voulait le meilleur pour eux.

Les orphelins venaient de célébrer leur neuvième année de vie. Et c’est collé aux nettoyages des toilettes qu’ils le fêtaient. La nouvelle venue, madame Pearson, ne les aimait pas du tout. C’était peu dire. Et c’était totalement réciproque. Sans en connaître la raison, Declan ressentait une profonde méfiance à l’égard de la jeune femme. Ian disait qu’elle avait jeté un sort sur tout le monde, car David préférait la croire elle qu’eux. Ils ne comprenaient pas ce revirement de situation et ressentait une profonde injustice. Le petit brun savait qu’ils avaient exagérés en remplissant sa baignoire d’amphibiens mais la crise de nerf de la mégère valait toutes les punitions du monde. Ce qu’ils avaient ris en voyant ses traits se déformer par la rage. Face à David et Mary, ils s’étaient ratatinés et c’est le moral dans les chaussettes qu’ils s’étaient attelés à leur tâche. Ils réfléchissaient les deux garnements et décidèrent de se calmer pour un moment histoire de laisser passer la tempête et peut-être qu’avec un peu de chance leurs protecteurs finiraient par virer Pearson de l’établissement. Entre elle et Gordon, les garçons allaient devenir fous. Le moindre geste de travers était mal interprété et puis même en s’appliquant leur nature prenait le dessus.

Deux heures plus tard, Declan rangeait les sceaux et les brosses dans le placard lorsqu’il sentit un frisson le long de son échine. Il tremblait légèrement. Non pas lui…Ian ! Leur lien a toujours été si fort qu’ils ressentaient instinctivement les douleurs et les peines de l’autre – des vrais jumeaux. Ni une, ni deux, le petit brun se précipita à l’endroit où il avait laissé son frère, dans la salle de cours. Il ouvrit la porte à la volée et n’en crut pas ses yeux. Madame Pearson tenait Ian à la gorge, contre le mur. Son frère se débattait mais la panique se lisait sur son visage. Quant à Pearson, ses traits étaient déformés. Plus moche que d’habitude pensa le garçon alors que son cerveau commençait à saisir les ailes dans le dos, les mains qui avaient disparus pour leurs laisser la place… il cligna des yeux une fois, deux fois, puis le cri de son frère le ramena à la réalité. Son instinct prit le dessus et il percuta la femme hideuse pour lui faire lâcher prise. Celle-ci ne s’y attendant pas s’écroula au sol. Declan attrapa la main de son frère et tous les deux reculèrent apeurés. Ils n’avaient que huit ans et se retrouvaient devant un monstre difforme.

Celui-ci leur parlait, leur disait des mots qui ne faisaient aucun sens dans leur esprit. Elle parlait de leur père, de leur sang, leur odeur appétissante… Declan en conclut qu’il se retrouvait face à une sorte de cannibale. Dans ces moment-là, il ne reste pas grand-chose à faire… ils lancèrent sur Pearson des livres et divers objets qui trainaient par-là. Puis, ils tentèrent une ouverture sur la porte mais elle était plus rapide, se délectant déjà l’idée de planter ses griffes dans la peau tendre ses proies. Ils étaient démunis. Elle fondit sur les garçons, les tenant fermement tous les deux entre ses griffes lorsque David déboula dans la pièce armé d’un calibre, Mary suivait de près un balai entre ses mains. L’homme tira sur le monstre mais celui-ci semblait simplement déranger par les deux mortels. Elle projeta les garçons contre le mur, agacée et fondit sur David. Mary hurla et frappa le monstre de son arme improvisée pour qu’il lâche prise, en voyant le sang qui s’écoulait librement et trempait les habits de son époux. Elle se débarrassa de la femme comme si elle n’était qu’une poupée. Les jumeaux s’étaient redressés. Le déclic s’était fait. Leurs yeux bleus étincelaient, une aura de la même couleur parcourait leur silhouette. Si Pearson avait eu le temps de parler, elle aurait certainement fait un gasp. Les deux garçons ne contrôlaient plus rien et l’effet était dévastateur. Les cendres de Madame Pearson gisaient au sol, un bout du manche à balai enfoncé là où se trouvait sa poitrine quelques instants auparavant, des traces de brûlures sur le sol…la résultante de leurs pouvoirs combinés. Sous le choc, à bout de souffle, épuisés physiquement et mentalement, ils s’étaient recroquevillés près de Mary et David.

L’histoire avait été étouffée et maquillée. Qui aurait cru la version des garçons de toute manière ? Tous les quatre s’en étaient sortis. On aurait pu dire tout est bien qui finit bien, n’est-ce pas ? Mais, les suspicions des époux n’en étaient plus. Les deux orphelins avaient bien quelque chose de spécial. Perdus et un peu effrayés, ils ne savaient pas quoi faire d’eux. Ils voulaient les protéger par-dessus tout mais ils ne savaient pas comment. Les jumeaux furent rassurés de voir que les deux personnes les plus importantes de leur vie n’allaient pas les abandonner. A vrai dire, ils n’eurent pas à prendre de décision concernant l’avenir des garçons car peu de temps après l’incident des loups apparurent. Ils comprirent qu’ils étaient temps que les jumeaux s’en aillent. Les adieux furent déchirants d’autant que les époux ne comprenaient rien à la situation. Ce dont David était sûr c’est que tous les deux feraient de grandes choses. Il était croyant et pensait à un appel divin. Forcément, il n’avait pas tout à fait tort.

Declan et Ian rejoignirent la maison de Lupa, encore sous le choc des récents événements, s’étaient laissé guidés par les canidés. Ils se sentaient pousser dès que l’un hésitait à continuer le chemin  par un instinct, la caresse du vent, les loups eux-mêmes. En arrivant, la Louve leur donna les informations qu’ils étaient venus chercher. Ils apprirent qu’ils descendaient d’un dieu. Durant des semaines, ils suivirent des entraînements et des épreuves les formant pour le grand départ. Lupa refusa de les faire partir ensemble. Declan fut pour la première fois de sa vie, séparé de son jumeau – de sa moitié. Tous les deux se promirent de se retrouver sains et saufs à la Nouvelle-Rome, leur foyer d’après les dires de la Louve. Il s’agissait très certainement de la plus rude de toutes les épreuves à ses yeux. Il sentait Ian, avait l’impression d’entendre sa voix, d’éprouver ses blessures…il en était certainement de même pour lui. Après avoir erré durant des jours et des jours, affrontés et esquivés les monstres dont Pearson qui faisait une fixette sur lui, le garçon s’écroula finalement aux portes du camp Jupiter. Il avait réussi et était digne de rejoindre les rangs Romains. Ils avaient une maison et une famille, voilà ce qu’on leur dit. Le jeune garçon avait envie d’y croire.

De 1928 à 1948 :

Fait amusant, Ian arriva une heure trente avant Declan, les deux garçons n’eurent de cesse de se chamailler à ce propos. Oui, clairement, le gamin était vexé que son frère l’ait battu surtout pour si peu de temps. Les légionnaires trouvaient cette dispute plutôt amusante mais par-dessus tout avait hâte de découvrir de qui ils pouvaient bien descendre. La revendication ne se fit pas attendre dès le repas au soir de leur arrivée, le tonnerre gronda comme pour les accueillir au sein de la légion – fils de Jupiter. Cette annonce raviva certaines querelles entre les cohortes qui souhaitaient intégrer les garçons. A nouveau, ce choix les sépara. Ian rejoint les marteaux de Mars tandis que Declan était dirigé vers l’Enclume de Vulcain. Comme l’on peut s’en douter, la rivalité entre eux s’éveilla et se nourrit au fil des ans et de leurs exploits respectifs ou au contraire de leurs défaites. Ce serait un mensonge de dire qu’ils n’apportaient rien à la légion. Ils étaient fiables, loyaux et puissants. Declan ressentait toujours de la difficulté à entrer dans les rangs, chose à laquelle son frère se fit plus rapidement. Et puis, ce n’était pas comme si Declan n’avait pas l’habitude de subir les punitions de ses supérieurs. Malgré ses défauts liés à sa fougue et son caractère fort, les légionnaires appréciaient le jeune homme.

A dix-huit ans, il prit les commandes de sa cohorte suite à une chaude recommandation de l’ancien centurion. Le fils de Jupiter le prit comme un honneur et un devoir. Il était fier et heureux d’être récompensé pour son implication. Il aurait aimé que son père divin lui fasse un signe mais il resta silencieux comme souvent. Ian n’apprécia pas cette nomination et leur relation en prit un coup.  Son frère, malgré sa peine, préféra la transformé en mépris à l’égard de son jumeau. Ils n’étaient plus que des étrangers à cause d’une bête histoire d’égo. Mais le demi-dieu avait d’autres affaires à régler et une cohorte à diriger. Les années passèrent et le garçon tomba amoureux d’Amatis, une fille de Bellone, aux longs cheveux bruns. Cette jeune femme fit galérer le centurion durant des mois avant d’accepter un rendez-vous avec lui. Malgré les guerres, les blessures et les décès de proches, les deux jeunes gens choisirent de se marier à vingt-six ans. Ils ont filé le parfait amour durant deux années entières. Declan était aveuglé par cet amour, son grand amour selon lui. Sa femme venait en plus de lui annoncer qu’il allait devenir papa d’ici quelques mois. Il n’aurait pu être plus heureux. Ian vint gâcher - briser cette bulle parfaite dans laquelle son jumeau baignait.

En effet, celui-ci émettait des réserves face à la femme de son frère. Declan prit cela pour de la jalousie et l’envie. Le Romain cessa d’insister et décida de mener sa petite enquête personnelle. Il avait des raisons de douter de la Romaine, notant des absences, des faits étranges lors des batailles, des conversations…tout cela l’intriguait. Plus que tout, il craignait pour son jumeau. Leur dispute ne changerait jamais le fait qu’ils étaient frères et que son rôle était de protéger Declan de tous les dangers. Cependant, Amatis n’était pas dupe et voyait bien que Ian lui tournait autour. Un soir, Ian débarqua à la villa des futurs parents, voulant mettre carte sur table avec Amatis, sachant que son mari ne serait pas encore rentré. Il lui reprocha d’être une traîtresse - une ennemie de Rome. Bien sûr, la jeune femme nia, le traitant de fou. Elle nourrit la colère de l’homme en l’accusant de n’être incapable de se défaire de la jalousie à l’égard de son époux. La fille de Bellone savait taper là où ça faisait mal, lui criant qu’il ne pourrait jamais se détacher de l’ombre de son frère. Un combat s’engagea entre les deux Romains. La colère empêchait Ian de penser clairement, il reporta toute sa colère retenue sur la femme de son frère. Inévitablement, Amatis fut très vite en mauvaise posture, sa condition ne lui permettant tant pas d’assurer un combat comme un guerrier aguerri. Alors, elle avoua tout, priant Ian de cesser le combat, pour l’enfant de son frère.

C’est à cet instant que Declan entra dans la pièce inquiet en entendant les bruits du combat. Son sang ne fit qu’un tour en voyant la lame de son frère couverte du sang de sa femme. Celle-ci à terre, la main sur sa plaie. La suite vous la connaissez tous… Le futur père, ivre de colère, engagea le combat contre Ian, voulant défendre sa famille à tout prix. Son jumeau ne réagit pas assez vite, para que quelques passes, avant que Declan ne transpercent sa tunique de sa spatha. Il s’écroula au sol. A cet instant, dans le ciel éclata une tempête, des éclairs, le tonnerre, les Romains prirent peur craignant d’avoir offensé qu’une quelconque façon Jupiter. Et c’était le cas, il pleurait la mort et le comportement de ses fils. Il n’était pas le seul. Le futur père était en transe. Il fulminait, pleurait, hurlait…tout se mélangeait alors qu’il était à genoux devant les corps sans vie de son frère et de sa femme. Il n’avait pas eu l’intention de tuer son frère, sans la peur et la colère en voyant Amatis, il n’aurait jamais fait cela. Declan remit la faute sur son père, sur les dieux, sur la guerre… c’était leur faute si tout cela était arrivé ! Il avait donné vingt-huit années de sa vie pour ça ?! Pour tenir dans ses bras le corps sans vie de sa femme ? De voir son frère baigner dans son sang ? Le fils de Jupiter hurla sa colère à ses bourreaux. Les éclairs frappaient violemment les rues, les vents se déchainaient - une dispute entre un père et un fils. Une fois que les nuages noirs se dissipèrent, que le calme reprit à la Nouvelle-Rome, les témoins du drame ne peuvent narrer que la présence dans les airs d’un aigle majestueux. Ils découvrirent les deux corps sans vie de Ian et d’Amatis dans la villa. Ainsi qu’une marque brûlante et noircie  qui marquait le sol. Les trois Romains furent déclarés morts.

Septembre 2017 :

Ton exil a assez duré, fils de la foudre…
Réveille-toi Declan O’Connor !

Tout était trop clair, trop bruyant, trop agressif. Declan se redressa complètement perdu, désorienté et nu. Il se trouvait dans un parc, ne se souvenait de rien. Cette voix tonnante dans sa tête, l’avait éveillé en sursaut. Il clignait des yeux pour apprivoiser son environnement. La panique le gagnait. Il ne comprenait pas ce qu’il faisait là, qui il était…ce nom… cela ne lui disait rien. Pourquoi la voix l’avait-elle appelé ainsi ? Pourquoi était-il nu au milieu de nulle part ? Declan se releva, titubant, il avançait comme à l’aveuglette. Il déboucha sur une matière différente de l’herbe...du goudron – la rue. Il faisait nuit mais des phares illuminaient parfois les parois. Il progressait difficilement, sentant ses jambes faiblissantes. Puis, un flash aveuglant, un klaxon qui hurlait et le choc dans tout son corps. Le fils de Jupiter venait de se faire renverser. Il perdit rapidement conscience.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Keegan Thompson

administratrice

Messages : 1164
Multicomptes : Kathleen R. Oxford
Date d'inscription : 30/08/2017
Localisation : Heraklion/New-York/En reconnaissance

My quest
Parent divin: Nemesis
Niveau: Béta (échelon) 3
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: Get ready, 'cause he bringing the thunder Ψ Declan    Sam 17 Fév - 17:56

Ouaaaaaaais
Comment j'avais hâte Rebienvenue ma belle. Fais toi plaisir avec cette petite bouille, je sais que tu nous réserves de belles choses, pis c'est toujours un plaisir de te lire
Tes bébés sont des pépites et Declan ne fera pas exception à la règle ! Courage pour la rédaction de la fiche amuse toi à fond

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Luca Rosebury


Messages : 282
Multicomptes : oswin, murphy, nevh, maisie.
Date d'inscription : 19/11/2017

My quest
Parent divin: Nyx, petit-fils de Thanatos.
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 420
MessageSujet: Re: Get ready, 'cause he bringing the thunder Ψ Declan    Dim 18 Fév - 13:09

MON-EL (cette fois je peux le dire)  
Jupiter + les pouvoirs + le caractère : j'ai hâte de lire l'histoire, ça promet d'en jeter.

Re-bienvenue par ici, et bon courage pour la fin de ta fiche I love you

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
June L-M. Summers

i'll do this my way

Messages : 102
Multicomptes : Alisha, Nawal, Artémis.
Date d'inscription : 19/01/2018
Localisation : En train de collecter des infos, de torturer un prisonnier, ou de traîner au camp.

My quest
Parent divin: Chioné, déesse de la neige.
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 700
MessageSujet: Re: Get ready, 'cause he bringing the thunder Ψ Declan    Dim 18 Fév - 16:28

Il va apporter de l'agitation au camp celui-la, je rigole déjà d'avance.
Jupiter déjà I love you c'est trop cool que les enfants des Trois Grands commencent à être joués !! Et puis, Chris Wood est peu joué aussi, c'est sympa que tu l'aies choisi en avatar !
Re bienvenue ici, garde-moi des liens.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aurora R. Smulders


Messages : 99
Multicomptes : aucun.
Date d'inscription : 30/01/2018

My quest
Parent divin: Apollo/Venus
Niveau: Alpha (échelon) 6
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: Get ready, 'cause he bringing the thunder Ψ Declan    Dim 18 Fév - 18:02

Jupiter, Wood, les pouvoirs...
Tu me gardes un lien?
Je suivrai ta fiche avec un grand intérêt, rebienvenue

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Katrina Vajra


Messages : 1394
Multicomptes : Claire
Date d'inscription : 29/01/2018
Localisation : Camp Jupiter

My quest
Parent divin: Aeolus
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 730
MessageSujet: Re: Get ready, 'cause he bringing the thunder Ψ Declan    Dim 18 Fév - 21:19

Roma victor ! (Décidément)

Re-bienvenue !

J'ai carrément trop hâte de voir ce que ça va donner en jeu !
Ca va envoyer du pâté et en plus t'es dans la meilleure cohorte !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Billie Matthews


Messages : 391
Multicomptes : lyllian-aaron mclochlainn | ani lewis | exas & hillel davis
Date d'inscription : 18/11/2017

My quest
Parent divin: Dionysos
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 500
MessageSujet: Re: Get ready, 'cause he bringing the thunder Ψ Declan    Lun 19 Fév - 7:00

Mais y’a que des romains qui debarquent !!! C’quoi c’bretzel Jeremkiller
Bieeenvenue encore ! J’aime bien ce qu’annonce sa personnalité avec ce parent divin !
Bon courage pour ta fiche

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rhéa V. Winstead


Messages : 119
Date d'inscription : 27/12/2017
Localisation : Colonie

My quest
Parent divin: Aphrodite
Niveau: Alpha (échelon) 5
Ølympians : 410
MessageSujet: Re: Get ready, 'cause he bringing the thunder Ψ Declan    Lun 19 Fév - 11:12

Cette arrivée de beaux spécimens chez les romains, ça n'peut que me plaire What a Face

Notamment celui-là, avec un bon p'tit caractère, bien piquant! J'ai hâte de voir la foudre s'abattre sur le Camp Jupiter ..

Bon courage pour la suite et à très très vite!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
William A. Jenkins


Messages : 162
Multicomptes : Ajax M. Aukai
Date d'inscription : 21/11/2017
Localisation : Sur le champ d'entraînement

My quest
Parent divin: Leg de Mars & Vulcain
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 620
MessageSujet: Re: Get ready, 'cause he bringing the thunder Ψ Declan    Lun 19 Fév - 16:56

C'est beau ça ! Ouais, j'ai honte, je suis toujours pas venu te dire rebienvenu hahaha

Bon, c'est pas comme si tu connaissais le forum, mais bon xDDD

Allez l'Etincelle, remplis cette fiche !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cìaran O. Washington

Si vis pacem, para bellum

Messages : 267
Multicomptes : Blake ◊ Sloan
Date d'inscription : 11/01/2018

My quest
Parent divin: Gaia, descendant de Thanatos (huitième degré)
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 500
MessageSujet: Re: Get ready, 'cause he bringing the thunder Ψ Declan    Lun 19 Fév - 18:31

Oh non mais

Toi aussi t'es bien beau Perv
Et puis le papa, les pouvoirs et le défaut mortel GOSH !!! Qu'il va envoyer du méga lourd ton petio. Et puis franchement, Chris J'ai tellement eu l'habitude de le jouer en mode gros gros vilain ^^ Ça va changer Et puis là, chez les romains

J'ai hâte de faire mon romain tiens

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Declan F. O'Connor


Messages : 79
Multicomptes : Cosimo V. Antonelli & Althéa H. Rivers
Date d'inscription : 16/02/2018
Localisation : A la Nouvelle-Rome

My quest
Parent divin: Jupiter, le roi des dieux et maître des cieux.
Niveau: Alpha (échelon) 6
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: Get ready, 'cause he bringing the thunder Ψ Declan    Mar 20 Fév - 9:25

Keegan : Merci ma belle pour ton soutien (d'autant que je t'ai bassiné avec lui ) ! I love you J’espère vraiment qu’il sera à la hauteur de mes espérances et des tiennes. Il me met la pression le petit. Et puiiiis, ça va être sympa avec cette chère Kathleen What a Face

Luca : BARRY (j’avoue )
Merci mon pote à la compote

June : Tu n’imagines même pas. Je sens qu’entre lui et Alisha aussi ça va promettre du lourd. Mercii I love you

Aurora : Avec plaisir ! Content que mes choix te plaisent I love you (ne me met pas la pression Razz )

Katrina : Merci ma belle ! I love you Carrément, ça être géant dans cette cohorte
Billie : Merci ma belle Smile . Les Romains sont les meilleurs, c’est pour ça Cool .

Rhéa : La foudra s’abattra peut-être sur toi Declan out
Merci ma jolie !

Willius : Ouais franchement, j’ai honte pour toi. L’étincelle, ça commence bien mdr
Merci mon pas frère !

Ciaran : Venant du mec qui est trop bg, ça me fait plaisir ! (trop d’love entre nous)
J’suis pas fan du Chris « méchant » personnellement (il manque la barbe ) Je pense qu’il fera pas mal le job pour le rôle que je lui prédestine héhé
Merci, ça me fait plaisir !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Skylar P. Valerian-Jones


Messages : 69
Multicomptes : Liana K. Kennedy ; Scarlett C. Nicholson
Date d'inscription : 17/01/2018

My quest
Parent divin: 0
Niveau: Alpha (échelon) 6
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: Get ready, 'cause he bringing the thunder Ψ Declan    Mar 20 Fév - 12:03

Désolée pour le temps avant d'être passée sur ta fiche

Déjà, j'adore le parent divin ( bon même si mon coté grec préfère Zeus ) le pseudo est lui aussi franchement cool ( consonance irlandaise, c'est bon, t'as eu ma peau ) et le reste ... Bref, j'ai clairement hâte d'en savoir plus et de lire ton histoire Et je veux des liens !!! N'hésite pas si tu as besoin, le staff est là

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Declan F. O'Connor


Messages : 79
Multicomptes : Cosimo V. Antonelli & Althéa H. Rivers
Date d'inscription : 16/02/2018
Localisation : A la Nouvelle-Rome

My quest
Parent divin: Jupiter, le roi des dieux et maître des cieux.
Niveau: Alpha (échelon) 6
Ølympians : 400
MessageSujet: Re: Get ready, 'cause he bringing the thunder Ψ Declan    Mar 20 Fév - 14:37

Je te remercie Sky !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
William A. Jenkins


Messages : 162
Multicomptes : Ajax M. Aukai
Date d'inscription : 21/11/2017
Localisation : Sur le champ d'entraînement

My quest
Parent divin: Leg de Mars & Vulcain
Niveau: Béta (échelon) 1
Ølympians : 620
MessageSujet: Re: Get ready, 'cause he bringing the thunder Ψ Declan    Mar 20 Fév - 15:46

Merci mon pas frère xDDDDDD ça commence bien j'avoue hahaha !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Get ready, 'cause he bringing the thunder Ψ Declan    


Revenir en haut Aller en bas
 
Get ready, 'cause he bringing the thunder Ψ Declan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Présentation Thunder81

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Gods :: The Fates :: Who am I ? :: Approved :: Camp Jupiter-
Sauter vers: